Investissez au capital de PME avec les FCPI/FIP

Par Stéphane van Huffel - Vu 732 fois
immobilier-commercial

Pourquoi est-ce le moment d’investir ?

C’est la rentrée et la fin de l’année arrive déjà à grands pas. Les mesures fiscales prises au début de l’été ainsi que celles prévues dans le cadre de la loi de Finances 2013 ne laissent pas présager de joyeux augures pour votre fiscalité.


Vous souhaitez donc trouver une solution intéressante et à la fois « utile » pour réduire et optimiser votre pression fiscale ? Vous ne voulez pas d’un placement trop volatil ? Alors c’est le moment d’investir au capital de petites et moyennes entreprises.


Pour se faire, il est alors notamment possible et d’autant plus opportun de réaliser ce placement avec les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation et les Fonds d’Investissement de Proximité ( FCPI et FIP).

Pourquoi suivre ce conseil ?

Investir au capital de PME est bien plus qu’un simple placement financier, c’est une véritable participation à l’essor de l’économie française et de ses entreprises. C’est pour cela que l’Etat encourage ce type d’investissement, en octroyant des avantages aux investisseurs.


En faisant d’ores et déjà ce choix, vous placez alors votre argent dans une ou plusieurs entreprise et contribuez ainsi au développement de l’économique, en contrepartie de quoi vous profitez de réductions d’impôt dites « one shot » car applicables immédiatement l’année de souscription (impôt sur le revenu et ISF) ainsi que d’une exonération sur les plus-values. Seule contrainte : détenir les titres pendant une durée minimum de 5 ans.


La réduction d’impôt est de 18% du montant des souscriptions effectuées dans une limite de 12000 euros et 24000 euros pour un couple. Concernant l’ISF, la réduction est de 50% du montant investi dans la limite de 90000 euros.


Quant aux plus-values réalisées par les détenteurs des parts de FCPI et/ou FIP, elles ne sont donc pas imposées comme le sont les plus-values sur valeurs mobilières. Elles sont exonérés et ne s’y appliquent que les prélèvements sociaux.


Outre les avantages de réductions d’impôts et l’exonération possible sur les plus-values, investir dans une PME par le biais des FIP et FCPI permet de diversifier son patrimoine.

Comment mettre ce conseil en application ?

Pour mettre ce conseil en application, le mieux est de prendre contact avec un professionnel indépendant du conseil gestion de patrimoine qui sera à même de vous conseiller et de vous diriger vers les meilleures opportunités en matière d’investissement dans des PME par le biais des FIP et FCPI.


En effet, le créneau de l’investissement au capital de PME a été suivi par de nombreux réseaux bancaires. Il est pourtant préférable de les éviter et de privilégier des opérateurs spécialisés dans ce domaine.


Ainsi, prendre contact avec un conseiller en gestion de patrimoine global est une solution qui peut s’avérer intéressante puisqu’elle vous permettra d’avoir une réponse réellement adaptée à vos objectifs.

bonhomme_loupe

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides