Assurance vie : nos conseils pour 2014

Visa expert

L’article « Assurance vie : nos conseils pour 2014 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 6679 fois

Placement préféré des français depuis maintenant plusieurs années, l’assurance vie est l’outil incontournable pour ceux et celles qui souhaitent se constituer un patrimoine sur le moyen ou le long terme. Qu’il s’agisse de se constituer un capital en vue d’une acquisition futur, ou encore de préparer sa retraite, l’assurance vie va venir répondre à de nombreuses problématiques.

Malgré les modifications apportées à ce support d’épargne au cours des derniers mois, et notamment l’alourdissement de la fiscalité applicable en matière de transmission, l’assurance vie reste un placement très attractif. Néanmoins, différentes règles doivent être respectées si l’on souhaite faire de ce placement un investissement performant et pérenne.

Vous trouverez dans ce guide la démarche à suivre pour optimiser de manière considérable votre investissement et ainsi satisfaire au mieux à vos objectifs.

assurance-vie-arbre

Penser à définir ses objectifs et ses besoins

Avant d’envisager de souscrire à un contrat d’assurance vie, il est primordial de faire le point sur les raisons qui vous poussent à envisager un tel placement.

Selon vos objectifs, ou encore votre horizon de placement, la prise de risque ainsi que les rendements escomptés ne seront pas les mêmes et votre choix se portera alors davantage vers un contrat monosupport ou un contrat multisupports. En outre, vous n’aurez pas besoin du même nombre de supports d’investissement, ni du même nombre d’options de gestion.

Une fois votre objectif identifié, il est également important de s’intéresser à votre capacité d’épargne. C’est seulement en fonction de cette dernière que vous pourrez sélectionner les contrats auxquels vous pouvez souscrire. En effet, certains contrats d’assurance vie connaissent des montants de versements minimums.

Etre attentif à la performance

La qualité d’un contrat d’assurance vie va être en partie liée à la qualité de son fonds en euros. Un support en euros offrant une rémunération peu performante mais plutôt régulière est un avantage indéniable pour une bonne gestion de son épargne. Tous les contrats n’étant pas logés à la même enseigne, n’hésitez pas à comparer les différents contrats au regard de leurs performances, notamment sur le fonds en euros.

Rappel : une comparaison sur le rendement des unités de compte sera beaucoup plus difficile dans la mesure où cela va dépendre de votre propension au risque.

choix-gestion

S’intéresser aux différents frais

A côté de la performance, un intérêt doit être également porté sur les frais inhérents à tous les contrats d’assurance vie. Pour l’essentiel, il va s’agir de faire attention aux frais d’entrée, aux frais de gestion qui s’appliquent sur la totalité du montant épargné, aux frais d’arbitrage prélevés lors de chaque changement dans la composition de votre portefeuille ou encore aux frais de sortie prélevés à chaque retrait d’argent.

Attention : contrairement aux idées reçues, les frais d’entrée ne sont pas seulement prélevés lors du premier versement, mais lors de chaque nouveau versement. C’est pourquoi, avant de choisir votre contrat, vous devez au préalable savoir ce que vous attendez de ce contrat. Si vous souhaitez le gérer vous-même ou tout simplement vous contenter d’une assurance-vie 100% fonds euro, les contrats 100% Web tels que NetLife ou E-Novline sont tout à fait adaptés. Si en revanche, vous visez un rendement plus élevé, un suivi, des conseils et des préconisations d’arbitrages, dans ce cas il faudra accepter de payer des frais qui permettront de rémunérer le CIF (conseiller en investissement financier) que vous chargerez d’animer et de suive votre contrat.

Opter pour la diversification

Si lorsqu’on opte pour un contrat d’assurance vie monosupport c'est-à-dire investi à 100% sur un fonds en euros, on profite d’un placement à capital garanti à tout moment par l’assureur, le rendement généré par un tel fonds peut s’avérer bien souvent décevant.

Par conséquent, pensez à privilégier les contrats d’assurance vie multisupports qui tout en vous permettant d’investir une partie de votre épargne dans un fonds en euros à capital garanti, vous offriront la possibilité de diversifier votre investissement au travers des unités de compte.

Lorsqu’on décide de recourir à un contrat d’assurance vie multisupports, au-delà du nombre de fonds proposés, la plus grand attention doit être portée à :

  • La diversité des fonds et des gestionnaires sélectionnés afin de permettre une bonne diversification et de limiter ainsi les risques ;
  • La qualité des fonds accessibles (nombre d’année d’existence, performances passées, notations, etc..).

En outre, la solidité financière de la compagnie d’assurance demeure un critère essentiel lorsqu’on décide de souscrire une assurance vie. Ainsi, privilégiez les compagnies d’assurance de renom.

A noter : en cas de faillite, l’existence d’un fonds de garantie commun vous permettra d’être indemnisé à hauteur de 70 000€ maximum.

Privilégier les fonds en euros « nouvelle génération »

Face à une baisse des rendements des fonds en euros enregistrée au cours de ces dernières années, les assureurs ont mis en place des fonds en euros « nouvelle génération » dont l’objectif est de séduire de nouveaux investisseurs en allant chercher des rendements plus performants et moins risqués.

Il s’agit notamment des fonds en euros Boostés ou encore des fonds en euros 100% immobiliers. Ainsi, le fonds en euros SERENIPIERRE, premier fonds investi à 100% dans de l’immobilier, vous offrira la même liquidité qu’un fonds en euros classique avec un objectif de rendement net aux alentours de 4%.

rentabilite

Le fonds en euros Boosté vous permettra également de dynamiser davantage votre placement en créant une poche d’obligations d’entreprises privées du CAC 40 intégrée au fonds en euros classique et dont les performances viendront « booster » le rendement global de votre fonds en euros.

Faire attention à la disponibilité de votre épargne

Personne n’étant à l’abri d’un besoin exceptionnel de liquidités, il est primordial de choisir un contrat d’assurance vie qui vous permettra de maîtriser totalement votre épargne. Pour cela différentes fonctionnalités sont indispensables à un bon contrat d’assurance vie :

  • Les versements libres réalisables facilement et à moindre frais ;
  • Les versements libres programmés réguliers et automatiques avec possibilité de les modifier, voir de les arrêter ;
  • Les rachats partiels sans frais de sortie pour pouvoir récupérer librement une partie de votre épargne ;
  • Les rachats partiels programmés réguliers et automatiques avec possibilité de les modifier ;
  • Les arbitrages réalisables en ligne qui vous permettront d’être à la fois autonome et réactif dans la gestion de votre portefeuille ;

Rappelons que lorsqu’on choisit un contrat d’assurance vie multisupports, différents modes de gestion vont vous être proposés. Généralement, le choix va se faire entre deux modes de gestion :

  • La gestion profilée
  • La gestion libre

S’agissant de la gestion profilée, il s’agit de la gestion la plus sereine dans la mesure où la gestion de votre contrat et des supports sera entièrement confiée à des experts choisis par l’assureur. Dès lors, vous aurez seulement à choisir, lors de la signature, le profil qui vous correspond :

  • Le profil sécurisé où les supports choisis sont alors principalement composés d’obligations, de produits obligataires ou monétaires ;
  • Le profil dynamique où on va privilégier les supports en actions ;
  • Le profil équilibré qui opte pour un équilibre entre sécurité et rentabilité, entre actions et obligations.

A noter : ce mode de gestion sera à privilégier si vous êtes à la recherche d’une simplicité de gestion. Ici, seul le gestionnaire de votre fonds sera en charge d’arbitrer entre les placements, en fonction de l’évolution des valeurs qui le composent.

S’agissant de la gestion libre, l’assuré va gérer seul son contrat et ses unités de compte et ainsi décider sur quels supports il souhaite investir et dans quelle proportion.

Attention : ce mode de gestion s’adresse principalement aux personnes ayant le temps et les connaissances nécessaires pour composer elles-mêmes leur investissement.

Conclusion

Optimisation financière, gestion souple, régime fiscal attrayant, l’assurance vie est sans conteste un excellent outil pour se constituer un patrimoine financier. Malgré une légère baisse des rendements des fonds en euros observée au cours de ces dernières années, l’assurance vie continue d’offrir de belles opportunités dans un contexte juridique et fiscal en pleine mutation. Néanmoins, comme vous avez pu le constater, choisir une assurance vie peut s’avérer complexe, ainsi n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel indépendant qui sera à même de vous aider à trouver le meilleur contrat.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides