Retraite : une assurance obsèques pour protéger vos proches

Visa expert
avatar
Par Karl Toussaint du Wast
Le 01/04/2019

L’article « Retraite : une assurance obsèques pour protéger vos proches » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le décès d'un proche est toujours difficile à vivre. C'est pourquoi, au moment de vos obsèques, vous souhaitez débarrasser votre famille de tout souci financier. Vous tenez aussi à présider l'organisation de vos funérailles. La souscription d'une assurance obsèques appropriée permettra de répondre à ces objectifs.

Deux catégories de contrats obsèques

Selon que le souscripteur souhaite ou non organiser ses propres funérailles, il conviendra de se tourner vers un type de contrat plutôt qu’un autre.

Le contrat dit « en capital »

Vous pouvez choisir un contrat obsèques en capital. La souscription se fait auprès d'une banque, d'une assurance ou encore d'une mutuelle. Votre assureur devra, au moment de votre décès, verser une somme déterminée au bénéficiaire du contrat. Elle permettra de régler les frais d'obsèques. Le bénéficiaire peut être une personne physique, un proche le plus souvent, ou même un opérateur funéraire.

Bon à savoir : Depuis 2013, le capital souscrit doit être utilisé à cette fin. Une fois les dépenses funéraires payées, seul un éventuel supplément pourrait être employé comme bon lui semble par le bénéficiaire.

Le contrat dit « en prestations »

Il est également possible d'opter pour un contrat en prestations. Ce qui distingue cette convention obsèques, c'est qu'en plus d'assurer le financement des funérailles, elle en précise à l'avance le déroulement, l’organisation.

Dans ce cas, le contrat désigne un opérateur funéraire, chargé d'organiser les obsèques selon les prescriptions du souscripteur. C'est à lui que l'assureur versera la somme fixée au contrat. Dès qu'il est prévenu du décès de l'assuré, l'opérateur funéraire prend en charge l'organisation des funérailles, telle qu'elle est prévue au contrat. La famille n'a donc pas à s'en préoccuper.

Ainsi, le contrat en prestations personnalisées permet d'anticiper, dans leur moindre détail, le déroulement précis des obsèques. Vous pourrez ainsi choisir le type de sépulture, le modèle précis du cercueil, le déroulement de la cérémonie, la forme de la plaque funéraire ou encore le mode de dispersion des cendres. Durant la période de souscription, les prestations peuvent être modifiées à tout moment.

Les cotisations possibles

Il existe, à cet égard, plusieurs possibilités. C'est à vous de choisir, au moment de la souscription du contrat, le type de cotisation qui vous convient le mieux.

Vous pouvez choisir de verser une cotisation unique, qui s'effectue en un seul versement. Son montant dépendra notamment de l'âge auquel vous souscrivez le contrat. Si vous prenez une assurance obsèques à 55 ans, le versement de cette prime unique vous coûtera moins cher que si vous attendez d'avoir 70 ans pour souscrire.

La cotisation temporaire est également avantageuse pour les souscripteurs plus jeunes. Dans ce cas, vous versez, à une périodicité donnée, une certaine somme sur une période déterminée. Il est par exemple possible de verser une cotisation mensuelle durant dix ans. Un quinquagénaire pourrait ainsi cotiser durant une partie de sa vie active et constituer, dès avant sa retraite, un capital pour le financement de ses obsèques.

Par contre, la prime viagère concerne de préférence les souscripteurs plus âgés. Dans ce cas, les cotisations sont en effet versées jusqu'au décès de l'assuré.

Coût et fiscalité de l’assurance obsèques

En souscrivant son contrat, chacun prévoit la somme qui lui paraît la plus appropriée. Elle dépend du type de contrat choisi et de la nature des prestations funéraires retenues.

Conclusion

Quoi qu'il en soit, il convient d'investir une somme minimale, qui est en moyenne de 1000 euros. Il est peu probable qu'elle suffise à régler l'ensemble des frais funéraires mais peut constituer un appoint pour les foyers les plus modestes. Quel que soit le type de sépulture choisi, ils se montent en moyenne à une somme variant entre 3500 et 4000 euros. C'est donc le capital qu'il convient d'investir dans votre assurance obsèques si vous voulez décharger vos proches de tout souci financier.

Ils le seront d'autant plus que le régime fiscal appliqué à l'assurance obsèques est le même que celui des assurances vie - est plus avantageux pour les bénéficiaires. En effet, tout capital inférieur à une certaine somme, et pour peu qu'il ait été souscrit après les 70 ans de l'assuré, est exonéré d'impôt. Le plafond n'est pas le même si le capital a été constitué avant que le souscripteur n'ait atteint 70 ans.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides