Les 5 meilleurs placements financiers sur 10 ans

Visa expert

L’article « Les 5 meilleurs placements financiers sur 10 ans » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 2177 fois

Préambule : quels placements privilégier pour un maximum de rendement ? [VIDEO]

Quels placements privilégier pour un maximum de rendement ?

La gestion de patrimoine n’est pas une science universelle où une seule réponse est valable pour l’ensemble des investisseurs. Au contraire, grâce à un ensemble de solutions à disposition des conseillers en gestion de patrimoine indépendants, elle permet de s’adapter et de proposer des solutions sur mesure adaptées à chacun en fonction de ses objectifs et de son profil. Pour pouvoir répondre au mieux à cette question des meilleurs placements financiers sur 10 ans, nous déclinerons nos réponses en fonction des différents objectifs qui peuvent être rencontrés. Mais il faut garder à l’esprit que ces solutions sont cumulables entre elles.

taux-credit

1. J’ai un capital que je souhaite faire fructifier sur les dix prochaines années

► Investissement en assurance vie

L’assurance vie sera surement l’une des meilleures solutions à votre disposition. En effet, l’un des grands avantages de l’assurance vie est l’exonération fiscale des gains tant qu’ils restent au sein de votre contrat d’assurance vie. Vous pourrez ainsi faire fructifier vos capitaux sans aucune fiscalité pendant les dix ans de votre investissement. Mais pour optimiser votre contrat, vous ne pouvez plus aujourd’hui vous contenter d’investir sur des fonds Euro qui sont de moins en moins bien rémunérés. Ainsi votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous proposer une allocation d’actif qui saura répondre à vos objectifs de rémunération et votre profil d’investisseur. C’est ici l’un des nombreux avantages de l’assurance vie qui, lorsque vous investissez sur un contrat en architecture ouverte, vous permet d’avoir accès à un nombre quasi illimité de fonds. Que vous soyez attiré par des SCPI, des fonds financiers ou des fonds structurés, les contrats d’assurance vie vous permettent de réaliser des investissements sur mesure.

Le dernier avantage de votre contrat d’assurance vie est l’exonération de droit de succession en cas de décès. Ainsi les bénéficiaires de votre contrat ne verront pas votre capital amputé du paiement des droits de successions.

J'en profite


2. J’ai un capital et je cherche à obtenir des revenus de ce capital sur les dix prochaines années

► Investissement dans le cadre des SCPI de rendement

Pour répondre à un objectif de complément de revenu, la SCPI est souvent le plus adaptée. Ainsi, grâce à votre investissement vous pourrez bénéficier de revenus complémentaires trimestriels. En fonction du montant de votre investissement, vous pourrez également investir sur plusieurs SCPI dans un souci de diversification. Cette solution vous permet de bénéficier de l’expérience de grands gestionnaires et de bénéficier d’un investissement immobilier où le risque locatif est quasi inexistant. D’autre part, en plus de la rémunération attractive des parts de SCPI, vous pourrez également bénéficier de la revalorisation de la valeur de la part qui permet ainsi de bonifier votre capital.

En revanche, il ne faut pas oublier que les revenus de ces parts sont fiscalisés en tant que revenu foncier au titre de l’impôt sur le revenu. Il faut donc prendre en compte cet impact dans le montage de votre projet.

J'en profite


3. J’ai un capital et je souhaite obtenir un complément de revenu non fiscalisé dans 10 ans

► Investir dans le cadre du PEA

Support bien souvent oublié par la plupart des épargnants, le PEA (Plan Epargne en Action) est un outil financier trop peu utilisé. En effet, ce support bénéficie d’un grand nombre d’avantages fiscaux notamment vis-à-vis de la fiscalité des revenus que vous pouvez tirer de ce placement.

En effet deux phases distinctes sont à séparer sur le PEA. Vous avez tout d’abord la phase d’épargne qui se déroule sur les 8 premières années du PEA. Ainsi, vous pouvez investir sur votre PEA 150 000 €. L’ensemble des fonds présents sur votre PEA sont investis sur différents supports financiers. Une convention de gestion pourra être mise en place en fonction de vos objectifs de rendement et de la durée d’investissement recherchée. Votre CGPI sera là pour vous accompagner dans l’organisation financière de votre placement. Les plus values ou les dividendes issus de cette somme seront exonérés de toute imposition tant que les fonds restent investis au sein du PEA. Par ailleurs, vous avez la possibilité de retirer une partie ou la totalité des fonds de votre contrat. Voici un tableau récapitulatif des différentes possibilités de retrait en fonction de l’ancienneté du PEA.

Conséquences de retraitImpôt sur le revenuPrélèvements sociaux
Prélèvements sociaux Le retrait entraine la clôture du PEA Imposition du gain net au taux de 22,5% 15,5%
Retrait entre 2 et 5 ans Imposition du gain net au taux de 19% 15,5%
Retrait après 5 ans Exonération Prélèvements sociaux en fonction de la date d’acquisition des gains
Sortie en rente viagère après 8 ans Suite au retrait vous ne pouvez plus faire de versement complémentaire Exonération 15,5% sur une fraction du montant de la rente

Quand votre contrat aura atteint sa maturité fiscale, soit plus de 8 ans, vous aurez dés lors deux possibilités de sortie : le rachat (partiel ou total) ou la rente viagère.

Dans le premier cas, vous pourrez par exemple décider de consommer votre capital pendant les 20 prochaines années ce qui vous permettra d’obtenir un complément de revenu régulier. Vous pourrez vous rapprocher de votre conseiller en gestion de patrimoine qui pourra calculer avec vous le montant des rachats à effectuer en fonction de vos objectifs.

Pour le deuxième cas, votre capital sera aliéné et l’assureur en deviendra propriétaire. En contrepartie vous percevrez une rente à vie.

Dans ces deux cas de figure, vous serez exonérés de toute imposition, mais soumis aux prélèvements sociaux.

4. J’ai un capital et je souhaite me créer un revenu complémentaire dans 10 ans.

► Investir dans le cadre de SCPI en démembrement

Investir sur des SCPI en démembrement est la solution la plus adaptée à votre situation. Ainsi, vous achetez la nue propriété de parts ce qui vous permet d’obtenir un prix d’achat plus bas que le prix de la part en pleine propriété. Ainsi, avec un investissement d’un montant équivalent vous obtiendrez un plus grand nombre de part. À la fin de la période de démembrement, vous récupérez la pleine propriété des parts automatiquement. En contre partie, vous ne toucherez aucune rémunération sur vos parts de SCPI pendant toute la durée du démembrement. Vous bénéficierez tout de même de la revalorisation de la valeur des parts.

Autre point important, pour les personnes assujetti à l’ISF, le montant de votre investissement viendra en déduction de votre assiette taxable à l’ISF pendant toute la durée de l’investissement.

5. j’ai un capital à disposition que je veux faire fructifier en gardant de la disponibilité mais je suis imposable à l’ISF

► Investir dans le cadre d’une assurance vie en capitalisation

Dans ce cas vous pouvez opter pour un contrat d’assurance vie en capitalisation. Il s’agit là d’un contrat d’assurance vie qui n’a pas les mêmes règles fiscales que les contrats d’assurance vie classiques. Ainsi le premier avantage de ces contrats d’assurance vie est le fait que les intérêts produits sur ce contrat n’intègrent pas l’assiette de calcul de l’ISF. Ainsi, l’intégralité des gains que vous accumulerez sur ce contrat n’alourdira pas votre fiscalité à l’ISF. Par ailleurs, malgré l’intégration de la valeur du contrat dans votre masse successorale en cas de décès, les bénéficiaires de ce contrat conserveront l’antériorité fiscale du contrat.

Conclusion

Nous avons pu voir au travers de ce guide qu’il n’y a pas de solution universelle quand il s’agit de placements financiers. En fonction de vos objectifs et de votre profil d’investisseur, votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous guider dans la mise en place de votre stratégie patrimoniale. Il sera également là pour adapter cette stratégie en fonction de vos évolutions de vie et de l’évolution économique. Il faut en effet toujours garder à l’esprit que votre organisation patrimoniale doit être flexible et non figée dans le temps.

J'en profite

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides