Assurance-vie 2016 : comment doper son rendement ?

Visa expert

L’article « Assurance-vie 2016 : comment doper son rendement ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 1749 fois

Assurance-vie : quelle stratégie adopter ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour bien protéger son capital et trouver du rendement

Inexorablement, encore et encore, le rendement des fonds euro a été en baisse en 2015. 2016 quant à elle devrait marquer la fin du genre. Je ne reviens pas dessus. Oui, il va falloir vous y faire, le fonds euro tel que vous le connaissez est en voie de disparition. D’ici le 1er janvier 2017, les choses vont changer radicalement. Nous avons déjà très largement abordé le sujet dans différentes actualités ou guides sur le site. La question ici est de savoir justement comment faire pour contrer ces baisses de rendement.

« Agir pour ne pas subir », telle est notre devise. Au travers de ce guide, nous allons étudier quatre types de supports alternatifs au fonds euro pour doper le rendement de son assurance-vie. Mais au préalable, je souhaite rapidement parler de la différence importante entre « capital garanti » et « capital protégé » ; car là encore, il va falloir vous habituer à entendre de plus en plus parler de capital protégé.

J'en profite

CAPITAL GARANTI vs CAPITAL PROTÉGÉ

La France, une fois de plus, aime se démarquer par ses exceptions. Nous sommes en effet le seul pays au monde bénéficiant d’un support d’investissement sur lequel le capital investi est garanti. (je ne reviendrais pas ici sur la notion même de garantie, je vous renvoie à ce que l’on appelle le « risque systémique »). Il n’existe en effet nulle part ailleurs ou un pays propose un support à capital garanti. Résultat : 1700 milliards d’euro dorment sur des assurances-vie en France (+de 80% étant composé de fonds euro). Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement beaucoup d’intérêt pour les banques, très peu pour vous et aucun pour l’économie réelle.

Avec la fin annoncée des fonds euro tels qu’ils existent actuellement (capital garanti + rendement minimum garanti), la notion de capital garanti va nécessairement devoir évoluer dans l’esprit des investisseurs et épargnants français. Les professionnels de la finance, de la gestion d’actifs ou de family office, se tournent de plus en plus vers des supports proposant une « protection » du capital.

Capital protégé : quèsaco ? Vous allez investir dans un produit et prendre une (ou plusieurs) position sur un marché. Tant que le marché n’a pas touché le point le plus bas prévu et connu au départ au moment de la souscription du produit (exemple : -40%) votre capital n’est pas mis en danger et vous rapporte même. Au-delà de cette baisse, votre capital est alors impacté. Voilà très succinctement ce que l’on entend par capital protégé. Le meilleur exemple de ce type de support : les fonds structurés. J’y reviendrai plus bas dans ce guide.

Les fonds euro boostés

1. Les fonds euro boostés

Neo-euro, Euro Allocation Long terme, Securité Pierre Euro, Target+, Flex Euro…. Les noms sont aussi nombreux que ne l’est l’offre de ce type de nouveaux fonds euro. Arrivés sur le marché il y a 5 ans, environ, ces nouveaux fonds euro sont investis sur de nouvelles classes d’actifs (immobilier, obligation High Yield etc) tout en offrant toujours une garantie du capital. Pour faire simple, l’objectif de ces produits est d’une part de maintenir à l’investisseur une garantie en capital tout en allant chercher un rendement supérieur à celui des fonds euro classiques. Et le pari est gagnant depuis le lancement de ces supports.

Le fameux « Sécurité Pierre Euro » a affiché depuis 3 ans des rendements nets supérieurs à 4% et les tous derniers nés Flex Euro et Target+ qui ont « back testé » leur modèle sont gagnants chaque année par rapport au rendement moyen des fonds en euro classiques. Ces fonds euro boostés sont donc amenés à prendre une place importante dans les allocations d’actifs des contrats d’assurance-vie jusqu’à remplacer les fonds euro traditionnels, pour celles et ceux qui souhaitent toujours maintenir la garantie de leur capital.

2. Les produits structurés

Chez Netinvestissement.fr nous sommes convaincus de la pertinence et de l’intérêt de ces produits structurés comme alternatifs aux fonds en euro. Ces produits structurés intègrent la notion de capital protégé, comme expliqué ci-dessus. Ces produits offrent un objectif de rendement de 6 à 9% selon le type de fonds avec, en face, une barrière de protection fixée et connue au départ (généralement de l’ordre de -40%), le tout étant structuré autour d’un indice (eurstoxx50 par exemple).

Ces produits offrent donc une très bonne visibilité pour l’investisseur, à la fois sur le rendement visé, que sur la durée longue et souple en même temps (sortie possible chaque année) et surtout la barrière de protection. Dans ce cas de figure, votre capital n’est là plus garanti mais protégé, jusqu’à une baisse de 40% de l’indice sur lequel le produit a été structuré. Bien évidemment, chaque investisseur est unique de par ses capacités financières, ses objectifs et ses attentes, mais il nous parait sensé et cohérent d’intégrer une poche de 15 à 20% dans votre contrat d’assurance-vie en alternatif au fonds euro.

3. Les fonds patrimoniaux

Si je vous dis « carmignac patrimoine », vous direz : « ah oui, j’en ai déjà entendu parler »... Le fonds carmignac patrimoine est en effet le plus « connu » des fonds patrimoniaux qui a été, notamment pendant la crise de 2008/2010, un formidable refuge de liquidités et générant des rendements tout à fait honorables en cette période.

Les fonds patrimoniaux ne sont pas à capital garanti, mais ont une structure d’investissement défensive, prudente. L’objectif de rendement est directement confronté à la volatilité (le risque). L’objectif de ces fonds patrimoniaux est d’avoir le plus faible taux de volatilité. A titre de comparaison, si l’on considère qu’un fonds euro à 0 de volatilité et un fonds actions a 20 de volatilité, un fonds patrimonial doit avoir une volatilité comprise entre 3 et 5.

Les fonds patrimoniaux

4. Les SCPI (SCI de SCPI)

Les SCPI sont un excellent support plutôt orienté prudent pour doper le rendement de son contrat. Attention toutefois, dans ce cas, le dopage sera tout de même modéré, puisque nous visons un rendement de l’ordre de 4% en moyenne sur les SCPI ; certes plus intéressant que les fonds euro classiques, mais cette classe d’actifs doit surtout servir de véritable alternative à capital protégé, au fonds euro classique.

Les SCPI peuvent être logées au sein d’un contrat d’assurance-vie et bénéficier ainsi notamment de la liquidité assurée par l’assureur. Mais saviez-vous que si vous optez pour le choix des SCPI au sein de votre contrat, il est préférable d’opter pour de la SCI de SCPI et non pas de le SCPI en direct ?

En effet, les SCPI logées dans une assurance-vie ne verseront que 97,5% des loyers en raison de frais retenus sur les loyers, alors que si vous optez pour de la SCI de SCPI, non seulement vous répartissez considérablement plus votre risque mais surtout vous percevez dans ce cas 100% des loyers et non pas 97,5%.

Sachez également que si la plupart des assureurs ne permettent pas de loger plus de 50% de SCPI au sein du contrat, certaines compagnies permettent toutefois d’allouer jusqu’à 100% de vos liquidités au sein du contrat en SCPI. N’hésitez pas à solliciter l’un de nos conseillers financiers sur ce sujet.

Conclusion

Nous avons au travers de ce guide étudié 4 supports alternatifs au fonds euro pour booster et doper le rendement de votre assurance-vie. L’idée était de rester sur des classes d’actifs prudentes. Il n’a en effet pas été question de parler de fonds plus dynamiques car également plus volatils. Mais ne serait-ce qu’en allouant une partie de vos liquidités sur ces supports, vous verrez la performance globale du contrat augmenter dans le temps.

J'en profite

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • OPCI : le meilleur placement immobilier en assurance-vie ?
  • Assurance-vie : comparatif Private Vie / Target Plus
  • Les 10 questions à poser à votre conseiller pour une assurance-vie
  • Assurance Vie et Flat Tax : votre contrat est-il concerné ?
  • Succession : comment faire hériter ses enfants et petits enfants ?
  • Assurance vie : pourquoi vaut-il mieux ouvrir plusieurs contrats ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides