Réduction d’impôts (IR/ISF) : pensez aux FIP/FCPI

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 1065 fois
gestion-finance

Pourquoi c’est le moment

Il ne vous reste plus que deux mois pour agir sur vos impôts 2013 (c’est-à-dire sur les impôts que vous paierez en 2014 sur vos revenus de 2013). S’il devient de plus en plus difficile de boucler un dossier de financement immobilier d’ici la fin de l’année (deux mois c’est très court) il existe en revanche des produits financier qui offrent une réduction d’impôts dite « one shot » : les FIP et les FCPI.

Ces produits sont ouverts à la souscription d’Octobre à Décembre seulement pour la partie IR du moins. La fenêtre de souscription est, vous l’aurez compris, fine.

Pourquoi suivre ce conseil

Si vous êtes célibataire, vous bénéficierez d’une réduction d’impôts de 18% dans la limite de 12.000 € investis (soit 2160 € en « One SHot ») que vous investissiez dans un FIP ou dans un FCPI. Si vous êtes marié ou pacsé, la réduction d’impôts, toujours à 18%, se calcule là dans la limite de 24.000 € de souscription (4320 €).

BON A SAVOIR : vous pouvez cumuler les souscriptions aux deux supports et ainsi bénéficier de deux fois plus de réduction d’impôts

ATTENTION toutefois, ces produits financiers entrent dans le plafonnement des niches fiscales fixé en 2013 à 10.000 €.

A deux mois de la fin d’année, bon nombre de contribuables français « se réveillent » prenant conscience qu’il est temps d’agir. Seulement le délai pour le faire est alors très serré. En effet pour pouvoir agir sur 2013, il faut que la dite opération soit bouclé en 2013. Les FIP et les FCPI se souscrivent très simplement et sont prises en compte immédiatement (dès l’année prochaine sur la déclaration de revenus de N-1).

Comment mettre ce conseil en application

Les FIP et les FCPI sont des produits financiers risqués et complexes qui requièrent des compétences techniques, légales et pédagogiques primordiales.

Il est donc doublement important que vous vous adressiez à un professionnel habilité du conseil en gestion de patrimoine (qui doit avoir le statut de CIF au demeurant) :

  1. Tout d’abord en vous assurant bien de son indépendance et donc ce son objectivité dans le choix du FIP ou du FCPI proposé. Evitez ainsi les réseaux « fermés » qui se limiteront à vous proposer leur propre « fonds maison »
  2. Compte tenu du caractère risqué et non garanti de ce type de véhicule d’investissement, il est important de vous assurez que vous aillez préalablement bien été informé des risques liés à un tel investissement

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides