Limiter les risques d’un placement financier

Visa expert

L’article « Limiter les risques d’un placement financier » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 6061 fois

Préambule : Comment investir son épargne sans prendre de risque ? [VIDEO]

Vidéo : Comment investir son épargne sans prendre de risque ?

Les épargnants français sont souvent sceptiques à l’égard des placements financiers. Pourquoi ? Parce qu’un placement financier présente des risques et ce que recherche l’investisseur, c’est plutôt la sécurité de son placement. Pourtant, les risques encourus sont rémunérés par la rentabilité et en prenant certaines précautions, le placement financier peut s’avérer être un placement attrayant. Voici les notions principales à prendre en compte et quelques bons conseils pour limiter les risques d’un placement financier.

Les risques d’un placement financier

La volatilité du marché et la liquidité du produit


Du fait de l’évolution des prix des sous-jacents et des taux d’intérêts, les valeurs de marché des produits financiers sont sujets à la volatilité. Les fluctuations sont imprévisibles car elles dépendent de l’équilibre entre l’offre et la demande. Ce risque « naturel » lié à la conjoncture économique peut donc entraîner des pertes.

chute-finance


La liquidité correspond à la possibilité de vendre à tout moment le sous-jacent acheté. Les conditions du marché peuvent en effet avoir un effet défavorable sur cette liquidité voire même mettre le support en défaut de liquidité. Ainsi, l’investisseur peut ne pas avoir la possibilité (ou elle peut être limitée et défavorable) de revendre immédiatement son support. Les coûts de transactions peuvent par conséquent être plus élevés.

A noter que plus un marché est développé et actif, plus il est liquide et donc il sera plus facile de trouver vendeur ou acheteur de manière rapide ; ce qui amoindrit le risque.

La perte de capitaux

Au vue des fluctuations des marchés évoquées, une perte en capital peut être subie lors de la vente du produit financier à un instant T. En effet, le sous-jacent choisi peut être revendu à un prix inférieur à celui de l’achat puisqu’il n’y a pas de toujours de garantie de restitution, notamment sur les produits financiers complexes.

L’inflation

L’inflation peut entraîner la dépréciation des investissements et une baisse de pouvoir d’achat du capital investi quand le taux d'inflation est supérieur au produit dégagé par les supports financiers. Alors, à la fin d’un investissement, on pourra constater une plus-value inférieure à l’inflation sur la durée de cet investissement.

La non-garantie de la performance

Les actifs sous-jacents peuvent ne pas atteindre les objectifs fixés et la performance peut donc être impactée et ne pas correspondre à celle attendue.

Pour éviter de mauvaises surprises sur les performances de son support, il est bon de savoir que les placements monétaires sont moins risqués que ceux obligataires, eux-mêmes moins risqués que les placements en actions. De plus, selon la gestion du placement, les fonds pourront être gérés différemment, de manière plus ou moins risquée (défensive, équilibrée ou agressive). Ce choix de gestion jouera aussi la notion de performance du placement.

La solvabilité de l’émetteur et la qualité de gestion du produit

La défaillance de l'émetteur des supports financiers peut faire courir le risque d’une perte des fonds investis. Il est donc important de connaître la qualité de l'émetteur du produit dans lequel le placement financier est fait. Pour cela, il est possible de se référer aux notations (ou rating) pour évaluer les risques encourus.

S’ajoutent à ces risques d’autres variables comme des facteurs irrationnels qui peuvent influencer les marchés. Ces facteurs dits « psychologiques » peuvent être dus à des rumeurs, des tendances, des prévisions qui peuvent engendrer une évolution défavorablement de vos sous-jacents.

Enfin, gardez en tête que solvabilité ne rime pas nécessairement avec qualité ou performance. Ainsi les produits ou fonds proposés par les banques, bien que solvables, sont souvent moins performants ou qualitatifs que ceux de même nature proposés par des émetteurs spécialisés.

Limiter les risques d’un placement financier

La durée et le choix du placement

Plus votre placement est à long terme, moins les risques seront importants puisqu’ils seront répartis dans le temps et étalés sur des périodes de hausse ou baisse des marchés financiers.

En fonction de vos objectifs (qui doivent s’inscrire dans une stratégie d’investissement globale), la durée de votre placement va varier et le choix du placement financier adapté sera différent.


gestion-finance

Ainsi :

  • Si la durée de votre placement est inférieure à un an (court terme), préférez des placements dont la volatilité est faible. Faites alors le choix de placements monétaires ou à taux garanti.
  • Si la durée de votre placement est à moyen terme, entre 3 et 5 ans, préférez des placements obligataires.
  • Si la durée de votre placement est à long terme (plus de 5 ans), faire le choix de placements plus risqués (placements en actions par exemple) est envisageable.


Pour vous aider dans votre choix, voici un tableau récapitulatif des placements financiers en fonction du risque de perte de capital (1) et du potentiel de rendement (2) :

Placement financier

Durée de l'investissement

Niveau de risque (1)

Rendement (2)
Compte rémunéré
Court terme
Aucun

etoile1-5
Compte épargne logement
Court terme
Aucun
etoile1-5
Compte à terme

Court à moyen terme

Aucun

etoile2-5
Livret épargne

Moyen terme

Aucun

etoile1-5

Plan épargne logement

Moyen terme

Aucun

etoile2-5
Assurance-vie (fonds euros)

Long terme

Aucun

etoile3-5

Obligations

Moyen à long terme

Modéré à fort

etoile3-5
Investissement sur l'OR
Long terme

Modéré

etoile2-5

Immobilier (investissement locatif)


Long terme

Faible à modéré

etoile4-5
Assurance-vie (unité de compte)

Long terme

Modéré à élevé

etoile4-5
Bourse

Long terme

Elevé

etoile5-5


Surtout, suivez le vieil adage qui dit qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ; diversifiez vos placements en les répartissant entre risques et sécurité et surtout n’investissez pas dans des supports que vous ne comprenez pas.

Le moment du placement

A tort, les tendances pour les placements financiers sont de suivre les mouvements d’achats ou de ventes des produits. Or, en période de difficultés sur les marchés, les opportunités sont justement plus nombreuses. Quand la valeur monte, vous avez déjà perdu une partie de la performance alors n’attendez pas qu’il soit trop tard et décidez-vous avant les autres.

Conclusion

Les placements financiers présentent des risques plus ou moins élevés selon les supports choisis. Il n’y a pas de secret en la matière : bien souvent, plus le risque est élevé, plus la rémunération est grande. L’important est de trouver le juste milieu (qui dépend notamment de vos objectifs et de vos possibilités financières) dans le rapport rendement/risque afin d’aboutir à une performance optimale. Il faut donc suivre quelques règles de prudence pour tout investissement. On ne le rappellera d’ailleurs jamais assez, il est primordial de s’informer voire de se faire conseiller par un spécialiste, d’autant plus si vous n’êtes pas un épargnant averti. Ainsi, la gestion de votre patrimoine sera optimisée et moins sujette aux risques.

J'en profite

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Placements : que faire avant de partir en vacances ?
  • Que faire avec une épargne de 100€ à 200€ par mois ?
  • Le placement sans risque existe-t-il encore ?
  • Comment bien choisir son conseiller en placements dans le contexte actuel ?
  • Comment obtenir une rente mensuelle de 150€ en plaçant 50000€ ?
  • Comment arrêter définitivement de laisser dormir votre argent ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides