Transférez votre PEA

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 1104 fois
lassurance-de-pret

Pourquoi est-ce le moment de transférer votre PEA ?

Comme 8 millions de français, vous avez peut être ouvert un jour « sur les conseils avisés de votre banquier » un Plan d’Epargne en Actions dans l’espoir de bénéficier des plus values potentielles importantes que la Bourse offre aux investisseurs.


Et certainement que pour une grande majorité d’entre vous, vous avez été déçu(e) des performances, souvent négatives d’une part, et du manque ou de l’absence de tout suivi de la part de votre banquier. Et au-delà de ce constat, peut être avez-vous-même gardé un gout amer et une certaine frustration alors que d’autres, ailleurs, pendant ce temps, encaissaient des gains et des plus values.

Alors pourquoi est-ce le moment de transférer votre PEA ?

    1. Tout d’abord parce que vous en avez la possibilité,
    2. Un transfert ne vous fait pas perdre l’antériorité de votre contrat, notamment à des fins fiscales
    3. Enfin parce qu’un transfert est GRATUIT (et que dans le cas ou votre banque vous prélèverait des frais de transfert, ceux-ci sont très souvent remboursés par le nouvel établissement)


      Vous avez franchi un jour le pas d’ouvrir ce Plan, alors faites le fructifier et occupez vous en, quelle que soit d’ailleurs la somme acquise dessus. Ce n’est pas tant le montant qui y figure que son potentiel d’exploitation qui compte.

      Pourquoi suivre ce conseil ?

      Parce que la Bourse de Paris et les principales places boursières européennes (bien que la crise financière ne soit pas terminée) sont globalement plutôt sur un trend haussier, parce que les sociétés éligibles au PEA sont solides et ont des comptabilités saines ; enfin parce que ces sociétés ont été sabrées en bourse par les spéculateurs et qu’il est à présent temps de prendre le train de la reprise haussière.


      Le niveau actuel du CAC 40 oscille aux environs de 3500 points, très loin des plus hauts que l’indice boursier parisien a connu avant la crise : 6944 points.


      Le potentiel de gain théorique est de donc de 100%, sachant qu’en bourse, avec une gestion active et suivie de votre PEA, il est possible de faire beaucoup plus que cela en achetant et en vendant au bon moment.

      bonhomme_loupe

      Comment mettre ce conseil en application

      Le Plan d’Epargne en Actions et les actions ou OPCVM qui y sont éligibles sont de toute façon limitées et encadrées à la France et à la zone Euro.


      Si vous souhaitez dynamiser votre PEA et bénéficier des hausses de marché, deux solutions s’offrent à vous :

        1. Vous vous sentez l’âme d’un boursicoteur, vous avez le temps de suivre les marchés, la capacité de les analyser et la volonté de le gérer vous-même : dans ce cas, transférez votre PEA dans une banque en ligne en ayant préalablement pris soin de bien étudier et comparer les frais applicables (droits éventuels de garde et frais d’achats et de ventes)
        2. Vous n’avez ni le temps ni le savoir faire et préférez confier votre PEA a un professionnel. Dans ce cas, ne commettez pas la même heure que la première fois en le transférant à nouveau dans une banque, même en ligne.
          coffre-fort

          Pourquoi ne faut-il pas transférer son PEA dans une banque ?

          Parce que le banquier en charge de la « gestion » de votre PEA, et à fortiori une banque en ligne (ou vous n’avez même pas de conseiller dédié) n’a aucun intérêt personnel à faire performer votre PEA. Que vous gagniez ou perdiez de l’argent ne change rien à sa situation.


          Or, pour qu’un PEA soit activement et efficacement suivi, celui ou celle qui est chargé de le gérer doit y avoir un intérêt direct CQFD.


          Vous devez donc choisir un professionnel habilité et compétent pour gérer et animer votre PEA, un professionnel qui sera directement intéressé à sa performance.

          En savoir +

          À propos de l'auteur

          Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

          Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

          Découvrir son profil

          Sur le même sujet

          Voir tous nos articles

          Nos articles les plus lus

          Voir tous nos guides