Les 7 bonnes résolutions pour votre argent

Visa expert

L’article « Les 7 bonnes résolutions pour votre argent » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 570 fois

L’origine des « bonnes résolutions » que nous tâchons tous de prendre le soir du nouvel an pour la nouvelle année nous vient des babyloniens, il y a plus de 2000 ans avant Jésus Christ. Ainsi, chaque année, nous sommes des millions en France à prendre quelques bonnes résolutions pour la nouvelle année puis à tenter, tant bien que mal de les respecter.

Afin de ne pas déroger à la règle, je vous propose donc ces 7 bonnes résolutions que je vous conseille de prendre pour votre argent en 2017.

Dépoussierez vos vieux placements

1. Dépoussiérez vos vieux placements

Vous avez travaillé dur(e) pour pouvoir épargner et vous avez placé vos économies à un moment donner sur quelques supports assurantiels ou livrets, réalisez peut être des emprunts pour investir ou acheter de l’immobilier et puis…. Plus rien. Vous avez laissé tout cela dormir. Alors même que vous vous donnez du mal à la tâche au travail chaque jour, les français ont en effet trop souvent tendance à délaisser, voire à bâcler la gestion de votre patrimoine.

Pourquoi ? Parce que vous n’aimez pas ça, cela ne vous intéresse pas… Alors pour cette nouvelle année, pourquoi ne prendriez vous pas cette première bonne résolution : mettez une bonne fois pour toute le nez dans vos placements, dépoussiérez tout ça et réadaptez mieux votre stratégie d’épargne avec vos nouveaux besoins, vos habitudes de vie, de consommation et donc d’épargne.

Pour se faire, ne vous contentez pas d’appeler votre banque. Celle-ci n’aura que ses propres produits à vous proposer et généralement privilégiera ses propres intérêts plutôt que les vôtres. Avec Internet vous avez aujourd’hui accès à toute l’information imaginable, et gratuite bien souvent. D’ailleurs vous n’êtes certainement pas arrivé(e) chez nous par hasard.

Si vous ne savez pas par où commencer, commencez par contacter un CGP indépendant, qui n’est rattaché à aucune enseigne et avec qui vous pourrez effectuer un bilan patrimonial qui vous aidera à y voir plus clair, à définir vos besoins, vos attentes et vos adjectifs. Puis il/elle vous aidera alors à choisir le meilleur support.

2. Endettez-vous

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est plus que jamais tant de vous endetter. Oui. Endettez vous. Les taux d’intérêts n’ont jamais été aussi bas et ils commencent à remonter. Il est donc temps d’agir, et de profiter d’un « argent pas cher » pour vous endetter. Investir dans l’immobilier est en effet l’un des moyens les plus efficaces pour s’enrichir et créer de la valeur avec de l’argent qui ne vous appartient pas… puisqu’il vous sera prêté.

Et si vous avez déjà réalisé un ou plusieurs emprunts bancaires, alors c’est le moment de les renégocier. Généralement votre banque ne sera pas la plus compétitive pour renégocier son propre prêt (car elle y perdrait de l’argent). Je vous conseille donc de vous tourner plutôt vers un courtier en prêt bancaire.

3. Osez

Assurance habitation

Je vais oser parler d’un sujet tabou en France : nous sommes peureux. Parmi les plus inquiets et les plus pessimistes en France par rapport au reste du monde. Une étude menée en 2014 montrait que les 18-25 ans irakiens avaient davantage confiance en l’avenir que la jeunesse française. Personnellement, j’appelle cela le syndrome de « l’enfant gâté ». Nous avons tellement que nous avons peur de tout et surtout de perdre ce que nous avons.

C’est normal me direz-vous mais cela entraine des comportements paradoxaux, voire contre-productifs. Ainsi il y des des centaines de milliards d’euros qui dorment sur des livrets de « précaution » qui ne servent à rien et qui ne rapportent rien. Pire, avec l’érosion monétaire, ils se déprécient. Il en est de même avec les assurances-vie très majoritairement investis sur des fonds euro dont le rendement n’a cessé de se déliter depuis 10 ans.

Pour cette nouvelle année, pourquoi ne pas avoir confiance en 2017 ? Pourquoi ne pas oser ? Je vous invite donc à oser ce que nous n’aviez peut être pas osé jusque là. Cela peut ainsi passer un arbitrage sur votre contrat d’assurance-vie. Vous pourriez même enfin vous décider à fermer cette vieille assurance-vie qui ne rapporte rien et en ouvrir une plus adaptée, plus moderne, plus performante tout en gardant un niveau de sécurité élevé.

Attention toutefois ; oser ne signifie pas prendre des risques inconsidérés. Oser veut dire que vous pourriez donner la possibilité à une partie de votre épargne de s’exprimer davantage, et ne plus rester cantonnée dans un support moribond et peu performant. Souriez, l’année s’annonce belle, vous verrez.

4. Pour votre retraite pensez aux EHPAD

Nous savons toutes et tous à présent que nous ne pouvons plus compter sur notre système de retraite par répartition actuel pour assurer nos vieux jours. Il nous faut donc nous organiser par nous même afin de ne pas se retrouver démuni au moment de la retraite.

Pour cela, je vous recommande de vous intéresser au statut du loueur meublé dont nous parlons régulièrement sur le site et tout particulièrement les EHPAD. Les Etablissements d’Hébergements pour Personnes Agées Dépendantes répondent en effet à un constat sociétal et démographique indiscutable : notre population vieillit et le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans va doubler dans les 10 prochaines années.

Pour répondre aux besoins fortement croissants d’établissements en mesure de les accueillir (notamment à cause d’Alzheimer), les EHPAD offrent une solution à la fois pour les pensionnaires et les investisseurs. Grâce à une mécanique d’amortissement, vous pourrez ainsi toucher des loyers garantis par bail (4 à 5%) nets d’impôts pendant plusieurs années !! de quoi vous assurer un complément de retraite non négligeable. Et bien évidemment je vous recommande de le faire en empruntant, c’est encore plus efficace.

J'en profite


5. Arbitrez vos fonds euro

Je le mentionnais plus haut, les rendements n’ont cessé de baisser depuis 10 ans et le millésime 2016 s’annonce fidèle aux années précédentes. De plus avec la mise en application en septembre 2016 de la loi Sapin2, les fonds euro n’ont plus comme seul avantage de ne garantir le capital. Attendez vous en 2017 à ne plus avoir de rendement du tout, mais seulement la garantie du capital.

Quelle solution : si vous voulez garder un bon niveau de sécurité (nous parlons alors de capital sécurisé et non plus garanti), les SCPI investies dans l’assurance-vie offrent un excellent compromis. Leurs rendements sont encore tout à fait acceptables (de l’ordre de 4% dans l’assurance-vie), sont investies sur un actif tangible : l’immobilier et offrent également une très large diversification capitalistique au sein même de leur composition. De plus, la liquidité est totale puisqu’assurée par la compagnie qui détient le contrat.

Autre solution si vous voulez « oser » les marchés financiers sans pour autant aller sur les marchés actions en direct, vous pouvez envisager les produits structurés. Très largement utilisés par les professionnels du conseil, ces produits offrent un niveau de protection de votre capital important (jusqu’à – 50%) et un rendement de 6 à 7% / an !! de quoi donner une nouvelle vie à votre argent.

Donnez du peps à vos livrets

6. Donnez du peps à vos livrets

Avec plus de 300 milliards investis sur les livrets et autres LDD, les français sont champions du monde de l’épargne de précaution. En effet les livrets sont sensés servir de compte de transit pour les dépenses d’usage et de la vie courante (impôts, vacances, changement de voiture, etc).

Mais dans la réalité, nous constatons chaque jour lorsque nous rencontrons des client(e)s que des dizaines de milliers d’euros dorment ainsi sans jamais être investis dignement. Cela fait les choux gras de votre banque qui a besoin de ces liquidités pour assurer ses obligations de proportion de détention de fonds propres, mais pas forcément vos intérêts.

Aussi, pourquoi ne pas arbitrer une partie de ces livrets qui dorment en les plaçant sur un support plus efficace ? Les SCPI de rendement sont évidemment une solution car elles sont rentables, mais elles ont comme principale inconvénient de supporter des frais. Du coup il est recommandé de les garder au moins 8/10 ans afin d’avoir le temps de les amortir.

Quelle solution ? Le produit Keys Liberté est une alternative intéressante aux livrets bancaires classiques. Le rendement est progressif et vous pouvez sortir tout ou partie de votre argent chaque année, une fois par an.

Certes ce placement n’est accessible qu’à partir de 100 000 € mais il permet d’aller chercher un rendement significativement plus important que ce que ne vous sert votre livret aujourd’hui.

7. Faites appel aux services d’un professionnel indépendant

Peut-être ne saviez vous pas encore que ce type de service existait ? Peut -être pensiez vous comme bon nombre de français que les services d’un conseiller financier indépendant était réservée aux fortunés ? Détrompez-vous. Nous avons justement créé Netinvestissement.fr pour rendre accessible au plus grand nombre la qualité et l’expertise de professionnels indépendants compétents et certifiés.

Aussi, si vous n’aviez jusqu’à présent comme seul interlocuteur votre banquier, alors sachez que vous aussi vous avez droit et accès un professionnel de la gestion de patrimoine. Certes, tous les acteurs du marché ne sont pas positionnés de la même manière et certains en effet ne travaillent qu’à partir d’un certain montant de patrimoine ; mais, il existe de nombreux professionnels qui sauront vous conseiller et vous accompagner pour organiser, réorganiser et optimiser au mieux vos placements et votre patrimoine.

En 2017, si vous ne l’avez pas encore fait, n’ayez donc pas peur de nous contacter. C’est gratuit et sans engagement et surtout cela sert vos intérêts et ceux de votre argent.

Conclusion

Dans la profession, nous nous comparons souvent aux médecins en disant à nos client(e)s que nous sommes un peu le médecin de leur argent. Non seulement nous soignons mais, comme pour la médecine chinoise, notre rôle est d’anticiper pour ne pas que votre argent ne tombe malade. Alors, en cette période de vœux pour la nouvelle année, je vous souhaite une très bonne santé ET une bonne santé financière. Je vous propose pour conclure de cogiter sur cette citation : « Ce ne sont pas les opportunités qui manquent. Ce qui manque c’est la vision ».

J'en profite

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides