Pourquoi encore investir en fonds euro ?

Visa expert
avatar
Par Stéphane van Huffel
Vu 333 fois

L’article « Pourquoi encore investir en fonds euro ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Directement géré par l’assureur, le fonds en euro avait pour but de protéger l’épargne investie contre l’inflation en proposant un rendement normalement supérieur à celui offert par les dettes d’états.
Mais, au-delà de son rendement dit sans risque, l’intérêt du fonds euro se comprend également au travers de sa garantie en capital. Et ces dernières années, le rendement moyen chutant du fait des politiques de taux accommodantes des Banques Centrales, les pouvoirs publics ont interdit aux assureurs de garantir contractuellement un rendement minimum.
Dans le même temps, en réorientant le comportement des investisseurs vers l’économie réelle, le plan d’action pour la croissance « PACTE » lancé par le gouvernement, encourage les supports d’Unités de Compte (UC).

Le constat

Présentant désormais comme caractéristique principale une « garantie en capital », le fonds euro présent dans l’assurance-vie connaît depuis plusieurs années une baisse irréfutable et continuelle de son attrait financier pur. Malgré un taux de rendement moyen supérieur aux autres placements sans risques (livrets, CAT etc.), le fonds euro n’a pu présenter à ses détenteurs qu’un 1,80% de performance en 2017.

Pour cette raison, et en fonction du rendement recherché, il est nécessaire que vous preniez conscience que le fonds euro doit être abordé au sein de votre allocation financière comme la garantie minimale portée sur une partie de votre capital investi. Et plus du tout comme un levier de performance.

Cependant, pour faire face à cette baisse de rendement, les assureurs se tournent dorénavant vers une nouvelle génération de fonds euros. Composés d’une poche d’actions et d’immobiliers diversifié, ces fonds présentent un risque limité (garantie en capital) généralement au simple rendement lui-même…comme les fonds euro classiques.

Pourquoi est-ce le moment ?

Comme nous l’expliquons dans notre guide "Assurance vie : privilégiez les fonds euros nouvelle génération", les fonds euros nouvelle génération proposent un potentiel de performance distinct de celui présenté par les fonds en euros dits traditionnels. Proposés par de solides assureurs tels que Suravenir, Spirica ou Oradea, ces solutions novatrices au capital garanti permettent aux professionnels du secteur de conserver un rendement suffisant pour se classer dans les meilleurs fonds sans risque du marché. Et en 2017, cela s’est vérifié avec une performance annuelle de 4,05% pour le fonds Sécurité Target Euro ou de 3,40% pour Sécurité Pierre Euro.

Pour autant, les assureurs proposant ces fonds demandent aux investisseurs d’accepter une part d’Unités de Compte dans leurs allocations afin d’assurer un niveau minimum de diversification.

Pourquoi suivre ce conseil ?

En effet, les UC (unités de comptes) n’offrent pas de garantie de capital alors pourquoi suivre ce conseil et prendre plus de risque ? Et bien simplement en comprenant que prendre un risque ne veut pas dire avoir un accident et que les UC permettent aux investisseurs d’acquérir une rentabilité plus élevée que celle des fonds en euros, donc d’obtenir une prime de risque plus élevée.

De plus, les contrats d’assurance vie multisupports (donc ouverts aux UC) offrent de multiples possibilités d’investissements et donc des perspectives de rendements plus corrélées à votre profil d’investisseur détenteur du contrat. Avec cette stratégie d’investissement, le but est de diversifier les sommes investies afin de l’imiter l’exposition au risque pour obtenir le meilleur ratio performance/incertitudes en cohérence avec votre profil et vos attentes.

Conclusion

Si les fonds euros offrent une sécurité capitalistique et un rendement supérieur à celui du livret A, leur avenir incertain oblige les assureurs à se tourner vers une nouvelle génération de fonds plus adaptés au contexte de marché.
Ainsi, afin de contrer la dégradation constante des rendements offerts par les fonds euros, nous vous conseillons de privilégier les fonds euros nouvelle génération et d’allouer une poche d’unités de compte diversifiées afin de dynamiser un peu votre rendement.
Attention, de votre profil de risque et votre situation patrimoniale dépendra l’allocation financière de votre contrat d’assurance vie. Pour éviter les erreurs, n’hésitez pas à demander l’aide de l’un de nos spécialistes financiers qui sera à même de vous accompagner dans la définition de vos objectifs et dans la sélection des fonds les plus adaptés.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Année 2019 : pourquoi et comment arbitrer son contrat avant l’été ?
  • Investissez dans l’immobilier hors IFI : une solution pour les patrimoines immobiliers importants, mais pas seulement
  • Assurance-vie en 2019 : Pourquoi et comment sécuriser une partie de ses gains pour le reste de l’année ?
  • Année 2019 : Pourquoi et comment adapter son portefeuille aux conditions de marché ?
  • Ouvrez (ou transférez) un PEA
  • Pour réduire vos impôts, pensez aux SCPI Malraux
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides