banniere article

Assurance de prêt immobilier : quelles différences entre Loi Hamon et loi Bourquin ?

Immobilier Guides Prêt / Crédit

En résumé ...

Deux textes de loi, deux cadres différents. La loi Hamon et la loi Bourquin vous donnent la possibilité de moduler à votre guise et à votre avantage les conditions d’assurance de votre crédit immobilier. Comment fonctionnent ces lois et dans quelles mesures les mettre en place, nous allons détailler dans ce guide quels sont les avantages et intérêts de chaque dispositif.

L’article « Assurance de prêt immobilier : quelles différences entre Loi Hamon et loi Bourquin ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Ecrit par : Gaspard Treuil

Conseiller en gestion de patrimoine

484 vues

par nos lecteurs

4 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*
Podcast

Introduction

Vous vous pliez actuellement au bel exercice de la recherche de financement pour votre résidence principale, pour une résidence secondaire (chanceux!) ou dans le cadre de vos investissements immobiliers locatifs ; sachez que vous avez tout notre soutient !

S'il s’agit là d’une étape plaisante dans une vide, car souvent synonyme d’évolution dans votre situation personnelle et patrimoniale, il est primordial d’être vigilant sur les choix qui seront les vôtres et qui peuvent avoir des impacts importants sur le coût de votre financement immobilier et sur la flexibilité dont vous allez pouvoir bénéficier ou non.

Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, les lois Hamon et Bourquin offrent plus de flexibilité à l’emprunteur dans le choix de son assurance. Dans les faits, ces deux textes de loi vont vous permettre d’être plus flexible dans le cadre d’un souhait que vous pourriez avoir quant à la résiliation de votre assurance emprunteur, tout comme le souhait de bénéficier d’une délégation d’assurance.

Nous allons tout au long de ce guide voir dans quelles mesures ces deux lois sont différentes, et surtout ce qu’elles peuvent apporter au projet qui est le vôtre. Comme à notre habitude nous allons tenter d’être les plus clairs et concis possible, et comme d’habitude, votre chef de projet patrimonial Netinvestissement est à votre disposition pour toute information complémentaire et pour vous accompagner dans votre projet.

1. Le contexte

Avant d’entrer dans le détail de ces deux textes de lois, il faut resituer le contexte dans lequel de telles dispositions ont été, ont dû, être prises par les pouvoirs publics.

La loi Lagarde

Faisant suite à la loi Lagarde en 2010, portant réforme au crédit à la consommation, l’idée générale de favoriser la flexibilité et la concurrence entre les contrats d’assurance emprunteur et les compagnies d’assurance est née dans l’esprit du législateur. Car si en principe le discours bancaire vous permettait de négocier votre assurance de prêt, en réalité cela n’était pas toujours possible, ou tous ca s pas dans les meilleures conditions.

Y compris après le vote de ce premier texte (loi Lagarde), le principe de la délégation d’assurance à un autre assureur que celui proposé par la banque a continué à ne pas être respecté. Il apparaissait assez simple à un établissement bancaire de vous refuser un prêt immobilier sur tout autre motif de refus que votre souhait de prendre une assurance chez l’un de ses concurrents. Pourtant, cela se produisait très souvent.

Le législateur a donc compris qu’il devait aller plus loin, à la fois pour flexibiliser le marché de l’assurance et améliorer le rapport qualité-prix de cette couverture obligatoire en cas de souscription à un prêt immobilier. Le tout évidemment, et ce n’est pas rien, en s’assurant que les caractéristiques du nouveau contrat restent au niveau de l’offre initiale de la banque ; et cela pour éviter une course à la baisse des prix et de la qualité globale de l’assurance.

netinvestissement vous recommande :

Immobilier : le prêt à palier permet de réduire l'effort d'épargne

Les couvertures

Il est primordial aujourd’hui, bien que non obligatoire légalement, de vous assurer en cas d’emprunt bancaire, a fortiori immobilier à long terme. Vous ne pouvez en effet en aucun cas imaginer sur des périodes de plus de dix ans comment va évoluer votre vie et votre santé.

Pour cela, il existe donc des assurances emprunteur vous permettant de vous couvrir, ou de couvrir vos ayants-droits, en cas d’accident de la vie. Les principales assurances sont :

  • L’assurance décès protégeant vos ayants-droits en les exonérants de rembourser le capital restant dû si vous décédez pendant la durée du prêt tout en disposant du bien en question (même en le vendant) ;
  • L’assurance invalidité qui a les mêmes effets mais vous protégeant vous en priorité puisque selon votre niveau d’invalidité vous ne seriez plus en mesure de maintenir votre niveau de vie ;
  • Les assurances incapacités et chômage qui sont complémentaires mais qui peuvent vous garantie contre de très nombreux incidents temporaires ou accidents perpétuels de la vie.

Ces assurances et leurs caractéristiques sont incontournables à long terme, d’où l’importance de bien les choisir lors de la mise en place de votre crédit. Et de ne pas choisir que la moins chère.

2. La loi Hamon

Depuis son entrée en vigueur le 26 Juillet 2014, l’objectif de la loi Hamon est de vous permettre de changer de contrat d’assurance emprunteur dans les douze mois qui suivent son entrée en vigueur. Il s’agit là de la plus simple démonstration de ce qu’est une délégation d’assurance: vous avez un contrat dont vous souhaitez vous défaire, et vous pouvez le faire dès le premier jour de vie de ce contrat et ce jusqu’à son premier anniversaire.

Si l'exercice semble simple, il faut tout de même faire très attention, car la dénonciation d’un contrat d’assurance emprunteur ne peut être réalisée que si les conditions du nouveau contrat apportent le même niveau de garantie à la banque qui finance votre projet. Sans le respect de ce fameux niveau de garanties contractuelles, votre banque pourrait être en position de refuser la délégation d’assurance et par conséquent, vous auriez dépensé du temps et de l’énergie pour rien.

Cette loi vient poser un nouveau cadre dans la gestion de l’assurance de votre crédit immobilier, notamment sur l’obligation de votre banque prêteuse d’étudier votre demande et d’y apporter une réponse légitime, faute de quoi elle pourrait se voir attribuer une sanction administrative.

Comment utiliser cette loi à son avantage ?

Si la loi Hamon permet d’apporter de la flexibilité dans la gestion de votre contrat d’assurance de crédit, elle apporte une difficulté dans le cadre de sa mise en place. N’étant pas vraiment rompu à l'exercice, il est important de bien vous faire conseiller. Chez Netinvestissement, nous vous conseillons vivement de faire appel à un courtier en prêt immobilier, ou à un courtier en assurance de crédit (généralement ils ont cette double compétence).

Quelles sont les étapes importantes dans la démarche de délégation d’assurance ?

Les plus importantes sont les étapes liées au délais légaux, notamment sur la transmission des informations à votre banque, sa réponse mais aussi (parce que la réponse n’est pas une fin en soi) dans la transmission papier de votre lettre de résiliation dans un délai de deux mois au moins avant la date anniversaire de votre contrat.

Le reste du travail sera surtout désormais à la main de la personne vous apportant conseil et accompagnement, notamment sur l’analyse des conditions de prêts, les conditions d’assurance souhaitées etc.

Une fois que le cadre de base de ce dispositif légal est intégré, il est important que vous compreniez ce que la loi Hamon change également votre démarche et votre compréhension de l’opération que vous êtes en train de mener, à savoir:

  • La loi Hamon impose aux organismes contactés de communiquer un taux d’assurance globalisé: il s’agira alors du taux annuel effectif d’assurance. Ce taux sera exprimé de la même manière qu’un taux d’emprunt immobilier et sera donc plus facilement comparable.
  • Le texte de loi prévoit également la mise en circulation d’une fiche récapitulative des garanties apportées par chaque contrat d’assurance emprunteur, ce qui rendra également plus simple la tâche de comparaison de différentes offres.
  • Point très important également, mais qui facilitera votre choix final, la loi Hamon vous permet de bénéficier d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature de votre contrat d’assurance. Par la même occasion, vous bénéficiez donc de toutes les informations nécessaires pour bien avancer sur votre projet.

Vous l’avez compris, le cadre de la loi Hamon vous permet de gérer votre contrat d’assurance emprunteur dès les premiers instants de votre crédit, et ainsi d’optimiser dès le départ vos conditions globales de financement.

Mais la loi Hamon peut également être complétée par la loi Bourquin, qui vous permet quant à elle, de gérer l’assurance de votre prêt une fois passée la première année de vie de votre engagement contractuel.

3. La loi Bourquin

Ce texte de loi, adopté en 2017, découle directement du cadre plus global de la loi Sapin 2, qui vous permet d’élargir encore plus les conditions de résiliation de votre contrat de prêt immobilier.

Que dit concrètement ce texte de loi ? Tout simplement que vous avez la possibilité de résilier votre contrat d’assurance emprunteur après la première année de votre contrat, et ce à chaque date anniversaire jusqu’à la fin de votre crédit.

Quel est l’intérêt de la loi Bourquin ?

Là où le texte de loi Hamon vous permet de bénéficier de conditions de changement de contrat d’assurance dans les douze premiers mois de la vie de votre crédit, la loi Bourquin vous permet de faire jouer la concurrence tout au long de votre crédit. Vous vous permettez donc de pouvoir optimiser vos conditions d’assurance emprunteur au grès de votre vie et surtout au grès de votre situation personnelle.

De même que pour le cadre de la loi Hamon, la mise en place de l’avantage apporté par la loi Bourquin se porte sur les points suivants:

  • Recherche d’un contrat réunissant tous les critères de couvertures et étant susceptible d’être validé par votre banque comme équivalent à l’existant.
  • Transmission des documents à votre banque.
  • Votre banque, comme dans le cadre de la loi Hamon, est tenue d’en accuser réception et vous apporter une réponse dans un délai raisonnable.
  • Obtention de l’accord de votre banque.
  • Résiliation de votre contrat existant au profit de votre nouveau contrat.

Encore une fois, il est très facile aujourd’hui de dénoncer un contrat d’assurance emprunteur, en revanche il est assez délicat de trouver de bons contrats permettant de couvrir l’ensemble des garanties proposées par votre contrat existant. Là encore, il est important de vous faire bien conseiller et accompagner par un professionnel. N’hésitez pas à prendre attache avec votre chef de projet patrimonial Netinvestissement, qui saura vous accompagner dans cette démarche.

netinvestissement vous recommande :

Jusqu'à 0€

par mois

Investir dans l'immobilier

Générez des revenus complémentaires et préparez votre retraite : c'est le moment d'investir dans l'immobilier !

Découvrez cette offre

Conclusion

Les deux textes de lois vous permettent donc, via l’exercice de la délégation d’assurance, de faire jouer la concurrence sur la couverture de votre assurance ainsi que sur les clauses de ce contrat.

Pour rappel, la principale différence entre les deux textes de loi se situe au niveau de la période à laquelle l’intervention sur l’assurance sera faite, dans les douze premiers mois pour la loi Hamon et à chaque date anniversaire pour la loi Bourquin.

En ce qui concerne la loi Bourquin, il faudra rester vigilant à bien respecter les délais légaux de deux mois nécessaires à chaque résiliation de contrat. Si vous choisissez de vous faire accompagner par une société spécialisée dans ce type de courtage, alors il vous sera plus aisé de bien respecter ces délais.

L’objectif de ce genre d’opération est de réellement optimiser le coût de l’assurance de votre crédit, il est important de bien garder en tête que ceci ne doit pas constituer votre seule motivation. L’assurance de ce genre de crédit intervenant souvent comme une option de prévoyance dans l’acquisition immobilière et la protection du conjoint ou de la famille, il faut garder en tête de ne pas vouloir aller trop loin dans l’économie de masse.

Dans toutes situations, gardez bien en tête que votre chef de projet patrimonial Netinvestissement reste à votre écoute et reste à vos côtés pour vous accompagner dans ce genre de démarche.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

A propos de l'auteur

Gaspard Treuil, Conseiller en gestion de patrimoine | 22 articles en ligne

Avis des clients de Gaspard :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Après un master obtenu à l’INSEEC spécialité finance, Gaspard intègre la société de gestion d'actif AXA IM à Paris en tant qu'ingénieur financier pendant 5 ans. Durant cette expérience, il est amené à définir et structurer des solutions d'investissements pour des grandes sociétés internationales. Sa volonté a ensuite été de mettre ses connaissances au service des particuliers. Grâce à son expérience il prend conscience que le secteur du conseil en gestion de patrimoine est en pleine mutation. C’est pourquoi, séduit par le modèle de netinvestissement, il décide de les rejoindre en juin 2018 en tant que chef de projet patrimonial.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Bon site clair et documenté. Conseiller compétent et à l'écoute."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-10-26 21:53:55 par Stéphane D.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 450 avis clients