Comment investir dans les forêts ?

Visa expert

L’article « Comment investir dans les forêts ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 2085 fois

Alors que la plupart des investisseurs français rêvent de biens immobiliers de qualité ou d' actifs financiers performants, certains d'entre eux préfèrent jeter leur dévolu sur la nature, et plus particulièrement, sur les bois et les forêts. Peu connu du grand public, l' investissement forestier permet pourtant de répondre à de nombreux objectifs patrimoniaux : faire un placement financier, diversifier son portefeuille, bénéficier d'avantages fiscaux … Répondant parfois même à d'autres objectifs plus singuliers : posséder un coin de verdure pour pouvoir s'y promener librement. Alors, pourquoi et comment investir dans les forêts ?

arbre

Etat des lieux du marché de la forêt et du bois

Les investissements forestiers ont le vent en poupe grâce à un contexte économique favorable. En effet, au regard de la situation environnementale du monde, des Etats, dont l'Etat français, ont une politique très favorable au développement et à la valorisation de la forêt. Ainsi, chaque jour, de nombreux pays délaissent les énergies fossiles pour se tourner vers des énergies renouvelables respectueuses de l'environnement dont le bois. De fait, en raison de cette tendance écologique, bon nombre d'acteurs économiques s'accordent à dire que la demande en bois connaîtra une croissance positive durant les prochaines années, notamment la demande de bois énergie, papiers, cartons et bois de construction.


De plus, bien que la France soit le troisième pays européen en surface forestière et, le premier pays européen en stock de bois sur pied ainsi que le premier producteur européen de grumes de feuillus et de sciages feuillus, elle présente dans le secteur de l'importation du bois un déficit de l’ordre de 6 milliards d’euros en raison de l'abandon fréquent de petites parcelles et d'une exploitation insuffisante des ressources.

La forêt est donc un produit financier qui s'achète et qui se vend, et, le marché du bois est donc bien réel. Cependant, mis à part l'aspect « responsable », quelles sont les raisons qui peuvent motiver les investisseurs ?

Des prix accessibles

En moyenne, l'investissement dans une forêt coûte entre 760 et 7 700 € l’hectare. En France, cette valeur moyenne augmente et représente environ 3 960 €, pour les forêts non bâties. Il est difficile d'apporter une valeur précise car, les écarts sont conséquents entre les forêts. En effet, la présence de bâti (maisons, dépendances, etc.) influe sur la valeur d'une forêt. Sans oublier que pour obtenir le prix exact, il vous faudra tenir compte de l'entretien de votre forêt, soit une fourchette de 17 à 40 € par hectare et par an en confiant cette tâche à un professionnel.


La valeur de votre future forêt dépendra donc des paramètres suivants :

  • la conjoncture économique et la force du marché
  • la région d’implantation
  • l’environnement immédiat
  • la qualité des pistes d’accès, des aires de débardage, de la place de dépôt
  • la présence de scieries à proximité
  • la valeur du fond
  • la qualité des essences des arbres
  • l’état sanitaire du peuplement et de son adaptabilité à la station
  • la qualité de la station
  • l'âge des arbres
  • etc.

Un investissement peu risqué

En raison du contexte économique et du contexte environnemental actuel, la valeur de votre forêt devrait croître avec le temps, limitant ainsi les risques de moins-values lors de la revente. De plus, même si le prix du bois chute, il vous sera toujours possible d'attendre la reprise des cours à la hausse pour vendre votre bois et, en profiter ainsi pour augmenter le volume de votre forêt.


Outre les risques liés aux aléas du contexte économique, les autres risques touchant un investissement forestier sont généralement naturels et climatiques.

choix-gestion

Pour exemple :

  • tempête
  • réchauffement climatique
  • feux de forêts
  • attaque de parasites
  • etc.


Rassurez-vous, il vous est possible de vous assurer contre la plupart de ces risques. Et pour les autres, le meilleur moyen de les éviter reste de choisir avec soin votre forêt en sélectionnant les peuplements les mieux adaptés à la station.

tirelire

Des avantages fiscaux et autres

Le premier avantage d'un investissement forestier reste pour vous la possibilité d'user pleinement de votre forêt. Vous pourrez donc non seulement vendre votre bois pour le chauffage, mais aussi, louer votre forêt pour y installer des activités de loisirs ou bien des maisons d'hôtes. Pour exemple, la vente de bois propose en moyenne un rendement de 2 à 3 %, pouvant même aller jusqu'à 8 % pour les meilleurs sols.


Le second avantage d'un investissement forestier est la possibilité de bénéficier d'avantages fiscaux et plus particulièrement de trois avantages : sur l'impôt sur le revenu, sur l'impôt sur la fortune et sur la transmission.

► Impôt sur le revenu


L’impôt sur le revenu de la forêt est un impôt forfaitaire généralement assez faible et, les coupes de bois sont exonérées de l’imposition au réel, ce qui permet aux contribuables de bénéficier de revenus presque entièrement défiscalisés.

► Impôt sur la fortune


En ce qui concerne le calcul de l'ISF, il y a une exonération de 75% de la valeur de la forêt ce qui vous permettra de réduire votre assiette d’imposition de 75% de la valeur. Pour profiter de cet avantage, il faut cependant vous engager à exploiter votre forêt pendant au moins trente ans.

► Transmission


Tout comme l'impôt sur la fortune, pour le calcul des droits de succession et de donation il y a une exonération de 75% de la valeur de la forêt.

Comment investir dans les forêts ?

Il existe deux façons de réaliser un investissement forestier : en achetant directement des parcelles de forêt ou en achetant des parts de groupement forestier.

► L'achat de parcelles


Engagement important sur le moyen ou le long terme. Nécessite généralement de passer par une société de gestion spécialisée dans l'exploitation de forêts.

► L'achat de parts de groupement forestier


C'est le moyen d'investissement le plus courant car il est plus simple et il permet aux particuliers d'investir dans une forêt dans le but de diversifier leur patrimoine. De plus, ce véhicule garanti une gestion par des professionnels et un ticket d’entrée souvent plus faible.

Conclusion

Placement pour le moins original et insolite, l'investissement forestier représente pourtant une réelle opportunité pour les investisseurs souhaitant investir sur le long terme et bénéficier d'avantages fiscaux. Si vous avez l'âme d'un écologiste ou tout simplement si vous pensez qu'il s'agit d'un actif à fort potentiel, n'hésitez plus, vous pouvez désormais investir dans une forêt !

En savoir +

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides