Ma vie de CGP

Par Karl Toussaint du Wast - le 22/12/2014

Nous voilà déjà en décembre. Comme chaque année à la même époque, je constate que le temps file, vite, de plus en plus vite et que dans un peu plus de 15 jours nous entamerons 2015.

A quelques jours du bouclage de notre newsletter, je me retrouve donc devant ma feuille blanche, chargé de rédiger le dernier témoignage de « ma vie de CGP ». Une rubrique initiée par Stephane van Huffel en début d’année 2014 et qui se voulait drôle, un peu décalée, et qui visait surtout à vous faire vivre ou vous faire partager un peu de notre quotidien.

defiscalisation

Pour le dernier opus de cette série, je souhaiterais rendre hommage. Un hommage sincère à toutes celles et ceux que j’ai eu l’occasion de rencontrer au cours de ma carrière de CGP depuis plus de 10 ans maintenant. Dire que j’ai « tout vu » serait présomptueux, mais je peux affirmer avec confiance avoir vu, rencontré et échangé avec un bon échantillon représentatif des Hommes qui composent notre pays.

En plus de 10 ans, j’ai rencontré des milliers de personnes, des milliers de prospects, et tout autant de clients. Des gens honnêtes, des malhonnêtes, des menteurs, des fabulateurs, des timides, des enthousiastes, des positifs, des naïfs, des parano, des courageux, des lâches, des ambitieux, des prudents, des peureux… et c’est à cet échantillon d’humanité que je souhaiterais rendre hommage. Si j’aime tant exercer mon métier et si je continue chaque jour à prendre du plaisir à l’exercer encore, c’est grâce à ceux, c’est grâce à vous.

Par votre diversité de pensée et d’opinion, par vos expériences passées, et vos attentes si différentes, par vos rêves et vos capacités à les atteindre ou les réaliser, je me nourris quotidiennement. J’ai la chance d’aimer ce que je fais ; quels que soient les difficultés, les challenges, les problèmes que nous rencontrons ; la combativité nourrit l’Homme.

Que vous nous ayez choisis pour vous accompagner au quotidien dans la gestion, la construction ou l’optimisation de votre patrimoine ou que vous ayez préféré l’un de nos confrères n’a pas d’importance. J’ai toujours aimé nos échanges, qu’ils soient au téléphone, par email ou en face à face.

Si vous nous demandiez à quoi ressemble une « journée type » chez Netinvestissement, je vous répondrai qu’il est impossible de répondre. Une annonce sur les marchés, un coup de téléphone, un échange de mail peuvent venir à chaque instant bouleverser la journée, la semaine ou l’année.

Outre l’extraordinaire niveau de connaissance technique qu’il faut maitriser pour pouvoir exercer convenablement ce noble métier, il s’enrichit sans fin des hommes et des femmes que nous rencontrons chaque jour. Le tout dans un environnement réglementaire qui est passé maitre dans l’art de changer, d’annuler, de remettre pour mieux enlever des lois que même ceux qui les rédigent ne comprennent plus. Et pourtant, je ne changerai de métier pour rien au monde.

Lassitude ? pas pour nous.

Ennui, monotonie ? pas dans notre vocabulaire.

Récemment nous avons mené une campagne de recrutement pour augmenter le nombre de nos consultants. A chaque candidat(e) que je rencontre, je lui répète cette phrase en l’invitant à la méditer quelques jours avant de me donner sa réponse : « Dans ce métier, il y a beaucoup de candidats mais peu d’élus. Si vous ne cherchez qu’un travail, postulez en banque. Ici, nous cherchons à réinventer, à dépoussiérer un métier peu connu et plus que tout, nous voulons donner du sens à ce que nous faisons ».

L’exigence que vous attendez de nous nous pousse en effet à avancer, à progresser, à nous améliorer et à parfaire notre savoir, notre offre et être au plus près de vous, chaque jour.

collaboration

Je vais refermer cette rubrique « ma vie de CGP » en vous souhaitant à toutes et tous de très bonnes, joyeuses et positives fêtes de fin d’année ». Merci de votre confiance et de votre fidélité.

A l’année prochaine

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides