Assurance-vie : diversifiez !

Par Stéphane van Huffel - Vu 704 fois

La période des annonces des rendements des fonds euros 2013 est lancée! Les assureurs et les mutuelles affichent les performances de leurs fonds garantis, contrat par contrat et tentent de rassurer leurs épargnants malgré les baisses annoncées. En effet, la tendance 2013 rend un consensus entre 2,50% et 2,80% avec une baisse moyenne entre 0,10% et 0,20%. Comment faire donc en 2014 pour optimiser son contrat d'assurance-vie? Notre conseil : diversifiez!

assurance-vie-arbre

Pourquoi suivre ce conseil ?

Les rendements 2013 des fonds euros étant en majorité en baisse et atteignant des planchers en termes de performances, il est temps que vous preniez les choses un peu en mains.

Les belles années du 100% garanti avec rendement de 5% sont derrière nous et il existe peu de chances que les gérants des grands fonds euros puissent un jour proposer de telles performances à nouveau.

En effet, les politiques de taux des banques centrales mondiales sont désormais toutes très accommodantes, y compris en ce qui concerne la Banque Centrale Européenne.

Ainsi, les assureurs, contraints par les obligations de fonds propres de Solvency 2, ne peuvent plus raisonnablement exposer leurs actifs sur les marchés obligataires les plus rémunérateurs, donc les plus risqués.

Les plus gros fonds euros sont donc aujourd'hui majoritairement constitués d'obligations du trésor des pays européens considérés comme les plus solides (Allemagne, France, Bénélux etc.) ou d'obligations de grandes entreprises matures qui préfèrent "emprunter" à des taux très attractifs plutôt que d'utiliser leur abondante trésorerie. Ces stratégies ne permettent plus d'offrir les rendements espérés mais répondent à une maîtrise totale du risque.

L'option aujourd'hui pour optimiser son épargne passe donc par une prise de risque plus importante. Cela ne veut pas dire qu'il faut investir à tout va mais qu'il vous faut accepter un risque raisonnable, en fonction de votre âge, de vos objectifs et de votre besoin de liquidité. Il est temps de revenir sur les marchés.

assurance-vie

Pourquoi maintenant?

Parce qu'il ne faut pas attendre que les marchés soient au plus haut pour vous décider à profiter des perspectives de performance. Ces deux dernières années ont été de l'avis de tous les experts financiers de bonnes années boursières, tant sur le marché action que sur le marché obligataire ou monétaire.

Ceux d'entre vous qui ont su fin 2011, après un été difficile, investir raisonnablement en unités de compte une partie de leur épargne assurance-vie ont majoritairement profité de belles hausse, entre 15 et 30 % selon les stratégies retenues.

Et les opportunités existent encore. Les plus grandes capitalisations européennes (CAC40 par exemple) offrent encore de solides perspectives de hausse et les petites et moyennes capitalisation ont le vent en poupe (+7 % depuis le 1er janvier pour le Small90).

Comment suivre ce conseil?

Votre objectif en 2014 doit être de diversifier. Cela passe avant tout par l'utilisation des possibilités qu'offrent les contrats d'assurance-vie "multi-supports". Ces contrats vous permettent de ventiler votre épargne sur un ou plusieurs fonds euros garanti mais également d'aller chercher de la performance sur un grand nombre de fonds actions ou obligations, appelés unités de compte (UC).

Une première option est de souscrire aux contrats "nouvelle génération" proposant des fonds euros "boostés" mais qui vous imposent une proportion minimum d'UC. Vous limitez votre risque à 20 ou 25% d'UC et pouvez sécuriser vos plus-values sur un fonds euro garanti contractuellement qui lui-même vous offre les meilleures performances du secteur.

Le contrat Sérénipierre, par exemple, propose un fonds euro structuré par l'assureur Suravenir, Sécurité Pierre Euro, qui a offert un rendement de 4,15% en 2013 conte l'obligation d'investir 25% des sommes en UC avec une palette de plusieurs dizaines de fonds dont la majorité a performé à plus de 10% sur la même période.

Autre option, sélectionner un contrat multi-supports proposant une très large palette de fonds euros et d'UC afin de multiplier les supports en vous assurant de la cohérence entre eux.

comment faire ?

Un contrat comme Version Opportunité du courtier Life Side patrimoine par exemple, qui offre la possibilité de choisir entre le fonds euro SPIRICA (3,30%) ou le fonds euro NeoEuro (3,97%) ainsi que plus d'une centaine d'UC. Vous pouvez ainsi intégrer dans votre contrat une UC grande capitalisation franco-européenne, une UC actions Américaines en "gestion Value" ou un UC Obligations convertibles internationales afin de diversifier totalement les secteurs et les supports d'investissement et limiter au maximum une trop grande volatilité.

Enfin, vous pouvez opter pour l'option "sur-mesure" et vous faire accompagner par un professionnel du conseil financier avec qui vous définirez votre profil de risque et vos objectifs d'investissement avant même de vous pencher sur tel ou tel contrat.

Conclusion

Bien choisir son contrat d'assurance-vie ne relève plus aujourd'hui que du niveau des frais de souscription ou des frais de gestion. Il ne s'agit plus non plus simplement du degré de garantie proposée par le fonds euro du contrat. Vous devez accepter de devenir acteur de votre patrimoine en vous impliquant dans la stratégie d'investissement et dans le suivi de l'évolution de votre épargne. N'hésitez plus également à comparer les offres en mettant vos conseillers traditionnels en concurrence.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides