Le comparatif FCPI / FIP 2012

Visa expert

L’article « Le comparatif FCPI / FIP 2012 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 8512 fois

Comme chaque année, à la même époque, sortent les nouveaux FCPI et FIP ; ces fonds communs de placements qui permettent notamment de bénéficier d’une réduction d’impôts « one shot » sur l’année de souscription.

Toujours soucieux de vous apporter une vision à la fois objective et exhaustive de l’offre qui vous est faite sur le marché, Netinvestissement vous propose ce comparatif pour vous aider à vous y retrouver et à choisir, le cas échéant le meilleur support d’investissement.

construction-patrimoine3

Rappel sur les fondamentaux

Avant toute chose, il est important de rappeler l’objet, le principe et le fonctionnement de ce type de support.

Les FCPI sont des Fonds Commun de Placement dans l’Innovation. Ces fonds sont créés sur une année, collectent de l’argent auprès d’investisseurs et sont clos en fin d’année. A l’issu de la collecte, les fonds sont ensuite investis pour 60% dans des sociétés Innovantes non cotées (objet même du fond) de type recherche, pharmacie, biotech, etc et les 40% restants sont investis dans des OPCVM en Bourse.

Les FIP sont des Fonds d’Investissement de Proximité qui fonctionnent exactement sur le même principe et schéma que les FCPI à la différence qu’ils investissent eux à 60% dans des PME locales ou régionales elles aussi non cotées, les 40% restants étant investis de la même manière, en Bourse.

Quel est l’interet d’investir dans un fip ou un fcpi ?

Il y a trois principaux intérêts :

  • 1. L’avantage fiscal : 18% de réduction d’impôts immédiate pour toute souscription dans la limite de 24000€ investis pour un couple marié ou Pacsé (12000€ pour un célibataire), soit une réduction d’impôts de 4320€. Cette réduction est cumulable entre FCPI et FIP.
  • 2. Le financement de l’économie : en investissant dans un FIP ou un FCPI vous devenez acteur investisseur du développement des PME françaises en développement et qui ont besoin de fonds pour se développer.
  • 3. La diversification patrimoniale : ce type de support vous permet à la fois d’investir dans des sociétés non cotées à fort potentiel et en même temps d’investir en Bourse puisque 40% de vos investissements seront placés en Bourse via des OPCVM.

Quelles sont les differences entre les fcpi et les fip ?

L’une des toutes premières questions fréquemment posée par les investisseurs est en effet celle-ci : quelle est la différence fondamentale entre un FIP et un FCPI ? ou encore : pourquoi devrais-je faire plutôt l’une que l’autre ?

Comme nous venons de le voir plus haut, le fonctionnement, la mécanique et les avantages sont identiques. Ce qui diffère, c’est le sous-jacent, c’est-à-dire, la composition même du fonds.

Dans le cas des FCPI, les sociétés visées sont des sociétés innovantes. Avec les fonds levés, ces sociétés vont donc faire de la recherche et développement, déposer des brevets, approfondir ou chercher à améliorer une technologie. Le potentiel de succès est donc inversement proportionnel au risque d’échec.

bonhomme_loupe

Si vous investissez dans la FCPI qui elle-même aura misé sur le laboratoire qui découvrira le vaccin contre une maladie grave, ou une société qui va mettre au point un nouveau procédé de fabrication de carburant propre et renouvelable par exemple, c’est le « Jackpot » à la clé. Si en revanche, les résultats ne sont pas au rendez-vous, la valorisation de ces sociétés non cotées en sera amoindrie, et seuls les 40% investis en Bourse (+ la réduction d’impôts générée) vous permettront peut-être de vous y retrouver.

Dans le cas de FIP, les sociétés visées sont des sociétés qui se développent localement ou en région (des chaines de restaurant, des hotels etc).

Ainsi le risque d’une explosion exponentielle de la valorisation est forcément moins important, mais le risque est également moins important.

De façon générale, nous avons tendance à dire pour faire simple que les FIP sont moins risqués que les FCPI mais que leur potentiel de gain et de plus value à terme est aussi moins importante.

Que faire pour ne pas se tromper ?

Si vous souhaitez effectivement investir dans ce type de produit, nous vous recommandons, comme toujours de commencer par diversifier. Répartissez la somme que vous aviez prévu d’investir pour moitié en FCPI et pour l’autre en FIP.

banque_confiance

Ne souscrivez qu’auprès d’emmeteurs specialises

Ne commettez pas l’erreur de souscrire à des FCPI ou des FIP proposés par des grands réseaux bancaires et privilégiez les fonds de spécialistes.

Devant l’engouement croissant pour ce type de produit, les banques ce sont lancées dans le créneau en proposant à leurs clients, à grands coups de campagnes téléphoniques, de souscrire à leurs « fonds maison ». Erreur. Les banques ne sont pas des spécialistes de l’Audit des entreprises à potentiel.

Il existe en effet des sociétés dont le seul métier est d’auditer tout au long de l’année des sociétés rentrant dans les critères d’éligibilité des FCPI ou des FIP. Ces sociétés spécialisées sont habituées à auditer les potentiels, à déceler les éventuelles pépites et donc à n’investir soigneusement que dans les meilleures d’entre elles selon les catégories.

Afin de vous aider à sélectionner les meilleures FCPI et FIP selon les spécialistes de la place, voici un tableau comparatif par type de fonds.

► Comparatif des meilleurs FIP

CatégorieFIP
Société de gestion A Plus Finance Midi Capital OTC AM Sigma Gestion
Dénomination FIP A PlusRendement 12 FIP Performance Export FIP OTC Hotel et Commerce 2 FIP France Investissement PME
Code ISIN FR0011291665 FR0011289081 FR0011294164 FR0011289107
Disponible chez le dépositaire

Banque Privée 1818etoile-violette

Rothschild & Cie Banqueetoile-bleu

>
etoile-violette etoile-bleu etoile-violette etoile-violette etoile-bleu etoile-violette
Règles de gestion de la partie éligible 90% investis via des obligations convertibles dans des PME non cotées notamment pour leur financement d'opérations de croissance organique, de croissance externe et d'opérations de Capital-Transmission dans des sociétés de tous les secteurs d'activités, principalement industrielles, des régions Ile de France, Bourgogne, Rhône-Alpes et PACA. 60% investis dans des sociétés matures (10 ans d'existence, 10M€ de chiffre d'affaires, 10% de croissance annuelle) de tous les secteurs d'activités tournées vers l'international (exportation de produits et services, création/renforcement de leur présence commerciale et industrielle dans les BRICS et les Next 11, acquisitions sélectives...) des régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Rousillon et PACA. 60% investis dans des PME des secteurs du CHR (café - hôtel - restaurant), des résidences de tourisme, des résidences médicalisées, et plus généralement l'exploitation de fonds de commerce, ainsi que la distribution de produits et services…via des co-investissements avec 2 partenaires (Groupe Bertrand et Value State). 100% investis via des obligations convertibles dans des PME françaises des régions Ile de France, Bourgogne, Rhône-Alpes et PACA actives dans les secteurs de l'industrie, des biens et services, des logiciels, des médias, d'internet, Telecoms, Santé, Services à domicile, infrastructures…
Règles de gestion de la partie libre 10% investis principalement sur des actifs obligataires. 40% investis principalement sur des actifs monétaires ou obligataires sélectionnés par Amilton AM. 40 % investis sur des actifs diversifiés : OPCVM, actions, obligations, monétaire, gérés activement en fonction des conditions de marché et réalisés en collaboration avec Sunny Asset Management -
Durée 5,5 ans prorogeable 2 fois 1 an 6 ans prorogeable 2 fois 1 an 6,5 ans prorogeable 2 fois 1 an 6 ans prorogeable 2 fois 1 an
Valeur liquidative d'origine 100 € 500 € 10 € 100 €
Souscription minimale 5 000 € 5 000 € 5 000 € 5 000 €
Publication de la V.L. Semestrielle Semestrielle Semestrielle Semestrielle
Droits d'Entrée 5% max 5% max 5% max 5% max
Taux de Frais Annuels Moyens 4,78% 4,55% 5,70% 4,55%

► Comparatif des meilleurs FCPI

CatégorieFCPI
Société de gestion Alto Invest Inocap SA NextStage Seventure
Dénomination FCPI Europe Leaders FCPI Made in France 2012 FCPI IR Nextstage CAP 2018 FCPI Bio Santé 2012
Code ISIN FR0011291681 FR0011294131 FR0011294115 FR0011289115
Disponible chez le dépositaire

Banque Privée 1818etoile-violette

Rothschild & Cie Banqueetoile-bleu

etoile-violette etoile-bleu etoile-violette etoile-bleu etoile-violette etoile-bleu etoile-violette
Règles de gestion de la partie éligible 60% investis dans des PME innovantes européennes (France, Allemagne, Royaume-Uni) des secteurs de croissance tels que l’électronique grand public et professionnel, l’informatique, les logiciels, le matériel scientifique et médical, la sécurité des personnes et des biens, les télécommunications. Les PME sélectionnées seront des PME européennes leaders dans leurs métiers. 60% investis dans des sociétés cotées (Alternext, Eurolist, Marché Libre) françaises développant une innovation de rupture (s’accompagnant d’un bouleversement technologique et modifiant profondément les conditions d’utilisation), actives dans tous les secteurs d'activité, employant 75% de leurs effectifs en France et réalisant 50% de leur Chiffre d'affaires à l'international. 95% investis en PME et ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) cotées (Alternext, Eurolist) de rendement, innovantes, cotées ou dont la cotation est envisagée et présentant des valorisations attractives, exposées à l'international et socialement responsables dans tous les secteurs d'activités principalement les services informatiques, Internet, les logiciels, les conseils… 60% investis dans des PME innovantes principalement non cotées, françaises ou européennes à tous les stades de leur développement, dans le secteur des sciences de la vie (les médicaments, le matériel médical, la biotechnologie industrielle, la bio-énergie, la nutrition et la cosmétique).
Règles de gestion de la partie libre 40% investis en placements financiers diversifiés, principalement en OPCVM (Monétaire, Actions, Obligations, Diversifiés, Actions de sociétés exerçant leur activité dans le secteur des matières premières, OPCVM alternatifs de droits français dans la limite de 10%) de sociétés comme Carmignac, Comgest, Blackrock ou M&G. 40% des investissements seront orientés sur des actifs diversifiés : OPCVM actions, obligations, monétaire (d'Amundi) gérés activement en fonction des conditions de marché. 5% de liquidités. 40 % investi dans des supports diversifiés en privilégiant une approche prudente : OPCVM monétaires, obligataires ou produits assimilés, dépôts à terme…
Durée 5,5 ans prorogeable 2 fois 1 an 5,5 ans prorogeable 2 fois 1 an 6 ans non prorogeable 6 ans prorogeable 2 fois 1 an
Valeur liquidative d'origine 100 € 100 € 1 € 1000 €
Souscription minimale 5 000 € 5 000 € 5 000 € 5 000 €
Publication de la V.L. Semestrielle Semestrielle Trimestrielle Semestrielle
Droits d'Entrée 5% max 5% max 5% max 5% max
Taux de Frais Annuels Moyens 4,47% 4,72% 5,23% 4,60%

Conclusion

Pour vous donner toutes les chances de réussir votre investissement dans un FCPI ou un FIP cette année, retenez et appliquez ces deux conseils :

  • 1. Diversifiez : répartissez vos fonds dans deux supports différents, 50/50 FCPI / FIP par exemple.
  • 2. Optez pour un spécialiste : privilégiez d’abord les produits émis par des sociétés spécialisées dans la création et la gestion de FCPI/FIP et non pas auprès de généralistes.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides