2018 : quels choix de placements pour votre argent ?

Visa expert
avatar
Par Karl Toussaint du Wast
Vu 3755 fois

L’article « 2018 : quels choix de placements pour votre argent ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

SCPI, Bitcoin, livrets boostés, pays émergents... en ce début d’année 2018 vous ne savez plus où donner de la tête ? aussi, et alors même que nous sommes encore dans la période des « bonnes résolutions », vous cherchez à savoir quels sont les bons placements à effectuer cette année pour votre épargne. Et pour (je l’espère) vous aider encore davantage, j’ai choisi de construire cet article autour de 3 grands « profils » d’investisseur. Libre à vous de voir celui qui vous correspond le plus.

NOTA BENE : avant toute prise de décision finale, je vous recommande de vous rapprocher au préalable d’un professionnel compétent et habilité à vous aider à valider votre choix. Ce dernier dispose en effet de différents outils permettant de vérifier avec vous la cohérence des solutions retenues.

À savoir : depuis le 1er Janvier 2018, la règlementation en matière de transparence de l’information et de la protection des investisseurs non professionnels a significativement évoluée. Sachez qu’à compter de cette date, tout professionnel du conseil financier est tenu de vous présenter avant tout engagement notamment un DIC (document d’informations clés), document de 2 ou 3 pages qui explique en détail les tenants et aboutissants du produit, les frais et leur fonctionnement, le niveau de risque et de liquidité du produit etc. Ce document obligatoire vous permet d’avoir une synthèse des paramètres du produit.

J'en profite


Sommaire


1. Quels choix de placements pour l’investisseur prudent

Profil de risque : FAIBLE

Si vous êtes d’un naturel prudent dans vos choix de placements, finalement l’année 2018 devrait ressembler peu ou prou à 2017, avec toutefois la possibilité d’opter pour quelques petits ajustements que nous allons voir ensemble.

En tant qu’investisseur prudent, vous avez peut-être déjà ouvert quelques livrets et/ou LDD et préférez savoir votre argent liquide et garanti par votre banque, même si le rendement de ces supports est symbolique : 0,75%. Pour le moment sur ces supports, rien à changer pour cette année. Il n’est en effet pas prévu pour le moment de changement ni sur le taux du rendement réglementé, ni sur les conditions.

Si vous avez ouvert un contrat d’assurance-vie, vous l’avez certainement également ouvert auprès de votre banque et il est composé soit totalement soit très largement en fonds euro. C’est certainement là que vous pourriez agir de façon la plus significative cette année.

En effet, si votre contrat est investi sur un fonds euro « classique », alors le rendement que vous avez dû obtenir pour 2017 doit osciller entre 1,2 et 2% nets environ selon les contrats. Aussi, si vous souhaitez maintenir le même niveau de garanti et de liquidité mais que vous aimeriez avoir un rendement supérieur, tournez-vous vers les meilleurs fonds euro du marché. Le meilleur a rapporté 4,05% en 2017 et le second 3,40%.

Ces fonds euro dits « nouvelle génération » ont une stratégie de gestion et des choix de supports en leur sein plus performants que les obligations d’état qui composent généralement les fonds euro classiques des banques, permettant ainsi aux investisseurs de toujours avoir une garantie en capital mais d’aller chercher un potentiel de rendement significativement plus important. Ces fonds surperforment systématiquement le marché depuis 4 ans déjà.

Si vous avez moins de 70 ans, et même si votre contrat d’assurance-vie n’a pas encore 8 ans, vous pouvez parfaitement soit le clôturer, soit effectuer un rachat partiel. En effet, contrairement à certaines idées reçues, les assurances-vie ne sont pas bloquées 8 ans et restent disponibles à tout moment. En effet, on ne garde pas un produit peu rentable ou plus adapté aux nouveaux contextes de marché pour la seule raison d’une échéance fiscale. Bien évidemment, si vous êtes à 7 ans, mieux vaut attendre un an de plus. Mais, avec de tels écarts de rendements entre un fonds euro classique et ces fonds nouvelle génération, votre éventuelle « charge fiscale » devrait logiquement être rapidement rattrapée.

Si vous avez plus de 70 ans en revanche, ne touchez pas à votre contrat. En effet, si vous rouvrez un contrat après 70 ans, les abattements successoraux ne sont plus du tout les mêmes et vous seriez perdants. Un contrat ouvert avant vos 70 ans permet d’être exonéré de tout droit de succession dans la limite de 152 500 € par parent et par enfant. Passé 70 ans, cette exonération tombe à 30 500 €.

J'en profite


2. Quels choix de placements pour l’investisseur équilibré

Profil de risque : MODÉRÉ

Qu’entend t’on par « investisseur équilibré » ? Un investisseur équilibré est prêt à accepter une petite part de risque sur une petite partie de son patrimoine. En d’autres termes, l’investisseur équilibré pourra envisager de placer 10 à 20% de ses investissements sur des supports autres qu’à capital garanti dans le but d’aller chercher un potentiel de rendement plus significatif.

En 2018 donc quels choix s’offrent à ce type d’investisseur ?

L'immobilier : en 2018 les taux d’emprunt restent toujours très bas. Emprunter pour acheter sa résidence principale ou investir a encore tout son sens. Toutefois, les prix de l’immobilier restent plutôt élevés en général sur le territoire et vous ne souhaiterez pas forcément vous endetter sur un montant trop élevé. Si tel est le cas, pensez aux SCPI.

Les SCPI de rendement sont accessibles à partir de quelques milliers d’euros seulement et peuvent être financés (généralement à partir de 30 000 €).

Les loyers que vous percevrez (entre 4 et 5% en moyenne selon les SCPI choisies) viendront financer une grande partie du prêt. Il ne vous restera qu’un petit différentiel à supporter pour compléter le coût du crédit. Un investissement judicieux, faiblement risqué malgré tout notamment grâce à la mutualisation du risque au sein même de la SCPI.

L'assurance-vie : vous vous désespérez de voir le rendement de votre poche de fonds euro fondre comme neige au soleil inexorablement depuis 10 ans et vous souhaitez réagir ? Rassurez-vous il existe des solutions. Tout d’abord vous pouvez, comme je l’ai expliqué précédemment pour l’investisseur prudent changer de fonds euro et opter pour un fonds euro performant. Vous ne pourrez malheureusement pas le faire directement dans votre contrat mais vous le trouverez facilement sur internet auprès de professionnels indépendants. Si vous ne souhaitez pas changer de contrat, vous pouvez opérer quelques ajustements au sein même de votre contrat actuel. Pour cela, je vous propose 3 pistes :

  • Osez les OPCVM. Oui, osez intégrer une ligne de fonds actions. 2018 a tout pour être un excellent millésime comme 2017. Les marchés européens sont en forme, le marché français également et les grands indicateurs macro économiques vont également dans ce sens. Pour commencer, limitez vous à 10% du portefeuille, choisissez bien le fonds et restez vigilant. Fixez vous idéalement un objectif de rendement et une fois que le fonds a atteint cet objectif, arbitrez.

  • Pensez aux SCPI dans le contrat : les SCPI détenus au sein d’un contrat d’assurance-vie offrent un rendement légèrement supérieur aux fonds euro (3% nets en moyenne), une bonne stabilité et une faible volatilité. De plus la liquidité est assurée par le détenteur du contrat (banque ou assureur) donc vous pouvez à tout moment récupérer vos fonds.
    ATTENTION toutefois aux frais qui peuvent être importants sur des SCPI investis dans une assurance-vie. Pour les éviter, privilégiez les SCP ou SCI de SCPI, moins chargées en frais et versant en plus 100% des loyers générés par les SCPI (et non pas 97,5% pour une SCPI classique).

  • Les produits structurés : ce type de produit rentre dans la catégorie des produits « complexes ». En d’autres termes, avant de vous lancer, assurez vous d’avoir bien compris le fonctionnement, les paramètres et les risques du support d’une part et de bien choisir le produit structuré d’autre part. un produit structuré bien sélectionné vous donnera une protection du capital à -50%, une duration longue (10 ans généralement) mais avec une sortie possible chaque année (voire même plus courte), un coupon de rendement de 6 à 8% /an et le tout sera investi sur un indice boursier de type EuroStoxx ou sur une valeur. Je recommande plutôt l’indice, moins concentré forcément. Étant donné que les prévisions sont excellentes pour cette année, nous pensons qu’intégrer une petite ligne (10%) de produit structuré dans votre portefeuille reste cohérent voire opportun.


Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

3. Quels choix de placements pour l’investisseur opportuniste

Profil de risque : ÉLEVÉ

L’investisseur opportuniste est disposé à prendre des risque plus importants, quitte à perdre tout ou partie du capital investi si le potentiel de rendement est au rendez-vous. Si vous vous retrouvez dans ce type d’investisseur, alors cette 3ème partie est pour vous.

Autant vous prévenir tout de suite, cette 3ème partie n’est pas réservée aux kamikazes des placements ni aux investisseurs ultra avertis. Je ne vous parlerais donc ni de Bitcoin, ni de Diamant, ni de forêts au Brésil ni d’actions guatémaltèques... Ces marchés, ou véhicules de placements étant selon moi beaucoup trop volatils et spéculatifs. Je vais en revanche vous parler de fondamentaux du moment efficaces, cohérents et suffisamment rentables selon moi pour donner un coup de « boost » à votre argent pour cette année.

Le Crowdfunding : qu’il soit immobilier ou au capital de PME le financement participatif (crowdfunding) connait un engouement croissant et soutenu en France depuis plusieurs années. Si le financement participatif au capital de PME est clairement plus aléatoire en terme d’objectif de rendement en sortie, le crowdfunding immobilier est quant à lui plus explicite et clair sur ces points.

C’est pourquoi j’ai choisi de retenir plutôt ce type de crowdfunding. Accessible dès 1000 € d’investissement seulement, de nombreuses plate-formes internet vous permettent en quelques clics de vous inscrire, de créditer votre compte de la somme de votre choix (non sans avoir précédemment rempli un questionnaire complet vérifiant votre bonne compréhension du véhicule et votre juste adaptabilité à ce type d’investissement) et d’étudier différents programmes immobiliers qui recherchent des fonds. Le projet y est clairement expliqué ainsi que la durée de l’investissement (généralement de 12 à 18 mois) et le rendement du placement : 8 à 10% en général.

Nous sommes donc en train de parler d’un type de placement accessible facilement, à durée courte et à potentiel de rendement élevé !! si vous ne vous étiez par encore intéressé(e) à ce type d’investissement, il est encore temps.

Crowdfunding : quelques règles à respecter

  • « Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier ». Quelle que soit la somme globale que vous envisagiez d’investir sur ce type de support, répartissez vos fonds sur plusieurs opérations.

  • Ne vous focalisez pas uniquement sur le rendement affiché. En d’autres termes, ne cherchez pas uniquement des opérations à 11% de rendement annuel.

  • Privilégiez les programmes déjà vendus ou pré-vendus ; cela minimisera votre risque.

La Bourse : comme je l’ai dit précédemment, tous les indicateurs sont au vert et 2018 s’annonce comme une très belle année en Bourse. Retour des émergents, Europe en reprise soutenue, les États-Unis qui explosent leurs plafonds chaque semaine... vous avez l’embarras du choix pour générer de la croissance cette année. Que ce soit au travers d’un contrat d’assurance-vie, d’un compte titres ou d’un PEA, les opportunités ne manquent pas. Surveillez les fonds de petites et moyennes capitalisations en Europe qui offrent un potentiel de rendement plus important que les grandes capitalisations plus « matures ». Intéressez-vous aux fonds thématiques : l’eau, le big data, la sécurité informatique... ces grands secteurs sont aussi profonds que stratégiques et nous concernent tous.

Conclusion

Pour cette nouvelle année 2018, vous disposez à nouveau d’une multitude de solutions adaptées à votre situation, à vos attentes et besoins afin d’atteindre vos objectifs. Comme toujours, les règles restent inchangées : bien choisir votre intermédiaire, définir en amont avec lui/elle vos objectifs et surtout, osez sortir du Livret A et du fonds euro à l’ancienne. Faites appel à l’expertise de nos chefs de projets patrimoniaux. Ils sont à votre disposition partout en France.

J'en profite

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides