Assurance vie : comment doper son rendement en 2015

Visa expert

L’article « Assurance vie : comment doper son rendement en 2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 1347 fois

Placement préféré des français depuis plusieurs années, l’assurance vie continue de séduire. Mais avec la baisse de rendement des fonds Euro qui n’est pas prête de s’arrêter, il faut trouver des alternatives pour continuer à avoir un rendement intéressant sur les contrats. C’est justement un des grands avantages de l’assurance vie multi support qui permet de diversifier son épargne pour aller chercher de la performance. Mais nous allons voir que ce n’est pas le seul moyen d’optimiser la rentabilité de son contrat d’assurance vie.

Assurance vie : comment doper son rendement en 2015 ?

Les fonds Euro innovant

Le temps où les performances des fonds Euro se situaient entre 5 et 6% est bel et bien révolu. Les nouvelles normes imposées par Bale 2 et 3 vont encore faire chuter les rendements des fonds euro de vos contrats d’assurance vie. Le message passé par le gouverneur de la Banque de France a été très clair : «J'attends cette année une baisse significative du taux de rémunération des contrats d'assurance-vie». Nous pouvons dire aujourd’hui que les assureurs ont suivi cette consigne.

Mais dans le même temps, certains assureurs ne sont pas restés inactif pour proposer une alternative au fonds Euro classique. En effet, les investisseurs qui se positionnent sur ce support ont plutôt un profil prudent, mais cherche quand même un rendement plus élevé que ce que leur apporte leur fonds Euro classique. Pour cela, trois stratégies principales sont mises en place.

1) La première consiste à proposer un fonds Euro que nous appellerons moyen terme. Ainsi l’assureur, vous fait bénéficier d’un rendement plus élevé si vous maintenez votre placement pendant une certaine durée. A défaut de maintenir la durée initiale du placement des pénalités vous seront appliquées en cas de sortie anticipée.

2) La deuxième cherche à valoriser les clients qui détiendraient des unités de compte dans leur assurance vie. Ainsi plus le pourcentage des unités de compte est important plus la performance du fonds Euro servie est élevée. Il faut tout de même noter que le choix des unités de compte est assez large puisqu’il peut s’agir par exemple de SCPI ou OPCI.

3) La troisième stratégie qui semble aujourd’hui la plus rentable, consiste à opter pour des fonds Euro majoritairement investis en immobilier (CPI et OPCI). Ainsi, avec un rendement de 4.05% sur l’année 2014, le contrat Serenipierre et son fonds euro « sécurité pierre euro » donne accès au meilleur fond euro du marché. L’assureur a créé ce fond pour permettre aux investisseurs qui ont un profil sécuritaire d’avoir tout de même un rendement important sur leur fonds Euro.

Les unités de compte

Aujourd’hui la majorité des contrats sont des contrats multi-supports. Ces contrats vous permettent d’investir sur divers supports appelés unités de compte. Il peut s’agir d’OPCVM, de SCPI, des OPCI, de fonds structurés.

Selon le type de contrat vous aurez un choix plus ou moins large d’unité de compte. Les contrats qui offrent le plus de possibilités sont les contrats en architecture ouverte. Mais attention, la mise en place de convention de gestion ne se fait pas au hasard ; elles doivent répondre à une stratégie patrimoniale précise et correspondre à votre profil investisseur. Ce ne sont pas des supports figés, il évolue en fonction de leurs compositions. Vous aurez la possibilité de faire des arbitrages en fonction des niveaux de performance que vous souhaiterez atteindre.

Les unités de compte

Pour cela vous pouvez vous faire aider d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant ayant le statut de CIF qui vous aidera à sélectionner avec vous et pour vous les fonds les plus adaptés. La volatilité des supports est un point central dans la mise en place de votre allocation d’actif.

Les OPCVM (organisme de placement collectif de valeur mobilière)

Il existe un grand nombre d’OPCVM à ce jour. Elles peuvent vous permettre d’investir sur l’ensemble des marchés financiers. Il y a par exemple des fonds typés actions ou obligations. Aujourd’hui il existe même des fonds patrimoniaux ou flexible qui s’ajustent aux rections des marchés. Autrement dit quand les marchés actions performant, ils se positionnent sur ses marchés et quand ce sont les marchés obligations, il en est de même.

Les SCPI (société civile de placement immobilier) et les OPCI (organisme de placement collectif immobilier)

Très proche l’un et l’autre, ils ont tous les deux le même types de sous-jacent. Il s’agit d’investissements dans l’immobilier. Vous aurez le choix entre de l’immobiliers de bureaux, des commerces mais également, le milieu de la santé. Plusieurs critères peuvent guider votre choix mais la capitalisation du support, la qualité du gérant et des biens mais également le rendement, sont les caractéristiques principales dont il faut tenir compte.

Il s’agit d’un support adapté aux investisseurs qui recherchent un niveau de performances correct avec un risque très mesuré. Il faut cependant également examiner le niveau de liquidité de chacun de ces supports, pour un éventuel rachat.

Les produits structurés

Il s’agit ici de solutions moins connues du grand public. Il existe là aussi un grand nombre de produits structurés. Ce type de support permet de diversifier une partie de ses avoirs. Ils ont par contre tous un point commun, qui est d’avoir une période de souscription limitée dans le temps et également d’avoir une échéance définie à l’avance.

Selon votre profil vous pourrez trouver des produits structurés adaptés à ceux que vous recherchez, certains proposent des garanties en capital, d’autres sur une partie du capital mais la règle est toujours la même si vous avez de la garantie vous aurez une performance moindre. En effet, le coût de la garantie en capital vient réduire la rentabilité du fond.

Conclusion

Nous venons de voir que plusieurs solutions existent pour dynamiser votre assurance vie. Certaines peuvent être mise en place par vous-même mais la plupart demande l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine pour que votre placement soit optimisé. Mais le plus important est que cette nouvelle convention de gestion sur votre contrat d’assurance-vie soit bien en adéquation avec votre profil investisseur et vos objectifs.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • OPCI : le meilleur placement immobilier en assurance-vie ?
  • Assurance-vie : comparatif Private Vie / Target Plus
  • Les 10 questions à poser à votre conseiller pour une assurance-vie
  • Assurance Vie et Flat Tax : votre contrat est-il concerné ?
  • Succession : comment faire hériter ses enfants et petits enfants ?
  • Assurance vie : pourquoi vaut-il mieux ouvrir plusieurs contrats ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides