Les meilleurs placements financiers en 2012

Visa expert

L’article « Les meilleurs placements financiers en 2012 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 5297 fois

2012, une nouvelle année qui commence, de nombreux changements fiscaux, des réformes en cours et à venir, les élections présidentielles en Mai…. Autant d’éléments qui peuvent rapidement nous faire perdre nos repères et ne plus du tout savoir que faire. Si l’on rajoute à cela, les craintes et incertitudes qui planent sur les marchés financiers et nous voilà totalement perdus.


Pour autant, vous êtes très nombreux à chercher des supports de placements à la fois sécurisés et qui rapportent. Rassurez-vous, Netinvestissement a analysé le marché pour vous et vous apporte, dans ce nouveau guide une sélection des meilleurs placements à réaliser en 2012.


La SCPI de rendement : la pierre papier a le vent en poupe

La SCPI de rendement : la pierre papier a le vent en poupe

Plébiscitée depuis de nombreuses années par les professionnels du conseil patrimonial pour sa rentabilité et sa sécurité, la SCPI s’avère être est plus que jamais un support refuge. Un rendement supérieur à 5% net, une très faible volatilité, un support pierre gage de solidité et un risque mutualisé grâce au parc immobilier qui la compose. Bref, autant d’arguments qui jouent en sa faveur. D’ailleurs, nombreux sont celles et ceux qui ont sorti leurs actifs de leur fonds euro (peu rémunérateur) pour le réorienter sur des SCPI et bien leur en ont pris.


La SCPI PFO2 nous semble particulièrement intéressante pour deux raisons principales : tout d’abord, c’est la 1ère SCPI à vocation « durable et environnementale » qui n’achète que des biens immobiliers répondant à des normes énergétiques strictes, et deuxièmement, cette SCPI a été lancé en 2009, au moment où le parc immobilier de bureaux et d’entreprise était à vendre à « bon prix » en raison de la crise. Deux bonnes raisons de se pencher dessus.

Le LMNP : des revenus garantis et non imposables

Dans la même logique que pour les SCPI mais sur un support un peu différent, l’immobilier locatif meublé (LMP/LMNP) offre de nombreux avantages. Le premier étant d’abord sa sécurité. De 4 à 5% de rentabilité nette en moyenne (parfois plus), la particularité de la location meublée est qu’elle offre des revenus qui, par un mécanisme d’amortissement, sont totalement défiscalisés pendant plusieurs années (1à à 20 ans). La garantie de l’investissement étant assurée par le bail commercial.


Attention tout de même à être particulièrement vigilant à l’opérateur par lequel vous passez et donc au bail commercial. Privilégiez les EHPAD (établissement pour personnes médicalisées) ou la demande est beaucoup plus importante que l’offre (mais l’offre est justement très rare) et les résidences étudiantes ou d’affaires à condition que celles-ci soient situées dans des villes en cohérence avec le positionnement du service proposé.

L’investissement dans l’art : l’un de nos coups de coeur

Encore peu connu du grand public, ce type d’investissement « original » est à la fois un support alternatif et diversifiant. Non spéculatif, dégagé des aléas des marchés boursiers, non exposé aux problèmes de normes bancaires ou comptables, l'investissement dans l'art est à considérer pour 15 à 20% de ses liquidités disponibles. La durée de détention est moyenne : 5 ans et offre surtout un rendement garanti de 7,5% brut (5,8% net après impôts) intéressant. Dès son lancement, ce produit a connu un franc succès car les Français recherchent des solutions alternatives à la fois sécurisées et performantes. C'est clairement un produit à considérer dans une allocation d’actifs.

    Investir dans l'art

    Le démembrement : acheter de l’immobilier « Premium » 40% moins cher

    Vous avez sorti des liquidités d’une assurance-vie qui ne vous rapportait plus rien ? Vous avez vendu un bien immobilier et disposez de liquidités mais vous ne savez pas ou les placer ? Le démembrement est une solution, à condition de ne pas avoir besoin d’une rente immédiatement. Vous achetez aujourd’hui la nue-propriété d’un bien immobilier dans un emplacement « Premium » (Cannes, Courbevoie, Versailles, etc.) à 60% de sa valeur et en contre-partie vous confiez l’usufruit de ce bien à un exploitant qui va donc l’exploiter et en tirer profits. A l’issu d’une période de 15 ans, vous récupérez automatiquement (de par la loi) la pleine propriété du bien et donc, de fait, l’usufruit.


    Charges de copropriété, impôts fonciers, taxes et autres, tout est à la charge de l’usufruitier pendant la période et celui-ci doit par ailleurs vous rendre un bien entièrement rénové au bout des 15 ans. De plus, si vous avez des revenus fonciers positifs ou que vous êtes assujetti à l’ISF, sachez que les intérêts d’emprunt sont déductibles.

    tablette-croissance

    PEA : reconsidérez la Bourse

    Non, nous ne sommes pas fous, bien au contraire. Le CAC 40 flotte toujours aux alentours des 3200 points (3270 au moment où nous écrivons ce guide) et malgré la perte de notre regretté AAA, le CAC 40 a continué de progresser. A ces niveaux, les valeurs du CAC 40 sont bradées littéralement. Alors certainement que comme nombre de français vous vous êtes « essayé » à la bourse et avez regretté l’essai, mais ce n’était pas à 4000 points ou plus qu’il fallait acheter, mais bien maintenant. Toute la question est de savoir quand ? Nous n’avons pas la réponse, mais nous pensons que prendre position maintenant sur des valeurs tellement décotées n’est pas prendre un gros risque et c’est en revanche la possibilité de bénéficier d’importants gains. Le PEA (plan d’épargne en actions) est un contrat qui permet de ne pas payer d’impôts sur les plus-values générée au bout de 5 ans.

    Achetez de l’or : valeur refuge plus que jamais

    Même si l’or a connu une envolée de son prix en 2011 en allant jusqu’à toucher des sommets en septembre 2011 à 1376 $ l’once, l’or continue de progresser et reste plus que jamais une valeur refuge. Si certains pensent que l’or n’ira pas plus haut, nous pensons qu’au contraire l’or joue pleinement son rôle de support sécuritaire et de repli et qu’il ne serait pas incohérent de le voir grimper jusqu’à 2500 $ l’once. Actuellement l’once avoisine les 1600 $ l’once.


    Comment acheter de l’or : vous avez plusieurs manières d’acheter de l’or, le plus simple étant d’acheter de l’or physique tout simplement. Mais attention à ne pas vous faire avoir. De nombreuses sociétés ce sont récemment lancées sur ce marché juteux et ne respectent pas toujours les règles qui encadrent ce marché. Passez par un établissement financier connu ou par votre CGP pour acheter l’or physique. Ne gardez pas votre or physique chez vous, mais plutôt dans un coffre fort à la banque.


    Seconde possibilité : acheter des fonds indiciels calés sur l’or. Soit des fonds entièrement composés d’or (mines d’extraction par exemple) soit des fonds mixtes de matières premières de métaux. Le fonds « R mine d’Or » de la société Edmond de Rothschild par exemple, affiche d’excellents résultats : +5.6% depuis le 1er Janvier 2012 et 113.1% sur 3 ans.


    Si vous optez pour l’achat d’or par l’intermédiaire d’un fonds, faites-le au travers de votre contrat de capitalisation ou d’assurance-vie. Autre avantage de l’or : sa stabilité. En effet l’or a toujours été un support peu volatile et sa rareté en fait une valeur défensive performante dans le temps.

    Conclusion

    Comme vous aurez pu le constater en lisant ce guide, il y a de nombreuses possibilités d’investir cette année et les supports ne manquent pas. Quel que soit le support que vous aurez chois, pensez à comparer, à bien vous renseigner et à ne jamais faire seul. Faites-vous accompagner par un professionnel indépendant qui saura vous aider à sélectionner et à monter votre opération dans les meilleures conditions.

    J'en profite

    À propos de l'auteur

    Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

    Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

    Découvrir son profil

    Sur le même sujet

    Voir tous nos articles

    Nos articles les plus lus

    Voir tous nos guides