Assurance-vie : comment réussir son profil sécuritaire ?

Visa expert

L’article « Assurance-vie : comment réussir son profil sécuritaire ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 1649 fois

Lorsque l’on parle de Sécurité, il est important de bien le distinguer du terme garantie. En effet, seul le fonds euros dans le cadre fiscal de l’assurance-vie vous permet d’avoir une garantie de capital et une rémunération capitalisée annuellement. Le problème est que ce système tend à décroitre au fil des années et qu’un nombre croissant d’investisseurs se tournent de plus en plus vers d’autres solutions alternatives offrant un grand niveau de sécurité. Décryptage.

choix-gestion

Un constat sur les fonds euros

Le rendement des fonds euros ne cesse de diminuer depuis 10 ans, c’est une fatalité. Essayons d’en comprendre la raison. De quoi ce fond est-il constitué et pourquoi est-il garanti ?

Le fonds euros est investi entre 85 et 95% en obligations d’Etats autrement appelées dettes souveraines. Avec la baisse continue des taux directeurs depuis près de 10 ans et une inflation elle aussi faible, les rendements des obligations souveraines ont de fait diminués, au point de ne générer que 2 à 3% en 2014 . Pour les 5 à 15% restants, ils sont investis en obligations privées (entreprises), en actions ou encore en immobilier dans le but de doper la rémunération globale du fonds euros.

On parle de garantie concernant les fonds euros car cette garantie est assurée par l’émetteur : banque ou assurance. Outre la liquidité, l’opérateur qui structure le fonds euros assure donc à l’investisseur que son capital ne peut pas se détériorer dans le temps.

Cependant, de nombreux investisseurs délaissent de plus en plus ce type de fonds car la performance en est décevante. Ils se tournent vers des fonds dits « sécuritaires » ou encore « patrimoniaux » qui offrent un bien meilleur ratio rendement/risque.

Le profil « sécuritaire »

Qu’est-ce qu’un profil sécuritaire ? A mon sens, c’est un investisseur qui diversifie ses placements afin d’en optimiser la rentabilité, la sécurité et la fiscalité. En effet, la diversification est la clé de voûte d’une bonne gestion de patrimoine.

Beaucoup de gens recherche la sécurité. Mais qu’est-ce que c’est finalement ? Prenons un exemple : les Français aiment la pierre et n’hésitent pas à investir massivement dans ce domaine. Est-ce à dire que c’est un placement sûr et sans risque ? Certainement pas. Rappelez-vous le krach immobilier des années 90… Ne parle-t-on pas de bulle immobilière en France ? Prudence.

coffre-fort-billet

Imaginez que vous achetez un bien à crédit sur 20 ans pour une valeur de 100000 euros. En réalité, il faut rajouter les frais de notaire (7500 € environ) et le coût du prêt (2.4% sur 20 ans + assurance à 0.36% soit 33200 €). Votre bien vous a réellement coûté 140700 euros (sans compter les frais annexes annuels type taxe foncière, travaux, etc…) et vous n’avez aucune garantie de le revendre à ce prix, même si il est vrai que sur les 20 dernières années la hausse de l’immobilier fût importante (Les performances passées ne préjugent pas les performances futures).

Considérons l’immobilier plutôt comme une valeur refuge. Etre propriétaire démontre finalement une certaine prise de risque même si on considère l’aspect sécuritaire de l’immobilier (qui ne signifie pas sans risque).

L’important est de maîtriser et de comprendre le côté risqué de chaque investissement. Dans la vie, rien n’est jamais garanti… Mais on peut aller chercher des opportunités… L’aspect sécuritaire varie en fonction de l’investisseur et de son appétence pour tel ou tel type de solutions…

Préférez les fonds à dominante immobilière ou obligataire au fonds en euros traditionnels car vous opterez pour une rentabilité substantiellement supérieure.

Pour une allocation d’actifs « sécuritaire », privilégiez une poche de 70 à 80% en fonds euros et autorisez-vous 2 à 3 positions sur des OPCVM de type patrimoniaux ou diversifiés à hauteur de 30%. Outre le rendement du fonds, attachez-vous à bien connaitre et analyser ce que l’on appelle la volatilité (c’est-à-dire la sensibilité du fonds par rapport au marché sur lequel il est positionné). Un fonds,dont la volatilité est inférieure à 5% est un fonds sécuritaire.

Ce type d’allocation en 70/30 ou 80/20 est un profil «sécuritaire ». L’objectif de rendement de ce profil est de 5 à 6% net annuel avec un niveau de risque maîtrisé.

Conclusion

Vous l’aurez compris le profil sécuritaire s’adresse à celles et ceux qui souhaitent rester prudents mais sans pour autant subir la baisse continue du rendement de leur fonds euros classiques. De nombreux fonds proposent des rendements de 1 à 2% de plus que le fonds euros tout en offrant un haut niveau de sécurité grâce à leur faible volatilité. N’oubliez pas qu’il vous est possible malgré tout à tout moment d’arbitrer vos positions dans un sens comme dans un autre afin de profiter pleinement des nombreuses opportunités qu’offrent les marchés financiers en ce moment. Mais si vous n’êtes pas aguerris aux marchés financiers, je vous recommande vivement de vous faire conseiller et accompagner par un professionnel compétent et indépendant qui saura vous aider à faire les bons choix dans votre intérêt.

<< Assurance-vie : comment réussir son profil équilibré ? Assurance-vie : comment réussir son profil prudent ? >>

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Succession : comment faire hériter ses enfants et petits enfants ?
  • Assurance vie : pourquoi vaut-il mieux ouvrir plusieurs contrats ?
  • Assurance-vie : nos conseils pour bien investir en 2017
  • Comparatif Assurance-vie – PERP : quel placement choisir pour la retraite ?
  • Comparatif Assurance-vie – SCPI : quel placement choisir ?
  • Les meilleures assurances vie en 2017
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides