Immobilier à Paris : 9500 euros le m² en moyenne

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 10/12/2018

L’article « Immobilier à Paris : 9500 euros le m² en moyenne » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

La capitale vit depuis 2015 une progression ininterrompue du prix au mètre carré de ses biens immobiliers dans l’ancien. En effet, Paris cumule au total une hausse de plus de 20% des prix de ventes dans ses différents quartiers. Au premier trimestre 2015, la moyenne des prix dans l’ensemble des arrondissement s’évaluait à 7 880€/mètre carré.

Aujourd’hui, avec une augmentation de presque 6,2% par an, les biens se vendent à 9 500€ le mètre carré en moyenne. D’après l’ensemble des notaires de la région Ile-De-France, cette évolution ne compte pas s’arrêter et les spécialistes de l’immobilier prévoit une augmentation de cette hausse atteignant les 7% en janvier 2019.

Comme évoqué dans notre dernier article, la Mairie de Paris souhaite mettre en place une nouvelle loi fiscale pour palier à l’augmentation des prix du foncier dans la capitale et permettre au ménage d’accéder à la propriété.

Une homogénéisation des quartiers de Paris

Le bilan est assez exceptionnel pour la moitié des arrondissements parisiens. A plus fortes raisons, la moitié des quartiers ont franchi le seuil des 10 000€ par mètre carré. A l’intérieur de cette liste quartiers, ont compte des nouveaux entrants comme le VIIIème, le IXème et le XVIème arrondissement. Ceux-ci viennent rejoindre les quartiers centraux de Paris qui ont eu franchi le cap des 12 000€ par mètre carré depuis déjà quelques années. A la tête de l’ensemble de ces zones, se trouve Saint Germain des Près, dans le VIème arrondissement avec 16 250€ le mètre carré.

Cependant, tours les quartiers se rapprochent désormais de la moyenne de la ville. En effet, plus aucun quartiers n’est à moins de 7 000€ du mètre carré. C’est-à-dire que même les arrondissement situés aux extrémités de Paris intra-muros ont passé la barre des 7 000€.

Les volumes de ventes

La conséquence de cette augmentation des prix est de façon logique une baisse du nombre de ventes. A noter qu’ici, les ventes ont légèrement diminué d’environ 3% sur un an. La part des investisseurs étrangers à quant à elle augmenté (9,6%). Dans ce pourcentage, on retrouve 17,8% d’acheteurs italiens, 8,7% d’acheteurs chinois et une arrivée massive d’investisseurs roumains. Néanmoins, le Brexit n’a pas invité davantage d’anglais à investir à Paris. A ce titre, le nombre de ventes a également baissé sur toute la région Ile-De-France et dans plusieurs grandes villes comme Bordeaux, Lyon ou Montpellier.

Le ministère du logement a également envisagé l’idée de mettre en place un « Organisme de Foncier Solidaire » (OFS) qui offrira aux classe moyennes la possibilité de devenir propriétaire. En effet, cette mesure visera à diviser par 2 ou 3 le prix au mètre carré dans Paris

Conclusion

En outre, les prix de ventes dans la capitale ne sont pas les seuls à avoir vu leur niveau augmenter : les loyers sont aussi pris dans l’engrenage. La Mairie de Paris souhaite revenir sur l’encadrement des loyers à travers le projet de loi ELAN. Suivez toute l’actualité immobilière en vous abonnant à notre newsletter !

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides