Bourse : pourquoi et comment investir quand le dollar est bas ?

Visa expert
chloé ballester
Par Chloé Ballester
Vu 3336 fois

L’article « Bourse : pourquoi et comment investir quand le dollar est bas ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

Comment réussir son investissement boursier ?
netinvestissement media

[Video] Nos conseils pour préparer au mieux votre investissement en bourse

Le système financier international mis en place à la fin de la seconde guerre mondiale par les accords de Bretton Woods a placé les Etats Unis et le dollar au centre de l’économie mondiale. Aujourd’hui encore et malgré la fin de ces accords, le dollar reste la monnaie de référence des échanges mondiaux : monnaie principale des réserves de changes des banques centrales, devise principalement utilisée dans les transactions internationales, c’est la monnaie de financement de l’économie et du commerce mondial.

Les variations du roi dollar ne sont donc pas sans conséquences sur les marchés financiers internationaux. La récente baisse de la devise américaine agite la sphère financière depuis le début de l’année. Alors pourquoi et comment investir lorsque le dollar est bas ? Nous vous proposons avec ce guide quelques clés pour mieux comprendre les enjeux et les opportunités de ce contexte de marché, afin de choisir comment investir judicieusement et sereinement.

J'en profite


Sommaire


Le dollar, une monnaie internationale

Le dollar bas un atout pour l’Amérique...

« Le dollar faible est bon pour les Etats-Unis ». Cette annonce de Steven Mnuchin, Secrétaire Américain au Trésor depuis le forum économique de Davos en janvier a surpris le marché et a entraîné une chute du billet vert de 1%. C’est une rupture avec le discours tenu depuis les années Clinton par le gouvernement américain.

L’Amérique de Trump, elle, assume et revendique vouloir un dollar faible. Pourquoi ? Parce qu’une devise plus faible a pour effet de favoriser les exportations et de diminuer les importations rendues mécaniquement plus chères. C’est donc une arme commerciale redoutable.

Cette volonté s’inscrit dans la ligne politique de l’« America First » (l’Amérique d’abord) et c’est une véritable déclaration de guerre commerciale à la Chine et au reste du monde !

... Et pour le reste du monde !

Si le faible niveau de la monnaie américaine est une aubaine pour l’Amérique c’est aussi une formidable opportunité pour le reste du monde !

Le dollar étant la monnaie de financement de l’économie et du commerce mondial, si ce financement est facilité parce que moins cher, alors cela profite à l’ensemble de l’économie mondiale, zone Euro et monde émergent en tête. C’est un des facteurs qui avaient dopé la hausse globale de l’ensemble des marchés jusqu’à ce début d’année.


Alors, où et comment investir ?

Investir sur le marché actions américain

Le plan fiscal de l’administration Trump avec son cortège de cadeaux fiscaux aux entreprises et aux ménages a eu pour effet de créer de la monnaie, ce qui a participé à la dévaluation de celle-ci. Cette politique a eu pour effet de créer de la croissance en favorisant la consommation des ménages qui profitent également de la bonne santé des marchés de l’immobilier et de l’emploi.

La bonne santé de l’économie américaine s’est traduite sur le marché actions. Les actions américaines ont fortement surperformé, dopées notamment par les valeurs « Tech », qui ont capté 80% de la Bourse de Wall Street, GAFA ( Google, Apple, Facebook et Amazon) en tête. Les valorisations sont certes supérieures à la moyenne mais semblent encore attractives.

Comment investir sur ce marché ?

Si vous n’êtes pas rompu à l’exercice de l’investissement en Bourse ou si, tout simplement, vous n’avez pas les connaissances suffisantes (ou le temps ou l’envie !) pour sélectionner vous-même les actions, l’investissement au sein d’une assurance-vie ou d’un compte-titres d’un ou plusieurs OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) « actions américaines » est un bon moyen d’investir sur ce marché.

Ces fonds fonctionnent comme des « paniers d’actions » gérés par des maisons de gestion spécialisées dans l’analyse macro et microéconomique des marchés et dans la sélection des valeurs. Cette solution présente l’avantage de déléguer à des professionnels de très grande qualité le choix des actions mais aussi de diversifier efficacement le risque de votre investissement sur cette thématique. De plus, les points de gestion réguliers vous permettent de suivre l’évolution de votre placement.

Ce type de placement doit s’inscrire dans une allocation et une stratégie globale, laquelle doit correspondre à votre profil de risque et à la situation de votre patrimoine. Faites-vous accompagner par l’un de nos professionnels qui vous guidera dans cette démarche.



Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

Investir sur le marché actions européen

La baisse du dollar a profité à l’Euro qui a eu tendance à s’apprécier face au billet vert.

La hausse de l’euro face à la devise américaine est le reflet d’un retournement positif de la situation économique européenne : chômage à la baisse, croissance en hausse, zone de stabilité politique.

Si cette embellie se manifeste dans le cours de la monnaie unique, elle ne s’exprime pas encore sur les marchés actions contrairement à ce qui se passe sur le marché américain. Malgré l’engouement des investisseurs pour l’Europe, les actions européennes restent comparativement assez peu chères et offrent donc une belle opportunité d’investissement.

Comment investir sur ce marché ?

Tout comme pour le marché américain, l’investissement par le biais de SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable ) ou de FCP (Fond Commun de Placement) semble la solution la plus adéquate.

Il peut s’agir de fonds purs actions investis uniquement sur des valeurs européennes ou de fonds flexibles ou diversifiés qui ont la capacité de jouer plusieurs stratégies. Cette dernière solution offre l’avantage de donner la liberté au gérant d’avoir une stratégie plus défensive ou plus agressive selon la situation de marché.


Investir dans l’Or : l’ultime valeur refuge ?

Valeur refuge ne veut pas dire placement sans risque. Une valeur refuge est une valeur vers laquelle les investisseurs se replient en période de crise et dont la valeur tend à s’apprécier.

L’or est la valeur refuge par excellence comme ce fut notamment le cas au moment de la crise des subprimes. Si la tendance des marchés est plutôt bonne, dans ce contexte d’incertitude géopolitique (Russie, Iran, Chine) et face à la baisse structurelle du dollar, l’or reste l’ultime valeur refuge.

La baisse de la devise américaine reflète l’inquiétude des marchés face aux perspectives de hausse des taux, de risque d’inflation et de guerre commerciale.

La hausse des taux réels américains aurait dû entraîner une correction du cours de l’or d’une centaine de dollars/once. Or ce scénario ne s’est pas produit. Cette divergence est un symptôme de la perte de crédibilité dans la politique de la Fed (Réserve Fédérale américaine) et de son nouveau directeur Jérôme Powell.

La solvabilité de l’Etat américain inquiète, au point que les investisseurs internationaux cherchent refuge dans l’or. Dans ce contexte, le risque est élevé que le dollar poursuive sa chute, entraînant par ricochet une hausse du cours de l’or.

Comment investir dans l’or physique ?

L’or physique se présente sous la forme de lingots, lingotins et pièces d’or type Napoléon. L’once d’or est cotée à Londres par le London Bullion Market.

L’achat se fait en boutiques spécialisées ou en ligne sur des sites dédiés, par signature d’un ordre d’achat auprès d’une banque. Soyez vigilant en vous renseignant attentivement sur la qualité et la fiabilité de votre intermédiaire, l’idéal étant là encore de vous faire accompagner par un professionnel.

Les vendeurs d’or agrées proposent généralement également d’en assurer la conservation ce que nous vous recommandons vivement pour des raisons de sécurité et de logistique, même si cela implique des coûts de conservation annuels non négligeables. A noter que des commissions sont également prélevées à l’achat et à la vente.


L’or papier ?

Il s’agit là d’un investissement ayant une vocation plus spéculative. Nous trouvons dans ces actifs financiers des ETFs ( Exchange Traded Fund) qui sont des trackers ayant pour vocation de répliquer le cours de l’or, des contrats futures permettant de jouer l’évolution du cours de l’or à la hausse ou à la baisse et des SICAV généralement investies dans des actions internationales liées à l'exploitation de mines d’or et d’autres métaux précieux.

Ces actifs présentent l’avantage d’être plus liquides (facilité et rapidité d’achat et de vente) et moins onéreux que l’investissement en or physique. Il n’a en revanche pas la même fonction « protectrice » dans la mesure où il s’agit d’un actif par définition non tangible et présentant les mêmes risques qu’un investissement sur les marchés actions.


Investir sur la devise américaine ?

Sur les marchés, toute baisse peut potentiellement présenter une opportunité d’entrée. De même que les arbres ne poussent pas jusqu’au ciel, rien ne baisse indéfiniment ! Alors le seuil atteint par le dollar est-il un signal d’achat? Faudrait-il jouer le dollar en vue d’une éventuelle remontée de celui-ci ?

Évidemment, personne n’est en mesure de prévoir quand la monnaie américaine inversera sa courbe.

Cependant, de part notamment le caractère structurel de cette baisse, ce scénario paraît assez peu probable sur le court terme et ne pourrait s’envisager qu’à partir du deuxième semestre.

Nous vous proposons ici quelques pistes et idées pour jouer la devise le moment venu :

Trader sur le Forex (Foreign Exchange Market) = Marché des Changes

L’investissement sur le marché des changes vous permet de parier sur la baisse ou la hausse d’une devise. Ce marché est soumis à une volatilité très forte et nécessite donc un suivi précis et permanent. Il est donc nécessaire d’avoir quelques bonnes connaissances de base de ce marché pour espérer en tirer quelques profits.

Une des conséquences de cette volatilité qui fait un des principaux attraits de l’investissement sur le Forex, est la possibilité de gain beaucoup plus élevée sur ce marché que sur le marché actions ! Mais attention, les pertes aussi peuvent être vertigineuses !

Aussi ce type d’investissement nous semble réservé à un public d’investisseurs avertis et ayant une forte appétence au risque. Surtout, ce type d’investissement doit être cantonné à un investissement à la marge et ne doit représenter qu’une part minime de votre épargne. Il est nécessaire d’être bien conseillé et bien accompagné dans cette démarche. Pour vous lancer, plusieurs sites et courtiers en ligne peuvent vous proposer ce service pour des montants minimum d’investissement assez faible.

Investir sur des OPC actions libellés en dollar

Il s’agit d’une solution plus simple et a priori moins risquée que le Forex pour jouer une devise. Certains fonds actions américaines sont libellés en dollar et non couverts contre le risque de change, vous permettant ainsi de parier sur l’évolution du billet vert.

Cette stratégie implique cependant d’investir non seulement sur la devise dollar mais également sur le sous-jacent du fonds, en l’occurrence les actions américaines. Pour que cette stratégie soit payante, il faut que l’évolution de ces deux actifs se fasse dans le même sens. Or ce n’est pas toujours le cas ! Preuve en est les orientations récentes du marché américain d’un côté et du billet vert de l’autre. Alors que les marchés connaissent une phase haussière, le dollar lui poursuit son orientation à la baisse…

Vous pouvez accéder à ce type de placement via votre contrat d’assurance vie. Malgré la relative simplicité d’accès à ces fonds, nous insistons cependant sur la nécessité d’être accompagné et conseillé dans ce choix par un professionnel. Ce choix impliquant non seulement certaines connaissances du marché actions mais aussi des connaissances certaines de celui des changes !

Les turbos et warrants

Communément utilisés sur les actions, les warrants peuvent être utilisés pour parier sur la baisse ou hausse d’une devise par rapport à une autre.

Acheter un warrant EUR/USD vous donne la possibilité (mais non l’obligation) d’acheter (ou vendre) de l’euro contre du dollar à une date donnée et à un prix fixé.

A l’échéance si le pari s’avère gagnant, vous faites jouer l’option sinon vous perdez seulement le prix de l’option.


Conclusion

La faiblesse du dollar présente un point d’entrée intéressant sur les marchés actions américains et européens et révèle d’ailleurs une certaine appétence pour le risque de la part des investisseurs. Par corrélation, la remontée de l’euro et celle de l’or reflète l’inquiétude des marchés face à la politique américaine et une perte de confiance en la capacité de la devise US à jouer son rôle historique d’actif sans risque et à garder sa place centrale dans l’économie mondiale. Afin de piloter au mieux les différentes stratégies à mettre en place dans une tel contexte de marché et afin d’investir « au(x) bon(s) moment(s) » nous vous recommandons de vous adresser à l’un de nos spécialistes des marchés financiers qui saura vous accompagner au mieux dans le choix de vos outils d’investissements, en cohérence avec vos besoins et votre horizon de placement.

J'en profite

À propos de l'auteur

Chloé Ballester , Directrice de Cabinet

Formée à l’ESC Toulouse, spécialisation banque et marchés financiers, Chloé Ballester débute sa carrière professionnelle en 2006 au sein d’une société de gestion de portefeuille dans la branche gestion d’actifs. Elle y occupe des fonctions de développement commercial auprès d’un réseau de Conseillers en Gestion de Patrimoine indépendants.

En 2011, elle rejoint la filière Banque Privée du 2ème groupe bancaire français et étoffe ses compétences en gestion privée et gestion de fortune.

Son savoir-faire et son expertise lui permettent d’apporter une approche sur-mesure pour structurer et optimiser les actifs financiers en pensant le patrimoine de ses clients dans leur globalité.

Poussée par son désir d’indépendance et d’évolution, elle s’associe tout naturellement en 2018 au groupe Wast & Van au sein duquel elle prend la direction de Netinvestissement Méditerranée avec Albin de SALIES.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Bourse : les 5 meilleurs fonds pour un profil opportuniste
  • Bourse : pourquoi et comment investir dans les entreprises de petite et moyenne capitalisation ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds Degroof Petercam ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds Horizon AM ?
  • Pourquoi et comment investir dans un fonds VEGA Investment Managers ?
  • Bourse : les 10 meilleurs fonds du marché en 2019
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides