Pour réduire vos impôts, pensez aux SCPI Malraux

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 813 fois
investir-scpi

Pourquoi c’est le moment

Dernière ligne droite avant la fin de l’année, les SCPI Malraux permettent, dès 15 000 € d’investissement de bénéficier d’importantes réductions d’impôts sur le montant investi.

L’avantage d’opter pour des SCPI c’est que vous réduisez vos impôts l’année de la souscription des parts.

De plus, le Malraux ne rentre pas dans le plafonnement des niches fiscales fixé à 10 000 € au 1er janvier 2013.

Enfin, à la veille du PLF pour 2014 et des changements peut être défavorables auxquels il faut s’attendre en matière de solutions de défiscalisation, c’est plus que jamais le moment d’agir sur sa fiscalité pour ne pas la subir.

Pourquoi suivre ce conseil

Le dispositif Malraux est à ce jour le mécanisme de réduction d’impôts le plus efficace du marché. Il offre en effet une réduction de 30% sur la quote part des travaux réalisés qui sont généralement de l’ordre de 50 à 65% du montant total de la part.

Exemple : pour un investissement de 100 000 € de SCPI Malraux, 65000 € sont des travaux.
30% de réduction d’impôts sur ce montant = 19 500 €

De plus, l’avantage des parts de SCPI est qu’il vous permet de composer vous-même le « bouquet » d’investissement. Vous n’êtes en effet pas contraint par le prix d’un bien complet, mais raisonnez en valeur de parts (souvent 1000 € la part).

Comment mettre ce conseil en application

Passez par un cabinet de conseil en gestion de patrimoine indépendant et dument habilité à pouvoir vous proposer une SCPI Malraux de qualité. Assurez-vous également que la SCPI est opérée par une société spécialisée dans la gestion de SCPI.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides