Comment comparer deux placements efficacement ?

Visa expert

L’article « Comment comparer deux placements efficacement ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 462 fois

Comment épargner en 2017 ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour bien choisir les meilleurs placements en 2017

Comparer deux placements est souvent très complexe. En effet, même quand les types de supports sont identiques, il vous est difficile de faire une comparaison globale. Trop souvent les comparatifs de placements se limitent au rendement du support sans prendre en compte bien d’autres composantes. Au travers de ce guide, vous trouverez une grille d’analyse complète que vous pourrez appliquer à la grande majorité des placements qu’ils soient immobiliers ou financiers. Cette grille vous permettra d’avoir une analyse très pragmatique lorsque vous souhaiterez comparer deux placements. Mais l’analyse de votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous être précieuse également.

Comment comparer deux placements efficacement ?

1. Le rendement

C’est bien souvent l’un des premiers critères observés pour comparer deux placements. En effet, l’objectif principal d’un placement est souvent la recherche de rentabilité ou de valorisation de son capital. Dès lors, pour comparer deux placements, vous pourrez comparer la rentabilité de chacun d’eux.

La rentabilité peut être présentée de différentes manières. Elle peut être brute ou nette, avant fiscalité ou après fiscalité. Il faudra donc bien comparer deux rentabilités basées sur les mêmes critères. Mais, il ne faudra pas forcement se cantonner à la rémunération d’une seule année. La rémunération doit être observée de manière globale.

En effet, selon le type de placement vous pourrez constater des variations de rémunération d’une année sur l’autre. Cela pourrait fausser le comparatif si une année est plus faible en performance. Le rendement doit ainsi être observé sur la durée sur laquelle vous souhaitez conserver ce placement.

2. La flexibilité

Quand vous comparez deux placements, la flexibilité peut être également l’un des critères de votre grille d’évaluation. Ainsi, selon ce que vous recherchez, la possibilité de pouvoir par exemple sortir par anticipation peut être un critère prépondérant. La flexibilité pourra se matérialiser sous plusieurs formes, réduction de la durée du placement, versements complémentaires sur le support, arrêt des versements programmés, sortie anticipée.

3. Vos objectifs

Un placement ne sera efficace que s’il est adapté à vos objectifs. Par exemple, investir sur un PERP pour préparer sa succession ne sera pas le meilleur placement pour répondre à cet objectif. Il faut dès lors définir vos objectifs propres pour pouvoir les comparer aux différents placements qui existent. Pour cela, votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous accompagner et vous aider à les définir.

4. Les supports sur lesquels seront investis votre capital

Pour comparer deux placements : prendre en compte vos objectifs

Que ce soit dans de l’immobilier ou dans des placements financiers, vos supports n’évolueront pas de la même manière. Ainsi, si vous comparez l’évolution de deux supports différents comme de l’immobilier en SCPI et un fond financier patrimonial ou diversifié, les performances et les variations seront très différentes.

De manière générale, nous pouvons dire que ceux d’entre qui chercheront une certaine sécurité s’orienteront vers l’immobilier alors que ceux qui chercheront un rendement plus élevé s’orienteront plus sur les marchés financiers.

5. La fiscalité

La fiscalité est également un point important à étudier. Il y aura deux phases importantes à contrôler : la fiscalité en cas de vie et la fiscalité en cas de décès.

En cas de vie, il faut contrôler comment sont imposés les gains des placements. Plusieurs cas de figures peuvent se présenter. Les bénéfices peuvent être taxés chaque année ou à la sortie du placement, mais également être totalement exonérés au bout d’une certaine durée. Certains placements vous permettront également de réduire votre pression fiscale.

En cas de décès, il faut surtout contrôler le traitement successoral qui est réservé aux placements. Ils peuvent être exonérés de droits de succession ou être intégrés dans l’actif successoral.

Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

6. Le risque

Chaque placement aura un degré de risques différent. En fonction de votre appétence au risque, vous pourrez choisir le placement qui vous sera le plus adapté. Il faut toujours garder en tête que le rendement est souvent associé au risque. Plus la prise de risque sera importante plus le rendement sera important.

Mais il faut surtout que le niveau de risque auquel vous vous exposez soit adapté à votre profil. Pour cela, votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous accompagner. En effet, le risque peut être présent sous différentes formes. Il peut être présent sur le rendement du placement mais également sur le capital investi.

7. L'ancienneté

Critère à prendre en compte pour la comparaison de deux placements : l'ancienneté

Bien qu’un nouveau placement ne soit pas forcément de moins bonne qualité qu’un placement plus ancien, l’ancienneté de celui-ci permettra d’avoir une vision sur les performances passées notamment. Vous pourrez également observer la résistance du support aux turbulences économiques.

8. Les frais

Les frais supportés par un support d’investissement peuvent avoir une grande importance. Ils peuvent être présents à différents niveaux. Ils peuvent impacter votre placement à la souscription mais vous pouvez également les retrouver en cours de vie ou à la sortie de celui-ci. Ces frais doivent notamment être pris en compte dans le calcul de la rentabilité moyenne de votre placement.

Conclusion

Vous avez souvent pu le lire au travers de nos guides, nous utilisons souvent des grilles d’évaluation ou de comparaison différentes de celle de nos confrères. Ce guide vous permet de réaliser une première approche comparative entre vos différents placements. L’expertise et le devoir de conseil de votre conseiller pourra vous aider à réaliser une analyse encore plus fine et plus poussée de vos placements. Ce qui vous permettra d’adapter votre stratégie patrimoniale à vos objectifs.

J'en profite

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Placements : que faire avant de partir en vacances ?
  • Que faire avec une épargne de 100€ à 200€ par mois ?
  • Le placement sans risque existe-t-il encore ?
  • Comment bien choisir son conseiller en placements dans le contexte actuel ?
  • Comment obtenir une rente mensuelle de 150€ en plaçant 50000€ ?
  • Comment arrêter définitivement de laisser dormir votre argent ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides