Placements : que faire avec une épargne de 600€ à 900€ par mois ?

Visa expert
Fabien Appere
Par Fabien Appéré
Vu 684 fois

L’article « Placements : que faire avec une épargne de 600€ à 900€ par mois ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

Quel est le meilleur placement en 2018 :
l'immobilier ou l'assurance vie ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour faire les bons investissements en 2018

Le solde de votre compte bancaire représente plus de trois fois votre revenu mensuel ? Il est temps d’épargner. Le constat est simple : vous ne dépensez pas la totalité de votre salaire. Votre conseiller bancaire vous propose d’épargner à chaque rencontre, seulement il a oublié de vous demander vos objectifs.

Epargner oui mais pourquoi et surtout combien pouvez-vous mettre de côté sans que cela vous gène ? Certains d’entre vous peuvent être réticent à épargner de façon régulière. Pour tous ceux qui ne sont pas nés rentiers ou héritiers, il faudra passer par la case épargne programmée afin d’atteindre vos objectifs et ce sera l’unique moyen de réaliser vos projets dans les délais que vous vous êtes fixés. L’épargne programmée deviendra alors un reflexe au même titre que le paiement de votre assurance habitation ou du crédit de votre voiture. Bien calibrée, votre épargne programmée sera le meilleur moyen de vous constituer un capital sur la durée et sans y penser.

Les ménages français épargnent beaucoup et sans prendre de risques à cause de leurs lacunes financières. Le caractère inquiet des français explique que cette prudence soit préférée à la performance.

Nous verrons à travers ce guide « que faire avec une épargne de 600€ à 900€ par mois » les solutions qui s’offrent à vous pour épargner progressivement. Une fois votre capacité d’épargne déterminée, il sera opportun de diversifier l’alimentation de différents supports dans le but d’optimiser au maximum la disponibilité, la performance et la fiscalité de votre épargne. Nous aborderons les solutions d’épargne classiques comme les livrets bancaires pour placer votre trésorerie, l’assurance vie, le Plan d’Epargne en Actions (PEA), le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) et le Plan d’Epargne Entreprise (PEE).

Sommaire



1. Les Livrets bancaires réglementés

Utilisés pour gérer l’épargne de précaution, les livrets bancaires, compte tenu du faible rendement, ne doivent pas représenter plus de trois fois le salaire mensuel. Les livrets ne doivent donc pas être surdimensionnés et sont utiles pour faire face à un imprévu ou à un coup de cœur. Très appréciés pour leur souplesse, leur disponibilité, leur fiscalité et leur sécurité, les livrets bancaires sont des valeurs sûres mais il n’est pas pertinent de les détenir tous aux plafonds autorisés.


Produit Plafond Taux
Livret A 22 950€ 0,75%
Livret de développement durable 12 000€ 0,75%
Livret épargne populaire 7 700€ 1,25%
Compte épargne logement 15 300€ 0,50%

2. L'assurance vie

Le versement programmé sur un contrat d’assurance vie est une solution souple et adaptée pour constituer un capital à votre rythme. La plupart des contrats d’assurance vie ont mis en place cette possibilité et il appartient aux épargnants de choisir leur périodicité (mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle). Le montant du versement et la répartition entre les supports sur lesquels ils souhaitent investir (fonds euros où le capital est garanti et les unités de compte pour aller chercher la performance des marchés).

Il est possible de modifier à la hausse ou à la baisse le montant du versement voire de le supprimer provisoirement. Il sera également possible d’effectuer des versements exceptionnels en complément des versements réguliers. L’atout non négligeable des versements programmés sur les unités de compte est le lissage de la performance. C’est à dire qu’ils limitent l’impact des variations des marchés financiers en lissant la valeur d’achat moyenne des différents supports.

A long terme, votre capital va croître, les gains générés sont réinvestis et l’épargne progressive permet de bénéficier de l’effet de la capitalisation dans le temps.

Le choix du profil d’investissement déterminera la performance potentielle et dépendra de votre capacité à prendre des risques.

Chaque investisseur aura accès à la convention de gestion correspondante à son profil : sécuritaire, équilibrée ou dynamique.

Versement de 600€ sur 15 ans :

Intitulés Données
Montant de départ 600€
Montant du dépot (par mois) 600€
Taux d'intérêt annuel 4%
Période 15 ans
Montant du capital 108 600€
Montant de l'intérêt 40 638€
Montant total 149 238€

Versement de 900€ sur 10 ans :

Intitulés Données
Montant de départ 900€
Montant du dépot (par mois) 900€
Taux d'intérêt annuel 5%
Période 10 ans
Montant du capital 108 900€
Montant de l'intérêt 32 918€
Montant total 141 818€

J'en profite



3. Le PEA

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA) est un dispositif permettant de vous constituer, sur le long terme, un portefeuille en actions investi directement ou via des fonds, tout en profitant de conditions fiscales avantageuses.

Le PEA est un produit d’épargne destiné à être investi en bourse. Il permet de bénéficier de conditions fiscales avantageuses. Il accueille des actions d’entreprises cotées de l’Union Européenne et des placements collectifs (Fonds, Sicav…) investis à 75 % au moins en actions de ces entreprises.

Le plafond des dépôts est fixé à 150 000€. Au bout de 5 ans, les dividendes et plus-values dégagées par le PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu (mais pas des prélèvements sociaux). Pour bénéficier à plein des avantages fiscaux du PEA, aucun retrait ne doit intervenir avant 5 ans.

Le PEA est l’une des solutions à envisager dans le cadre de la préparation de votre retraite. En effet, après 8 ans, le capital du PEA peut être converti en une rente viagère exonérée d’impôt mais restant soumis aux prélèvements sociaux.


4. Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP)

Le Plan d'Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d'épargne à long terme qui permet d'obtenir, à partir de l'âge de la retraite, un revenu régulier supplémentaire. Le capital constitué est reversé sous forme d'une rente viagère. Il peut également être reversé sous forme de capital, à hauteur de 20 %. Le PERP permet aussi d'utiliser l'épargne accumulée pour financer l'acquisition d'une première résidence principale.

Les versements sur le PERP peuvent être programmés ou libres, sans conditions de montant.

Chaque année, les sommes versées sur un PERP sont déductibles pour chaque membre du foyer fiscal dans la limite d'un plafond global.

Pour les versements effectués en 2017, ce plafond est égal au plus élevé des 2 montants suivants :

  • 10 % des revenus professionnels de 2016, nets de cotisations sociales et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 30 893 €
  • 3 862 € si ce montant est plus élevé.

Si la limite de déduction n'est pas utilisée intégralement au cours d'une année, le solde peut être reporté et utilisé au cours de l'une des trois années suivantes. A l'inverse, les sommes versées excédant la limite de déduction ne sont ni déductibles ni reportables l'année suivante.

La rente versée au moment du déblocage du PERP est imposée selon les règles applicables aux pensions et retraites.


J'en profite



5. Le Plan d’Epargne Entreprise (PEE)

Le PEE est un système collectif d’épargne offrant aux salariés de l’entreprise la possibilité de participer, à la constitution d’une épargne composée de valeurs mobilières. Ce système intègre un cadre collectif défini au niveau de l’entreprise et une initiative individuelle du salarié de verser dans le plan.

Les versements sur les plans d’épargne salariaux peuvent se faire à tout moment, de façon programmée ou ponctuelle.

Les versements volontaires (hors intéressement, participation, abondement, transferts) sont plafonnés à 25% de la rémunération brute annuelle du salarié de l’année en cours.

Les sommes versées sont bloquées pendant 5 ans (sauf cas de déblocage anticipé).

En cas de départ du salarié ou de décès, les sommes issues de l’intéressement ou de la participation au titre de la dernière période d’activité et versées sur le PEE, après le départ du salarié peuvent faire l’objet d’un déblocage anticipé.

Les sommes versées sur les plans d’épargne sont exonérées d’impôt sur le revenu. Seules les plus-values réalisées sont soumises aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2% à la sortie.

Votre chef de projet patrimonial Netinvestissement accompagne également les chefs d’entreprises dans la mise en place de l’épargne salariale.


Conclusion

Nous avons vu à travers ce guide plusieurs solutions d’épargne pouvant être optimisées à l’aide de versements programmés. Constituer une épargne ne doit pas se faire dans la douleur mais au contraire à votre rythme.

D’abord la souplesse des livrets réglementés sans perdre de vue le rendement très faible.

Puis l’assurance vie, un outil formidable pour préparer vos projets tout au long de votre vie.

Moins utilisé mais néanmoins très efficace le PEA, une arme redoutable pour muscler votre épargne à votre rythme dans un cadre fiscal très avantageux.

À propos de l'auteur

Fabien Appéré , Conseiller en gestion de patrimoine

Fabien Appéré débute sa carrière professionnelle en 2000 dans la banque de détail où il occupera les postes de Conseiller patrimonial, chargé d’affaires professionnel puis Directeur d’agence. Après 17 années passées dans différentes grandes banques nationales et dans un secteur en pleine mutation, son désir d’indépendance l’incite à rejoindre l’équipe de Netinvestissement pour mettre la satisfaction client au coeur de la relation.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides