La SCPI de rendement comme UC d'assurance-vie

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 898 fois
investir-scpi

Pourquoi est-ce le moment ?

Malgré une fin d'année 2012 quelque peu morose, l'assurance-vie a conservé sa place de « placement préféré » des Français ce qui lui a permis, durant l'année 2013, de redresser la barre et d'afficher pendant cinq mois consécutifs une collecte positive.


Pour preuve, la collecte a été particulièrement bonne en janvier et février 2013, atteignant respectivement 3.8 milliards d’euros et 2.3 milliards d’euros. Même si le mois de mars fut quant-à lui relativement calme, les chiffres firent un rebond en avril avec une collecte d'environ 1.9 milliards d’euros.

Vous pouvez le remarquer, sur les quatre premiers mois de l'année 2013 la collecte nette pour l’assurance-vie a atteint environ 9 milliards d’euros et, selon les chiffres publiés le 27 mai dernier par l’Association française de l’assurance, les encours de l’assurance-vie atteignent 1416.2 milliards d’euros au total, soit une hausse de 4% sur un an.


Incontournable pour tous les investisseurs dont les objectifs patrimoniaux sont la préparation de leur retraite ou encore, la transmission de leur patrimoine, l'assurance-vie a su se réconcilier avec les Français comme le témoignent les chiffres cités ci-dessus. Il est donc plus que jamais temps de profiter du succès actuel du fameux placement financier avant qu'une éventuelle baisse des rendements ne pointe le bout de son nez.

Pourquoi suivre ce conseil ?

Tout simplement parce qu'investir dans une SCPI de rendement par le biais d'un contrat d'assurance-vie peut se révéler particulièrement intéressant car un tel investissement vous permettra non seulement de profiter au maximum de la fiscalité avantageuse des contrats d'assurance-vie, mais aussi, de bénéficier d'une meilleure liquidité en raison des caractéristiques des deux placements.


Voici donc les différents avantages qui peuvent vous pousser à investir dans une SCPI de rendement par le biais d'un contrat d'assurance-vie :

  • bénéficier de la fiscalité de l'assurance-vie
  • bénéficier d'une meilleure liquidité
  • bénéficier du régime de succession de l'assurance-vie
  • ne pas respecter un délai de jouissance sur les parts de SCPI souscrites

Comment faire pour appliquer ce conseil ?

Dans cette situation, deux possibilités s'offrent à vous :

  • souscrire à un contrat en euros ou, contrat monosupport
  • souscrire à un contrat multisupports comportant un fonds en euros ainsi que des unités de compte (UC)


Nous nous intéressons ici aux contrats multisupports car ils représentent la formule la plus intéressante. En effet, investir dans une SCPI par le biais des unités de compte d'un contrat d'assurance-vie vous permet de ne pas être considéré comme un associé de la SCPI, ce qui vous donne la possibilité de souscrire à des parts de SCPI à frais réduits et, de ne pas supporter un délai de jouissance.

bonhomme loupe

Chaque compagnie d'assurance proposant de multiples contrats d'assurance-vie et, apportant des réponses différentes, il est assez complexe de trouver un contrat d'assurance-vie proposant plusieurs SCPI de rendement au travers des unités de compte. Ainsi, pour appliquer ce conseil, nous vous recommandons de privilégier l'expertise d'un conseiller en gestion de patrimoine.

L'assurance-vie a encore de beaux jours devant elle en particulier si vous choisissez d'allier sa fiscalité avantageuse et son régime de succession aux caractéristiques d'une SCPI de rendement. Néanmoins, n'oubliez pas que si un tel investissement est en mesure de vous apporter de nombreux avantages, il comporte également quelques inconvénients comme un choix restreint de SCPI ou encore, des contraintes de gestion propres aux UC SCPI.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides