Achat viager

Par Stéphane van Huffel - Vu 726 fois

Achat viager :

L’achat viager est considéré comme un achat classique entrainant un transfert de propriété immédiat mais avec des modalités de paiements particulières

Comme dans toutes transactions, les modalités de l’achat viager sont mentionnées dans un contrat qui lie l’acheteur au vendeur (ou « crédirentier »). Ce contrat demande le versement d’un capital initial ou « bouquet », puis d’une rente à vie (jusqu’au décès du vendeur), appelé « le débit rentier ». L’acheteur en viager, bien que propriétaire du bien, ne peut en disposer pleinement qu’au décès du vendeur qui en garde jusque là l’usufruit (la jouissance).
Le crédirentier (ou vendeur), est imposable sur les sommes perçues au titre de la rente viagère cependant en fonction de son âge au moment de la vente, il peut avoir droit à un abattement allant de 30 à 70%.

Définitions liées

Abattement

Abattement fiscal

Bouquet

Contrat

Crédirentier

Débirentier

Durée viagère

Rente

Rente viagère

Usufruit

Viager

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides