Assurance-vie : nos conseils pour bien investir en 2017

Visa expert
avatar
Par Karl Toussaint du Wast
Vu 3965 fois

L’article « Assurance-vie : nos conseils pour bien investir en 2017 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

Assurance-vie : quelle stratégie adopter ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour bien protéger son capital et trouver du rendement

Oui l’assurance-vie est et reste une enveloppe d’investissement très souple et diversifiée. Oui l’assurance-vie peut être investie sur autre chose qu’un fonds euro à 1,60% ! Oui l’assurance-vie, si elle est bien gérée, peut offrir des rendements significatifs avec un niveau de risque faible et bien maitrisé.

Enfin, je vous donne ce scoop de dernière minute : « il existe d’autres contrats d’assurance-vie que celui de votre banque et dans 90% de cas, ils seront plus performants que celui de votre banque »…

En 2017, ouvrir un contrat d’assurance-vie (ou un nouveau contrat si vous en avez déjà par ailleurs) a encore tout son sens. Voici nos conseils pour bien investir dans une assurance-vie cette année.

J'en profite


1) Le fonds euro est mort : vive les SCPI dans l’assurance-vie

Pendant des années, notre système financier français, exceptionnel au reste du monde, nous offrait la possibilité d’investir sur un support dont le capital était non seulement garanti mais rémunéré. Et quelle rémunération. Au début des années 2000, les fonds euro rapportaient encore facilement + de 5 voire 6% nets de frais. Pourquoi « s’embêter » alors à faire autre chose puisque j’ai le beurre et l’argent du beurre.

Mais depuis 2008, le rendement de ces « poches » à capital garanti n’a cessé de se réduire, inexorablement, année après année, pour atterrir à un fébrile 1,6% en 2016.

Assurance-vie : nos conseils pour investir en 2017

Depuis plus de 4 ans maintenant, nous avons rédigé de nombreux articles et guides sur ce sujet, sensibilisant notre communauté de lecteurs à l’impétueuse nécessité d’arbitrer leurs fonds euro. Pas seulement pour de simples raisons de baisse de rentabilité, mais également parce que, depuis septembre 2016, le gouvernement en place a fait voter la fameuse loi "Sapin2" qui permet à présent à la France de geler les avoirs et donc les rachats possible des épargnants français.

En d’autres termes : à laisser vos liquidités investis sur le fonds euro de votre banque, non seulement vous ne gagnez plus le moindre rendement, mais à présent, vos fonds sont susceptibles d’être gelés. A ce titre, nous les considérons donc rationnellement plus « exposés » que de les investir dans l’économie réelle.

QUELLE SOLUTION ?
Optez pour les SCPI de rendement au sein de votre contrat
. Bien entendu, le capital n’est PAS garanti. Mais les SCPI de rendement offrent un niveau de rentabilité tout à fait cohérent (3-4% nets environ lorsqu’investis au sein d’un contrat) surtout lorsque celui-ci est mis en parallèle avec le risque, très faible, des SCPI.

CONSEIL DE PRO : si vous faites ce choix, privilégiez les SCP de SCPI ou les SCI de SCPI qui vous permettront de toucher 100% des loyers en capitalisation et non pas 97,5% si vous détenez des SCPI directement dans le contrat.

2) Vous craignez une dévaluation de l’euro : pensez multi-devises

Vous avez été de plus en plus nombreux depuis le début de l’année 2017 a nous sollicité en nous faisant part de votre inquiétude quant à un possible effondrement du système bancaire français, voire même de l’Etat français lui-même. Face à un telle hypothèse, envisagez l’option contrat multi-devises.

Les contrats d’assurance-vie proposant des options d’investissement en multi-devises (voir ci-dessous les contrats Luxembourgeois) vous permettent d’investir et de placer voter argent dans la monnaie de votre choix. Parmi ces devises, nous vous recommandons notamment le Franc Suisse ou le Dollar Canadien. Mais vous pourrez opter pour le Yen, le Yuan…. Bref la monnaie de votre choix.

3) Le contrat d’assurance-vie Luxembourgeois

Le Luxembourg offrait jusqu’à encore récemment une « réelle » sécurité supplémentaire en terme de solvabilité. La couronne luxembourgeoise assurant les avoirs détenus par des étrangers sans limite. Mais cette protection est tombée.

Dans une loi européenne passée en 2016, l’Etat français a réussi à faire voter la suprématie nationale et donc la possibilité malgré tout, en cas de faillite ou de défaut de l’état français, pour la France de venir capter d’éventuels capitaux détenus par des français au Luxembourg.

Le Luxembourg reste pour autant un pays très sûr en matière de placements financiers d’une part et offrant de réels avantages dans le choix des supports ou dans la gestion même de votre contrat. En effet les règles en matière d’accessibilité à des supports financiers est plus souple au Luxembourg qu’elles ne le sont en France.

Enfin, comme détaillé ci-dessus, les contrats d’assurance-vie Luxembourgeois offrent notamment la possibilité d’investir dans plusieurs devises. Un moyen de se prémunir, au moins en partie, contre le risque de dévaluation.

Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

4) Quels frais pour quels contrats ?

Internet a bien évidemment ouvert le marché et permis à tout un chacun de pouvoir comparer facilement et librement les offres. Cette ouverture radicale du marché a entrainé mécaniquement les couts et frais vers le bas, et c’est tant mieux pour l’investisseur final.

Mais le système a aujourd’hui atteint sa limite et commence à présent à tomber du côté « pervers » du système. Un système ou l’on voudrait du conseil, de l’objectivité, de la performance, de la valeur ajoutée de la disponibilité et aucun frais bien entendu.

Autant se le dire : cela n’est pas possible. Il vous faudra faire un choix. Un choix entre une obsession forte pour les frais, les frais, les frais, rien que les frais : pour cela de nombreuses banques en ligne ou autres sites proposent des contrats sans aucun frais d’entrée tels que ce contrat : le meilleur contrat d’assurance-vie sans frais d’entrée du marché. Mais dans ce cas là, vous n’aurez pas de conseil, pas de suivi, et pas de service. Le seul « service » que vous ayez c’est la possibilité de tout gérer vous-même.

Assurance-vie : nos conseils pour investir en 2017

Si en revanche, vous n’êtes pas un expert de la finance, que vous n’avez pas le temps, ou que vous pensez qu’il est juste et sain de rémunérer quelqu’un pour un travail effectivement fourni et apportant une valeur ajoutée, alors vous pourrez envisager d’opter pour des contrats d’assurance-vie gérés et suivis par un professionnel du conseil en gestion de patrimoine.

Dans ce cas, si les frais de gestion des contrats ne peuvent pas être négociés, les frais d’entrée quant à eux sont un levier de négociation possible.

Attention : plus vous voudrez négocier, moins le consultant sera rémunéré et donc moins il sera engagé, investi et réactif ; c’est aussi rationnel que pragmatique. Chez netinvestissement nous avons plafonné nos frais d’entrée à 1% maximum et nous considérons que cette rémunération permet à la fois d’apporter un excellent niveau de service tout en restant acceptable pour l’investisseur.

5) Optez pour les produits structurés

Les produits structurés vivent actuellement leurs heures de gloire. Ce support d’investissement rentrant dans la catégorie des EMTN (Euro Medium Term Notes) rencontrent en effet un succès grandissant.

De plus en plus utilisés par les professionnels du conseil en gestion de patrimoine, ces titres de créance permettent à un particulier ou un institutionnel (entreprise, association ect) d’investir sur les marchés financiers en ayant une vision claire du risque qu’il prend, de la durée de l’engagement et du potentiel de rendement.

Les produits structurés, bien qu’ils ne soient pas 100% garantis en capital permettent de viser des rendements annuels significatifs (6 à 8%) tout en connaissant le niveau de risque au-delà duquel le capital investi sera impacté (exemple : barrière de protection à – 50%).

Ainsi, si vous ne souhaitez plus garder votre fonds euro qui ne vous rapporte pour ainsi dire plus rien, si vous souhaitez aller chercher un peu de performance sur un support clair et lisible, alors vous pouvez envisager d’arbitrer une partie sur un ou plusieurs produits structurés.

CONSEIL DE PRO : au même titre que pour tout placement financier, renseignez-vous d’abord auprès de professionnels indépendants ; c’est-à-dire auprès de qui vous avez la certitude qu’ils ne vous proposeront pas uniquement leurs seuls produits « maison » mais qu’ils ont bien accès à tout le marché afin de vous garantir de vous recommander le meilleur produit et non pas le leur… (suivez mon regard… :-).

A SAVOIR :
Un « bon » produit structuré aura habituellement une échéance max à 10 ans ; sera généralement investi sur un indice de type EuroStoxx et offrira, en contre-partie d’un coupon de rendement de 6/7/8% / an une barrière de protection de votre capital jusqu’à une perte de -50% de la valeur de l’indice. Dans certain cas, le produit structuré, vous rémunèrera tout ou partie du coupon, même en cas de moins-value, dans une certaine limite (jusqu’à -30% dans les meilleurs cas). De quoi doper intelligemment votre contrat sans prendre des risques non maitrisés.

6) Fonds thématique : l’anti volatilité ?

Qu’est ce qu’un fonds thématique ? Les fonds thématiques sont des fonds (OPCVM/SICAV/FCP) qui investissent dans un secteur spécifique tel que l’eau, la cyber-sécurité, l’énergie renouvelable ou fossile etc.

Les fonds thématiques sont d’excellents supports de placements à intégrer dans votre contrat d’assurance-vie. Bien évidemment il ne faut pas mettre 100% sur de tels fonds, mais l’intégrer dans une allocation peut avoir du sens. Choisissez le thème qui « vous parle » ou vous inspire, puis sélectionnez le meilleur fonds du secteur.

Attention, meilleur ne signifie pas le plus performant. La qualité d’un gestionnaire et d’un fonds dépend de nombreux critères. Pour ne pas vous tromper, faites appel aux services et à l’expertise d’un professionnel dument habilité.

En 2017, les solutions et opportunités restent encore nombreuses, voire innovantes, même dans certains cas pour continuer à donner de la valeur à votre contrat. Ne laissez pas votre contrat prendre de la poussière ou pire encore, le garder simplement parce qu’il n’a pas 8 ans. Un contrat qui n’a pas 8 ans n’est PAS bloqué. Si le contrat n’est pas bon, que les fonds ne sont pas performants, que le suivi est inexistant ou que le niveau de technicité du pilote du contrat ne vous satisfait pas : agissez. Récupérez vos fonds et ouvrez un nouveau contrat. Plus moderne, mieux adapté à vos besoins et attentes et donnez de la valeur à votre patrimoine.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Assurance-vie : nos conseils pour bien investir en 2019
  • Pourquoi et comment investir dans l'assurance vie Panthéa ?
  • Pourquoi et comment investir dans l'assurance vie Link Vie ?
  • Pourquoi et comment investir dans l’assurance vie Nelia Vie ?
  • Pourquoi et comment investir dans l'assurance vie Version Absolue ?
  • Pourquoi et comment investir dans l'assurance vie e-Novline ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides