Impôt sur le revenu : fin de la déclaration en 2020 ?

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 05/04/2019

L’article « Impôt sur le revenu : fin de la déclaration en 2020 ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Après une longue période d’ombre qui planait au-dessus de Bercy concernant les réformes fiscales, le prélèvement à la source a officiellement vu le jour le 1er janvier 2019. Initialement, ce changement été prévu un an auparavant, en janvier 2018. Soumis à de fortes tensions entre les finances publiques et certains contribuables, le prélèvement à la source est resté longtemps en suspens. L’objectif de cette réforme, qui peut paraître évident pour les uns et abstrait pour les autres, est de simplifier le système fiscal français considéré comme l’un des plus complexes de l’Europe.

Aujourd’hui, le sujet de la déclaration fiscale annuelle est remis au goût du jour par le ministre des finances publiques, Gérald Darmanin. En effet, la possibilité de supprimer ce passage obligatoire à chaque mois de mai est envisagée à partir de 2020.

Mise en place du prélèvement à la source

L’État souhaitait qu’à partir du 1° janvier 2019 l’impôt sur le revenu soit prélevé à la source, c’est-à-dire directement sur le salaire des salariés, les allocations chômage et les pensions de retraite. Ainsi, grâce à ce système, les contribuables sont prélevés de l’impôt directement « à la source », c’est-à-dire sur leur bulletin de salaire. Le montant de l’impôt dépend d’un taux qui est calculé sur la base de tous les revenus déclarés l’année précédente (salaire, pensions, revenus fonciers…).

Néanmoins, pour les salariés qui n’ont encore jamais travaillé, l’administration communique aux employeurs un taux d’imposition appelé taux neutre (calculé sur la base du salaire). Ainsi, les employeurs reversent directement, depuis le 1er janvier, la somme due à l’Etat.

La suppression de la déclaration annuelle

Moins de trois mois après la mise en place du prélèvement à la source, le ministère des finances publiques souhaite à nouveau réformer la fiscalité française. Jusqu’à présent, le prélèvement à la source n’excluait pas de réaliser une déclaration des revenus au mois de mai. Afin de « simplifier » le fonctionnement pour Bercy, cette déclaration serait amenée à disparaitre prochainement. Pourtant, plusieurs obstacles techniques viennent freiner le processus.

En effet, la déclaration est indispensable pour certaines types de revenus. A savoir, les revenus fonciers, les bénéfices des travailleurs non-salariés mais aussi pour appliquer les crédits et réductions d’impôts, auxquels 9 millions de contribuables ont eu le droit en 2018. A fortiori, ces éléments sont calculés sur l’année N et appliqués sur l’année N+1, ce qui rend cette déclaration d’impôts indispensable. La volonté de simplifier le fonctionnement de l’administration fiscale entraine plus d’interrogations que de soulagement de la part des contribuables et des professionnels de la finance.

Conclusion

Cette modification est loin d’être actée pour le moment. Elle sera présentée prochainement à l’Assemblée et devra être votée par la suite. Pour cette année, le mois de mai annoncera comme c’était déjà le cas, la déclaration annuelle des revenus pour l’ensemble des ménages français. Vous souhaitez être accompagné dans votre projet de réduction d’impôts ? Contactez nous directement par Tchat ou au 05.56.44.79.94.

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • La Fédération des Promoteurs Immobiliers plaide pour le dispositif Pinel
  • Le minage de bitcoin bientôt interdit en Chine ?
  • Année 2019 : Pourquoi et comment adapter son portefeuille aux conditions de marché ?
  • Investissement dans les vaches laitières : gare aux arnaques !
  • Le bitcoin est remonté au-dessus de 5000 dollars
  • Immobilier à Paris : on s’approche des 10 000€ au m² en moyenne
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides