Dynamisez votre assurance-vie

Par Stéphane van Huffel - Vu 960 fois

Si vous êtes détenteur d’un contrat d’assurance-vie et si comme une (trop) large majorité de porteurs, celui-ci est investie en totalité ou en très grande partie en fonds euro, alors il est temps de faire quelques arbitrages pour donner du peps à votre contrat qui prend petit à petit la poussière.

Vous n’êtes en effet certainement pas sans avoir constaté que le rendement du fonds euro de votre contrat n’a pas cessé de baisser depuis 10 ans et que ce qui vous attend pour 2P17 n’est guère réjouissant avant de subir, agissez.

assurance-vie-arbre

Pourquoi est-ce le moment ?

Cela fait maintenant plus de 2 ans que nous ne cessons de tenter de convaincre nos lecteurs et internautes de l’intérêt de se positionner sur autre chose que le fonds euro. Certains fonds américains ont gagné plus de 40% l’année dernière, idem sur le marché français ou en européen. L’année 2015 offre toujours de réelles opportunités de réaliser des performances nettement supérieures au fonds euro, sans vous exposer. Les fonds de type obligataires ou diversifiés qui ont des volatilités inférieures à 5% visent un rendement compris entre 4 et 5% cette année. Si vous êtes de nature prudente, voire parano, privilégiez plutôt ces fonds là et commencez par arbitrer ne serait-ce que 10 ou 20% de votre fonds euro sur ces OPCVM.

rentabilite

Pourquoi suivre ce conseil ?

Pour 2 raisons : tout d’abord parce que votre fonds euro ne cesse de baisser et qu’en 2017 il tombera à presque 0% de rendement, seule la garantie du capital vous sera assurée par la compagnie. Pourquoi ? ce sont les directives dites MIF2 qui rentreront alors en application et viendront bouleverser radicalement la façon dont les fonds euro sont gérés et investis. Alors plutôt que d’attendre, agissez.

Ensuite parce que comme indiquez ci-dessus, les marchés financiers européens et américains notamment montrent des tendances longues de hausse, certes soutenus en Europe par la récente annonce de soutien massif au marché de la BCE par Mario Draghi.

Comment mettre ce conseil en application ?

Demandez conseil ou accompagnement auprès d’un conseiller financier indépendant (c’est-à-dire qui n’est pas tenu de vendre ses produits maison…) compétent, au fait de ce qui se passe sur les marchés et qui sera à même de vous recommander une allocation d’actifs prudente, adaptée et progressive.

Des fonds tels que M&G Optimal Income ou l’emblématique Eurose de la maison DNCA sont deux pistes que vous pouvez étudier notamment, pour commencer.

Conclusion

Ne laissez pas l’histoire se répéter une fois encore où, une fois que vous aurez vu vos amis, vos proches ou vos collaborateurs réaliser de gros gains sur les marchés, vous vous déciderez enfin à en faire de même et il sera alors trop tard. Les indicateurs macroéconomiques nous laissent à penser que 2015 sera un bon millésime, certainement encore meilleur qu’en 2014 alors n’hésitez pas et profitez en.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides