Bourse : comment investir dans l'eau ?

Visa expert
JPP avatar auteur
Par Jean-Philippe Perrin
Vu 7167 fois

L’article « Bourse : comment investir dans l'eau ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

Comment réussir son investissement boursier ?
netinvestissement media

[Video] Nos conseils pour préparer au mieux votre investissement en bourse

C’est un fait, 100% des investisseurs cherchent à réaliser des profits avec leur placement . Pourtant la majorité d’entre vous se sent désabusée par les solutions proposées par les institutions classiques.
J’en veux pour preuve les nombreux échanges que nous pouvons avoir avec vous; beaucoup d’entre vous ne savent pas comment leur argent est placé et pourquoi le conseiller bancaire a proposé telle ou telle solution.
Souvent par manque d’informations, vous faites le mauvais choix ! Pourquoi ne pas investir afin de diversifier une partie de vos liquidités dans un secteur que vous connaissez et qui est indispensable pour chacun d’entre nous : « l’or bleu ». L’intérêt de ce guide est de vous expliquer pourquoi et comment investir dans le thème de l’eau ?

J'en profite


Sommaire


L’eau, une nécessité menacée

Nous avons tous en tête que notre belle planète bleue regorge d’eau et que cette ressource est une denrée facile à trouver. C’est normal , dans nos sociétés occidentales, nous utilisons tous les jours des dizaines de litres d’eau pour notre confort.

Pourtant, seulement une infime partie (0,25%) de l’eau présente sur la planète Terre est exploitable ou potable pour l’être humain car 99,75% de l’eau terrestre est composée d’eau salée, de glaciers, de neige permanente ou d’eau polluée.

Aujourd’hui ce marché est menacé par l’urbanisation de nos sociétés, par les changements climatiques et la croissance démographique de notre planète.

Notre consommation d’eau dans le monde a été multiplié par 9 depuis le début du 20ème siècle et ce n’est qu’un début car en 2050, la population mondiale approchera les 10 Milliards d’habitants avec un exode rural accéléré qui entrainera une augmentation de la qualité de vie pour de nombreuses régions du monde et donc qui devrait accroître significativement la consommation d’eau.

De plus, les changements climatiques se ressentent déjà et les augmentations de températures dans le monde, qui désolent les climato septiques, sont une données bien réelle aujourd’hui.

Prenons l’exemple actuelle de l’Afrique du Sud qui, pour des raisons climatiques, subit une sècheresse depuis plus de 3 ans. Pour la première fois le Jour Zéro a été évoqué, soit une incapacité à pouvoir alimenter en eau potable les habitants de cette région le 4 Juin 2018 prochain.

LA RARETE DE L’EAU ENTRAINE DONC UN BESOIN DE SOLUTIONS INNOVANTES.

Les défis sont donc énormes. Il est donc facile de comprendre pourquoi il existe une forte demande en solutions innovantes permettant d’optimiser l’exploitation des ressources hydriques ou qui améliorent la qualité de l’ eau potable . Sans oublier la rénovation des infrastructures vieillissantes. Pour information, New York, qui représente la modernité dans le monde, possède encore des canalisations en bois.


L’or bleu est un secteur d’investissement sur le moyen long terme

Selon l’institut Global Water Intelligence, la croissance du secteur de l’eau est exponentielle depuis 2009 puisque celui-ci représente une augmentation de plus de 6% chaque année depuis 2009. Mais les déséquilibres ne se sont pas pour autant résorbés.

Les convictions de nos équipes d’allocations financières sont donc très fortes sur le thème de l’eau après avoir donné ces exemples parlants sur les Etats Unis et l’Afrique du Sud , et il est important d’analyser le secteur urgent chinois puisque ce pays connait un important assèchement de ses nappes phréatiques et une pollution très importante de son eau potable. On estime qu’à eux seul les chinois vont devoir réaliser des investissements de plus de 260 milliards d’euros dans le traitement de l’eau.

En résumé, les carnets de commandes des entreprises de ce secteur explosent. Nous pouvons cités par exemple Beijing Enterprises Water ou encore Sound Global, dont l'action a triplé en 8 ans.



Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

Que puis-je attendre d’un investissement dans ce secteur thématique ?

Pour revenir aux prémices de ce guide, pour investir dans le secteur de l’eau, il faut tout d'abord y croire ; c’est-à-dire être convaincu de la gravité des informations citées précédemment. Il faut porter son investissement sur un horizon de placement à long terme car il existe de nombreuses opportunités d’investissement dans plusieurs sociétés très innovantes sur ce marché dont le développement et la croissance peuvent être exponentiels dans le temps.

C’est un marché porteur qui ne peut que prendre de l’ampleur dans les années futures ; nous ne sommes qu’au début de la problématique de l’eau et nous pouvons donc espérer de vraies opportunités de performances financières du secteur avec un risque de volatilité inférieur à la moyenne.

Enfin, investir dans l’or bleu, c’est investir sur un marché estimé à plus de 800 milliards d’euros.

Si vous partagez l’intérêt et la pertinence de ce secteur tout en ayant du temps devant vous, je vous invite à investir une partie de vos liquidités mais en respectant une règle d’or: un patrimoine équilibré ne peut être qu’un patrimoine diversifié


Comment investir dans le secteur de l’eau ?

Si vous êtes sensibilisé aux problématiques du thème de l’eau, vous pouvez déjà réaliser des actes eco-citoyens permettant d’éviter le gaspillage de cette denrée fragile et menacée. De manière financière, il est possible d’investir dans l’eau au travers d’actions ou d’obligations d’entreprises positionnées sur ce secteur.

Rappelons tout d’abord que les actions des sociétés cotées ne sont pas sans risques (possibilité réelle de perte en capital) mais en contrepartie, elles permettent des perspectives de gains intéressants.

Ensuite, que de manière générale, les fonds actions se positionnent sur un marché précis et que les Assets Managers (gérants de fonds) ont comme objectif de surpasser l’indice de référence de leur secteur.

Par exemple : Cac 40 pour le marché Français, Dow Jones aux Etats-Unis, Nikkei 225 Au Japon , Euro Stoxx 50 en Europe ou le Msi Word pour la tendance moyenne des marchés mondiaux.

C’est différent concernant l’investissement dans l’eau puisque tout d’abord nous vous conseillons d’investir au sein d’un contrat d’assurance-vie, au travers d’unités de compte permettant d’avoir une diversification afin de respecter l’adage « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ».

Investir donc dans un fond thématique qui comme son nom l’indique se porte sur un thème précis et non sur un indice particulier a pour intérêt donc de créer de la valeur dans la durée et le temps et de sélectionner en permanence les titres les plus porteurs du thème choisi.

Notre comité de sélection a porté son choix sur un fond en particulier puisqu’il correspond à nos convictions et nous partageons les valeurs intrinsèques du gérant : PICTET WATER.

Notre sélection : le fonds thématique PICTET WATER

Un fonds ayant une expertise reconnue et reconnaissable dans le temps

Le fonds PICTET WATER, créé en 2000 par la banque privée suisse du même nom est aujourd’hui le plus ancien fonds sur ce thème sur le marché . Il possède une grande concentration sur l’eau puisque le portefeuille est investi à plus de 85% dans des sociétés positionnées dans les activités d’approvisionnement en eau, dans les services de traitement, le High Tech ainsi que dans des sociétés dédiées aux services environnementaux.

Sachez que le fonds est le plus important de son secteur en termes de capitalisation avec un peu plus de 4,3 Milliards d’euros d’investissement dans des sociétés liées à l’eau.

Actuellement le portefeuille se décompose ainsi (avril 2018) :

  • 58,94% dans les technologies liées à l’eau
  • 31,07 % dans l’approvisionnement en eau
  • 9,41 % dans les services environnementaux
  • 0,58% en liquidités

Une diversification aux quatre coins du monde

L’expertise et la connaissance du secteur permet un investissement diversifié dans le monde entier avec une part prépondérante aux États-Unis et en Europe et une part non négligeable dans le reste du monde avec un net investissement dans l’approvisionnement en eau des pays « en voie de développement » tels que la Chine par exemple.

Une stratégie bien définie et bien orientée

Les gérants ont augmenté leurs expositions sur les entreprises spécialisées dans le contrôle et la mesure de la qualité de l’eau afin de répondre à la dégradation environnementale de l’eau dans certains pays comme la Chine là encore.

Une performance record à faire rougir la croissance mondiale

Depuis la création du fonds, c’est-à-dire il y a plus de 18 ans, la performance est de 180% soit plus de 9% par an alors que le MSCI WORLD (indice de référence) affiche une performance annualisée deux fois inférieure ce qui laisse penser que le secteur de l’eau croît plus vite que la croissance mondiale.

En savoir + sur Pictet Water

Conclusion

L’investissement dans le secteur de l’eau est un acte eco-responsable qui vous permet d’investir dans l’économie réelle et qui a pour objectif de répondre aux problématiques de demain. Nous devons relever un défi immense concernant l’eau potable comme nous l’avons vu précédemment par les différentes mutations que subit notre planète.
Investir dans l’eau à travers une société de gestion reconnue est de plus un excellent levier de diversification patrimoniale et ce sur un horizon supérieur à 5 ans. Il est tout de même important de ne pas investir l’ensemble de votre capital dans ce seul secteur aussi porteur qu’il soit.
Je vous invite à contacter l’un de nos spécialistes de l’investissement thématique afin qu’il vous apporte des réponses simples et efficaces pour votre argent.

J'en profite

À propos de l'auteur

Jean-Philippe Perrin , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine à l’INSEEC , Jean-Philippe Perrin a rejoint dès la fin de son parcours scolaire le cinquième assureur Mondial pour exercer le poste de conseiller financier pendant près de deux ans. Par la suite en 2014, il intégra une banque privée spécialisée en gestion patrimoine où il a occupé le poste de Conseiller en Gestion Patrimoine pendant 4 ans avec beaucoup de réussite. Conscient que le métier de conseiller en Gestion Patrimoine est en pleine mutation, il rejoint, début 2018, Netinvestissement à Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Bourse : les 5 meilleurs fonds pour un profil opportuniste
  • Bourse : pourquoi et comment investir dans les entreprises de petite et moyenne capitalisation ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds Degroof Petercam ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds Horizon AM ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds VEGA Investment Managers ?
  • Bourse : les 10 meilleurs fonds du marché en 2019
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides