L’organisation du patrimoine financier des ménages en 2018

Ecrit par : Anais Couraud

Conseillère en gestion de patrimoine

Vu 2225

fois

1 min

de temps de lecture

Pour clôturer cette année 2018, l’INSEE a publié une étude réalisée sur l’ensemble des ménages français et dévoilant l’orientation de leur patrimoine financier. A ce titre, l’enquête révèle que 93% des ménages vivant dans l’hexagone détiennent un patrimoine financier, immobilier ou encore professionnel.

A plus forte raisons, un ménage sur six possèdent au moins un actif financier autre que le compte courant. L’étude démontre que le volume des placements financiers des français est en léger recul vis-à-vis de l’immobilier (-1,8% contre -0,9%). Globalement, on remarque une baisse de la détention des livrets réglementés depuis 2015 et un refuge vers l’assurance-vie considérée comme le placement préféré des français. Aujourd’hui moins de 8% des foyers français possèdent un portefeuille financier diversifié comprenant livrets, produits d’épargne et valeurs mobilières.

De l’épargne sécurisée à…

La France dispose de l’une des population les plus épargnante d’Europe derrière l’Allemagne et la Belgique. En effet, en moyenne les ménages épargnent plus de 15% de leur revenus par an. Considérés comme frileux et plutôt fourmis que cigales, les français se tournent en majorité vers les livrets réglementés pour positionner leur épargne. L’étude démontre que 85% des français (toutes âges confondus) détiennent des livrets d’Etat (Livret A, Livret de Développement Durable, Livret Jeune etc.). L’attrait de ces produits bancaires réside uniquement dans leur sécurité et leur aspect défiscalisé. On note tout de même une baisse de la détention de ces livrets (-2,3%) depuis 2015, conséquence d’un rendement toujours en baisse depuis 2011.

Inclus dans la catégorie « produit d’épargne sécurisé », les placements d’épargne logement comme le Plan d’Epargne Logement ou le Compte Epargne Logement sont présents chez plus de 30% des ménages. Ce type de placement est souvent favorisé par les ménages en couple cherchant à se constituer un capital pour devenir propriétaire puisqu’historiquement ce produit d’épargne était un outil permettant d’obtenir des taux favorables pour les crédits immobiliers. Aujourd’hui, avec une période étendue de taux d’intérêt très bas, le PEL n’a de légitime que son rendement avant 2015 (2,5%).

… à l’épargne dynamique

Evidemment, l’unique produit qui ne connaît quasiment aucune variation reste l’assurance vie. Elue comme le produit préféré des français depuis un certain nombre d’année, l’assurance vie représente l’enveloppe la plus souple et avantageuse des produits d’épargne. Garantir toute ou partie du capital, accroître son rendement, préparer la retraite, optimiser la transmission sont l’ensemble des cordes à l’arc de l’assurance vie. Outre son cadre fiscal attractif, l’assurance vie permet d’obtenir des rendements supérieurs à l’épargne sans risque selon le profil de l’investisseur. Depuis 2015, on note une augmentation de plus de 2% des contrats multisupports chez les ménages français. La recherche de rendement pour contrer un fond euros qui ne cessent de décroître amène les français vers l’investissement sur les marchés financiers et/ ou immobiliers.

Néanmoins, encore peu sont prêts à se tourner vers les valeurs mobilières pour dynamiser leur épargne. En effet, seulement 9% des français possèdent un compte titre ou un Plan d’Epargne en Actions. Pourtant, sur des études basées sur des cycles de 15 ans depuis 150 ans, les actions ont toujours été favorables.

Conclusion

L’épargne sécurisée demeurent au centre des mœurs des français malgré une progression des supports dynamiques. Vous avez des liquidités qui dorment sur un compte peu rémunérateur ? Contactez directement nos conseillers spécialisées via notre tchat ou directement au 0805 111 934.

Je m'inscris

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Anais Couraud, Conseillère en gestion de patrimoine

Avis des clients de Anais :

Diplômée d’un Master II en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC Bordeaux, Anaïs débute sa carrière au sein d’un groupe d’assurance. Forte de son expérience en back-office sur les produits d’assurance-vie, de retraite et de prévoyance, elle décide d’orienter son avenir professionnel vers le conseil et l’expertise patrimoniale tant financière qu'immobilière. Conquise par la vision du métier de Chef de Projet Patrimonial et par les valeurs humaines de Netinvestissement, elle rejoint le cabinet de Bordeaux en 2017.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"satisfait..c est tout dire"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2021-04-30 09:16:34 par Gilles B.