Comment bien placer son argent avant fin 2012 ?

Visa expert

L’article « Comment bien placer son argent avant fin 2012 ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 3011 fois

Que vous cherchiez à placer des liquidités, à épargner régulièrement ou à investir d’ici la fin de cette année 2012, il y a quelques règles à connaitre et quelques informations à savoir pour vous aider à faire les bons choix. Ce guide va vous aider à bien placer votre argent avant que ne soit mis en place le futur projet de loi de finances pour 2013, c'est-à-dire avant la fin de l’année.

Hausse des impôts et des prélèvements sociaux, disparition de niches fiscales, rabots sur de nombreux abattements, nous le savons, les premières mesures du Gouvernement sont un avant goût de ce que la loi de finances pour 2013 nous réserve. Mais il n’y a pas pour autant de raison de désespérer en imaginant qu’il n’est plus possible de faire quoi que ce soit.


Non, bien au contraire et cette période « d’avant 2013 » est justement l’occasion pour vous de mettre en place un certain nombre de choses sur lesquelles le gouvernement ne pourra pas revenir.


Vous avez donc de l’argent à placer ou souhaitez faire un investissement, mais vous avez peur ou vous ne savez ni quoi faire ni par ou commencer ?

argent

Soyez opportunistes

Commencez donc par étudier les opportunités du moment qui vont disparaitre : tout ce qui touche aux réductions d’impôts. Les FIP/FCPI dont la commercialisation a débuté, ou encore les dispositifs d’incitation Girardin, Scellier ou Censi Bouvard qui disparaitront au 31 décembre 2012 et qui offrent des réductions très substantielles et qui au 1er Janvier rentreront dans l’histoire. En effet nous doutons fort que devant la situation actuelle et les choix politiques imposés par Bruxelles, le Gouvernement ne sorte de nouveaux dispositifs aussi incitatifs.


Si vous n’avez pas encore mis en place un tel dispositif et si votre situation financière et fiscale vous le permet, n’hésitez plus et agissez. Nous ne saurions pour autant trop vous conseiller de ne pas vous précipiter au risque de commettre une erreur. Faites appel aux services de professionnels indépendants spécialistes de ce genre d’opérations. Eux seuls seront en mesure de vous aider à choisir et mettre en place le dispositif le mieux adapté à votre situation.

Penez dates

Prendre date sur des contrats vous permet de bénéficier du régime spécifique de ce contrat au moment de son ouverture.


Exemple : le PEA, le Plan d’Epargne en Actions permet à tout détenteur qui en détient un depuis plus de 5 ans d’être exonéré d’imposition sur les plus values (hors prélèvements sociaux).


Ouvrir un PEA aujourd’hui a deux intérêts majeurs :

  • Le 1er est donc de prendre date, au cas où le gouvernement venait à le supprimer l’année prochaine. Heureux alors les détenteurs qui continueraient à bénéficier de ses avantages malgré tout.
  • 2ème intérêt : le niveau actuel de la Bourse. Avec un CAC 40 oscillant aux alentours de 3500 points, vous achetez des actions de grandes sociétés françaises en « soldes ». L’hypothèse de voir le CAC 40 progressé de 1000 sur les 5 prochaines années ne parait pas irréaliste, or 1000 points c’est près de 300% de performance !! Le jeu en vaut peut être la chandelle.


Attention là encore à ne pas commettre d’erreur en voulant vous lancer vous-même seul(e) dans la Bourse. Rapprochez vous d’un professionnel indépendant qui vous aidera à construire intelligemment votre PEA.

Investissez dans la pierre

Avec la crise actuelle, la pierre est, plus que jamais, un support à privilégier. Outre les dispositifs d’incitations fiscales dont nous avons parlé plus haut, étudiez de près les avantages de la location meublée.


POURQUOI LA PIERRE ? contrairement à certaines idées reçues, le prix de l’immobilier va continuer de progresser dans les années à venir : augmentation du cout des matières premières, rareté des fonciers et couts de plus en plus élevés, vieillissement et augmentation de la population, disparition ou diminution des mécanismes de soutien à l’achat immobilier (PTZ, Scellier etc)

immeuble

Optez pour des placements originaux

Attention, original ne rime pas nécessairement avec risqué, parfois même au contraire. Les marchés d’investissement classiques tels que la bourse ou la finance en général vous font peur ? Vous ne vous y retrouvez plus ? Vous ne savez plus dans quelle direction aller ?


Alors, changez de cap complètement et investissez dans des supports non exposés, dans des produits qui ne dépendent pas directement de la spéculation des marchés. Optez pour des placements « originaux ». Ce type de produits remporte un succés de plus en plus fort en raison justement de leur originalité.


Sachez que la plupart de ces placements originaux sont accessibles dès 10000€ de disponibilités et offrent à la fois des rendements très attractifs et des niveaux de garantie proches voire équivalents au fond euro classique de l’assurance-vie.

Ne cedez pas au dictat des institutions financieres

Vous avez rempli votre Livret A et vous vous réjouissez de la hausse de son plafond ? allons donc, 2.25% de rendement ! retirez-y l’inflation et regardez ce qu’il vous reste…. Rien.


Certes le Livret A à un rôle d’épargne de précaution, mais le surbourrer par crainte ou peur ne sert pas vos intérêts mais ceux de celui qui le détient. Vous avez bien mieux à faire avec quelques milliers d’euro qui resteront là sinon à dormir sur votre Livret.

Conclusion

Plutôt que de vous laisser tenter par le spectre de l’attentisme, réagissez ! Prenez le contre pied de vos concitoyens et prenez date sur des supports qui peut être demain ne seront plus. Il vous reste encore 4 mois pour agir efficacement ; et n’oubliez pas que nombre de contrats ou dispositifs ne peuvent pas avoir d’effets rétroactifs et protègent donc votre investissement.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Placements : que faire avant de partir en vacances ?
  • Que faire avec une épargne de 100€ à 200€ par mois ?
  • Le placement sans risque existe-t-il encore ?
  • Comment bien choisir son conseiller en placements dans le contexte actuel ?
  • Comment obtenir une rente mensuelle de 150€ en plaçant 50000€ ?
  • Comment arrêter définitivement de laisser dormir votre argent ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides