Comment réussir son investissement dans l’art ?

Visa expert

L’article « Comment réussir son investissement dans l’art ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - Vu 7269 fois

Face à des marchés très volatiles et offrant peu de visibilité, face aux incertitudes politiques, fiscales ou financières, de plus en plus d’investisseurs se tournent vers l’investissement dans l’art.


Investir dans l’art offre de nombreux avantages, même pour le profane, à condition toutefois de respecter quelques règles et principes. Ce guide devrait vous aider à y voir plus clair et vous aider à réaliser un bon investissement.

lettre-et-manuscrit

Avant propos :

Il est ici question de soigneusement distinguer l’art «affectif» de l’art «factuel».


L’Art, tel qu’il est souvent perçu dans l’inconscient collectif impliquerait la connaissance et la sensibilité nécessaire à déceler le futur Murakami ou le prochain Basquiat. Ce marché de l’art touche l’art contemporain et c’est ce que l’on appelle « l’Art spéculatif ». Il est diligenté par une poignée d’experts, amateurs et collectionneurs qui font eux-mêmes le marché et déterminent presque eux-mêmes la valeur de l’artiste qu’ils entendent promouvoir (et donc, valoriser, avant tout pour leur propre compte).


Cet Art contemporain concerne non seulement des artistes bien souvent encore vivants, donc en mesure de produire toujours et encore plus d’œuvres mais également un marché très spéculatif car opéré par des professionnels qui contrôlent eux-mêmes les prix et leur fluctuation.

Si vous n’êtes pas un véritable amateur initié ou un collectionneur attiré par l’émotion que vous procurerait une œuvre, alors ce « type » d’art là n’est pas fait pour vous.

Investir dans l’Art : seulement réservé aux initiés ?

Chassez cette idée préconçue de votre esprit. L’investissement dans l’art s’adresse à tout le monde, à commencer par celles et ceux qui « n’y connaissent rien ».


Pour quelle raison ? Parce que l’Art, lorsqu’il est utilisé comme support d’un investissement n’est que le sous-jacent. Ce qui compte, ce sont les termes et les modalités du placement en lui-même.


En effet, en matière de placement d’argent et de d’investissement patrimonial, il est primordial de respecter un certain nombre de fondamentaux.

Les fondamentaux d’un investissement dans l'art réussi

Pour réussir son investissement dans l’art il faut respecter les fondamentaux suivants :

    1. Evitez l’indivision et privilégiez la pleine propriété de l’œuvre
    2. Investissez sur de l’art non spéculatif. Pour cela, assurez-vous que l’artiste a cessé sa production artistique.
    3. Maitrisez la durée de votre investissement : vous devez connaitre la date de début et la date de fin de votre investissement
    4. Sécurisez votre capital : votre investissement initial doit être protégé, voire idéalement garanti. N’oubliez pas que quoiqu’il en soit vous êtes et vous restez propriétaire d’une œuvre d’art (ou de plusieurs œuvres) avec un titre de propriété
    5. Visez un rendement supérieur à 5% net
    6. Enfin, n’investissez pas toutes vos économies sur ce support, quand bien même vous êtes attiré par le rendement potentiel. 10 à 20% maximum de vos liquidités disponibles peuvent être allouées à un tel investissement

      20120711-rodin

      Comment choisir son œuvre d'art ?

      Le choix de l’œuvre est du domaine de l’appréciation individuelle de chacun. Pour « bien » choisir votre œuvre, vous avez deux possibilités :

      • Soit vous laisser votre cœur ou votre affectif personnel parler et vous serez alors plus tenter par une œuvre manuscrite ou par une photo originale ou un tableau.
      • Soit vous partez du principe qu’il ne s’agit que d’un placement financier dont le sous-jacent se trouve être un support artistique et vous dégagez de votre choix toute dimension affective.


      Dans les deux cas, le choix et la décision vous appartiennent, mais sachez que cela ne doit avoir en principe aucune incidence sur la qualité intrinsèque de l’opération qui elle doit se faire selon des termes pragmatiques et objectifs.

      Conclusion

      Opter pour l’acquisition d’une œuvre d’art dans le cadre d’un investissement financier ayant pour but à la fois de diversifier votre patrimoine tout en cherchant de la rentabilité à tout son sens et remporte un succès grandissant auprès des investisseurs.


      Soyez vigilants sur les termes de l’accord et/ou du contrat qui vous serait présenté, et validant bien la durée, les garanties et le rendement promis. Enfin, n’oubliez pas de privilégier plutôt l’acquisition d’œuvres d’art en pleine propriété.

      À propos de l'auteur

      Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

      Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

      Découvrir son profil

      Sur le même sujet

      Voir tous nos articles

      Nos articles les plus lus

      Voir tous nos guides