Avant la réforme fiscale, réajustez vos placements

Par Stéphane van Huffel - Vu 968 fois
construction-patrimoine2

Pourquoi suivre ce conseil ?

L’alourdissement de la fiscalité qui va s’opérer n’est une surprise pour personne tant il était prévisible. Il vous faut donc réajuster vos placements et revoir votre gestion patrimoniale si vous voulez éviter que l’addition ne soit trop salée.


En effet, de grandes mesures fiscales sont à attendre dans les mois à venir. Des ajustements qui concernent tant l’immobilier que l’ assurance vie mais aussi la succession, les donations, et nombreux autres sujets qui touchent au patrimoine.


Le gouvernement envisage notamment de supprimer 29 milliards d’euros de niches fiscales pour les entreprises mais aussi pour les particuliers. Ainsi, de nombreuses réductions d’impôts vont être rabotées voire totalement supprimées.

Concernant l’assurance vie, une grande réforme de sa fiscalité est envisagée pour les cas de retraits anticipés (avant 8 ans). Il est prévu d’abandonner le système du prélèvement libératoire forfaitaire pour une taxation des intérêts ou plus-values au barème de l’impôt sur le revenu. Ce dernier doit aussi être réajusté et devrait connaître une nouveauté : deux nouvelles tranches d’imposition.


Il ne s’agit là que d’exemples des dispositions à attendre. La liste est longue, alors, avant la réforme fiscale, réajuster vos placements s’avère plus que nécessaire. C’est indispensable.

Pourquoi maintenant ?

Le collectif budgétaire qui va être présenté début juillet comprend des dispositions fiscales qui peuvent être anticipées. Il faut donc en saisir l’opportunité avant qu’il ne soit trop tard.


De plus, si la réforme fiscale de l’été comporte de nombreuses mesures qui vont impacter non seulement les entreprises mais aussi les particuliers, ce ne sont que les premières et d’autres sont à attendre pour l’automne. Il est alors essentiel d’être réactif dans la gestion de son patrimoine et de suivre ce conseil sans attendre.


Il est nécessaire d’agir maintenant et de ne pas privilégier l’attentisme ou reporter le réajustement de ses placements ; d’autant plus que nombreuses des dispositions qui vont être votées seront immédiatement applicables.

Comment faire pour appliquer ce conseil ?

Voici quelques pistes pour appliquer ce conseil en fonction des domaines qui vont être touchés par la réforme.

► Assurance vie


C’est certainement l’un de vos placements financiers préférés comme pour une majorité de français. Et bien, il peut être bon d’envisager l’ouverture d’un contrat.


L’objectif ? Anticiper l’éventuelle modification qui concerne la taxation de l’assurance vie. Et, si vous n’avez en ce moment que peu d’épargne à placer, mieux vaut ouvrir un contrat et y déposer de petites sommes quitte à placer davantage plus tard que d’attendre et ouvrir un contrat alors que la nouvelle législation sera en vigueur.

assurance-vie-feuille

Cependant, action ne signifie pas précipitation alors pour appliquer ce conseil, comparez. Et, faites votre choix parmi les meilleurs contrats d’assurance vie que propose le marché comme par exemple Net Life, E-novline ou encore Shiva Patrimoine qui, outre le fait qu’ils donnent accès aux meilleurs fonds en euro du marché, sont tous les 3 des contrats à 0% de frais d’entrée et/ou à frais de gestion réduits.

► Immobilier


Il est déconseillé de vendre votre bien immobilier puisque l’exonération de taxation de plus-value devrait être ramenée à 22 ans au lieu de 30 ans actuellement. Un peu de patience alors si vous souhaitez conclure votre revente.


Toutefois, en matière de placement immobilier, ne cherchez pas à attendre le bon moment pour investir, il n’y en a pas. Tout est une affaire d’opportunité alors si vous souhaitez investir dans l’immobilier, réforme fiscale ou pas, il est préférable de vous renseigner et de vous diriger vers les meilleures offres d’investissement du moment.


D’ailleurs, il serait même préférable d’investir dès maintenant si vous souhaitez profiter de la défiscalisation immobilière offerte notamment par le dispositif Scellier qui prendra fin au 31 décembre 2012.

► Donations


L’abattement sur les donations est actuellement plafonné à 159325€ par enfant et par parent mais il va fort certainement être raboté et ramené à 100000€. De plus, le délai entre chaque donation doit passer de 10 à 15 ans. En la matière, il serait donc bon d’effectuer vos donations rapidement. Prenez contact dès que possible avec votre notaire.


Enfin, pour réajuster au mieux vos placements, il est primordial de continuer à vous tenir informé afin de toujours être à même d’anticiper au mieux les nouvelles dispositions qui vont impacter votre patrimoine. Réévaluer votre situation patrimoniale par rapport à l’impact des réforme fiscales est indispensable. Cela vous permettra justement d’adapter votre gestion patrimoniale.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides