Comment investir son argent ?

Visa expert

L’article « Comment investir son argent ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 4184 fois

Ce petit guide a pour but de vous aider à mieux comprendre les expressions ou citations liées au monde de la finance dont vous avez certainement déjà entendu parler sans pour autant (peut être) bien les comprendre. Grâce à ce guide, vous serez à présent à l’aise en toute situation dans les diners en ville.

Diversifier et répartir son patrimoine

« Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier »

Qui ne connait pas ce bon vieil adage tout à fait pertinent et plus que jamais d’actualité ?


Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, signifie tout simplement qu’il faut diversifier ses placements, répartir son risque. L’idéal étant bien entendu d’avoir une subtile répartition de votre patrimoine entre immobilier et financier, entre contrats longs et livrets d’épargne, entre risque et sécurité. Mais cela étant dit, nous savons bien qu’il y a les aficionados de l’immobilier et ceux des valeurs mobilières. Alors si vous n’arrivez pas à vous détacher de vos supports de prédilections, attachez-vous au moins à diversifier au sein même de la catégorie.


Par exemple, pour l’immobilier, vous répartirez entre neuf et ancien, entre habitation et commercial, et surtout sur plusieurs zones géographiques.

« Acheter au son du canon et vendre au son du violon »

Plus lyrique, cet adage précise que c’est lorsque tout va mal qu’il faut acheter et vendre lorsque tout va bien. En d’autres termes, les opportunités sont plus importantes en période de crise ou de baisse que lorsque les marchés croissent fortement. Or, vous reconnaitrez que nous avons souvent tendance à acheter par mimétisme ou « parce que tout le monde achète ». Or, dites vous que si une valeur monte c’est que vous avez déjà un perdu une partie de la performance.

« Acheter la rumeur et vendre la nouvelle »

Cela revient un peu au même que la citation précédente. Si vous lisez une information dans le journal ou que vous l’entendez à la radio, dites vous qu’il est tout simplement trop tard. Le coup devait être joué avant (et a certainement été d’ailleurs joué par d’autres…).


C’est en effet la rumeur qui a de la valeur car le marché va frémir à son annonce et c’est là que vous pourrez vous positionner.
Bien souvent, lorsque la nouvelle tombe, le(s) marché(s) à déjà répercuté l’annonce.


Acheter la rumeur et vendre la nouvelle

« Être long et être short »

Là nous sommes davantage dans le jargon plus technique de certains financiers ou boursicoteurs. Pour autant, si vous avez déjà entendu quelqu’un dire qu’il était « long » ou qu’il était « short », cela signifie tout simplement qu’il parie sur la hausse d’un actif (long) ou sur la baisse d’un actif (short). Ces deux termes sont des termes anglo saxons.

haut-et-bas

« Être bull et être bear »

Toujours dans le jargon technique, ces terminologies empruntées aux anglo saxons une fois de plus définissent les tendances d’un marché, d’un indice ou d’un invididu. On dit d’un marché qu’il est « Bull » lorsque celui-ci monte, progresse. A l’inverse, ce même marché sera « Bear » lorsqu’il descend.


Pour la « petite histoire », ces deux animaux ont prêté leur nom à ces expressions en raison de leur mouvement d’action. Le taureau (bull) a un mouvement du bas vers le haut avec sa tête pour se défendre, alors que l’ours (bear) mettra un coup de griffe de haut en bas.

« N’investir que sur des supports que l’on comprend »

Warren Buffet, sur le podium des hommes les plus riches de la planète n’a cessé de le répéter : toute sa vie il n’a investit que dans des valeurs ou des supports dont il comprenait le mécanisme. Si vous voulez maitriser vos investissements, vous devez en connaitre et en comprendre les tenants et aboutissants.


Si cet adage a plutôt du sens pour les valeurs mobilières, nous pourrions l’étendre aussi à l’immobilier en rappelant que tout investissement doit rester pragmatique et rationnel et non pas affectif ou subjectif.

« Se fixer un objectif et s’y tenir »

La finance et les placements ne sont ni un jeu ni un grand casino virtuel. Il y a des règles, des principes et des fondamentaux. Ne pas les respecter, ne pas se les imposer, c’est risquer la défaite.


Si vous faites un investissement, celui-ci doit répondre à un objectif déterminé, doit être maitrisé en montant et en durée et vous devez en connaitre pleinement les risques.


Vous vous êtes fixé(e) 8% de performance sur une valeur ? Très bien. Dans ce cas, respectez cet objectif et tenez-vous y. Cherchez davantage et vous risquerez de tout perdre.


Se fixer un objectif et s’y tenir

« L’argent n’a pas d’odeur »

Cette citation très ancienne remonterait à la Rome Antique. A cette époque les urines des toilettes publiques étaient récupérées et utilisées pour reblanchir le linge grâce à l’ammoniac contenu dans l’urine. Cela dégageait des odeurs pestilentielles très fortes mais dont l’empereur Romain ne tenait guère compte eu égard aux importants profits générés par ce travail. Il aurait alors dit « l’argent n’a pas d’odeur ».


Aujourd’hui, certains considèrent que de l’argent, reste de l’argent, quelque soit la manière dont il a été généré et qu’en cela il n’en est pas plus ou moins noble.

Conclusion

Répartissez vos placements, tenez vous informé et prenez position avant les autres, n’attendez pas pour agir et n’investissez que dans des valeurs que vous comprenez. Et maintenant, lorsque quelqu’un vous dire en rigolant que « l’argent n’a pas d’odeur », vous en connaitrez l’origine.

J'en profite

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides