Choisir les fonds structurés en période de volatilité

Visa expert

L’article « Choisir les fonds structurés en période de volatilité » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 1016 fois

Dans une période d’incertitude comme celle que nous connaissons, l’épargnant a de plus en plus de mal à s’y retrouver pour continuer à maintenir un équilibre dans ses placements. Rendement, risque, fiscalité ou liquidité, il est de plus en plus compliqué de faire les bons choix et de maintenir une répartition efficace au sein de son portefeuille. Les opportunités et les alternatives existent et parmi elles l’utilisation des « fonds structurés indiciels ». Décryptage.

Choisir les fonds structurés en période de volatilité

La fin programmée des fonds euros

La première donnée à prendre en compte est qu’il devient nécessaire de trouver des alternatives au fonds euro qui représente encore plus de 70% de la collecte financière en assurance-vie.

En effet, le contexte de taux et les contraintes réglementaires imposées aux compagnies d’assurance vont entrainer une baisse voire une disparition totale du rendement de ces fonds euros. Afin d’assurer avant tout la garantie en capital, et donc leurs réserves de fonds propres, les professionnels du secteur ne peuvent plus prendre de risques et doivent se contenter d’actifs très sécurisés et peu exposés à la volatilité des marchés. Il est raisonnable de penser qu’à court terme cette classe d’actif n’offrira plus aucun intérêt pour l’épargnant. Alors quelle alternative ?

Les fonds structurés

► 1. Définition

Le terme « fonds structurés » englobe de façon très large l’ensemble des produits proposés par les établissements financiers qui reposent sur une stratégie de personnalisation d’un montage financier et faisant appel à des outils d’assurance du portefeuille. L’idée repose sur le concept de protéger un capital ou un rendement en créant des leviers de contreparties. Ils sont ainsi limités le plus souvent en période de hausse forte mais peuvent s’avérer très protecteurs en période chute de marché brutale.

Il existe deux grandes familles de produits structurés :

  • Les fonds créés sous mandat, à gestion active et évolutive dans le temps, souvent créés et proposés en personnalisation de portefeuille (pour un client, un institutionnel, un établissement bancaire etc.)
  • Les fonds à gestion « passive » construit selon une formule fixe et non évolutive dans le temps et souvent corrélé à un actif (exemple : l’action Orange), une classe d’actif (exemple : un panier d’obligations de sociétés pharmaceutiques) ou un indice (exemple : Euro Stoxx 50)
Une alternative au fonds euro

► 2. Une alternative au fonds euro

Les fonds à gestion passive, particulièrement indiciels (type Euro Stoxx 50) sont actuellement une alternative de placement au manque de rendement des fonds euro qui, contrairement à ce que la majorité des particuliers investisseurs croient, ne sont pas si compliqués à comprendre et à intégrer dans un portefeuille.

Leur fonctionnement repose sur trois mécanismes : une durée, un rendement et un seuil de protection du capital. Le principe est de profiter, en contrepartie d’un plafonnement de rendement potentiel, d’un mécanisme de protection de ce même rendement et d’un mécanisme de protection de votre capital jusqu’à un niveau de baisse de marché connu à l’avance.

► 3. Prenons un exemple :

Il nous est proposé un fonds structuré avec rendement de 6% par an, avec une durée maximum de 10 ans et une protection du capital jusqu’à une perte affichée de l’indice de référence Euro Stoxx 50 de -40%.

Cas très favorable : l’indice Euro Stoxx est positif à la date du premier anniversaire de votre investissement. Votre capital est automatiquement débloqué et vous est reversé avec le ticket annuel de 6%. Vous pouvez alors orienter à nouveau cette somme. Vous avez profité d’un bon rendement et d’un niveau de liquidité très acceptable.

Cas médian : l’indice Euro Stoxx 50 est baissier mais pas au-delà de -20%. Votre capital reste investi et vous touchez le ticket annuel de 6%. Vous avez profité d’un bon rendement (alors que les marchés sont baissiers) mais vous restez investis.

Cas défavorable : l’indice Euro Stoxx 50 est baissier mais pas au-delà de- 40%. Votre capital reste investi, vous ne touchez pas de ticket de rendement mais vous ne subissez pas de perte en capital.

Cas de perte : l’indice Euro Stoxx 50, quelque soit son évolution pendant 10 ans est baissier au jour du 10ème anniversaire au-delà de -40%. Vous subissez la baisse en capital à proportion de la perte subit sur l’indice sans espérer aucun rendement versé.

Vous pouvez donc bénéficier d’un rendement annuel contractuel de 6% en cas stagnation ou de hausse de l’indice de référence, mais également en cas de baisse de ce même indice jusqu’à -20% (à date anniversaire de votre investissement) tout en protégeant votre capital en cas de forte baisse de l’indice jusqu’à -40%.

► 4. Avantages

  • Une protection de votre rendement même en cas de baisse des marchés (par exemple jusqu’à -20% selon notre cas ci-dessus)
  • Une protection de votre capital même en cas de forte baisse des marchés (par exemple jusqu’à -40% selon notre cas ci-dessus)
  • Une liquidité assurée à tous moments mais aux conditions réelles de marché (donc au cours de l’indice de référence au moment de la demande de rachat)
  • Une utilisation de cette classe d’actif comme Unité de Compte sur un grand nombre de contrats d’assurance-vie
  • L’opportunité de bénéficier chaque année d’un effet-cliquet en cas favorable assurant rendement et liquidité de votre investissement

► 5. Inconvénients

  • Un risque potentiel de perte sur 100% de votre capital en cas d’écroulement total des marchés (par exemple à partir d’une baisse de -40% selon notre cas ci-dessus)
  • Une limitation du potentiel de performances en cas de forte hausse des marchés et donc de l’indice de référence par exemple à 6% selon notre cas ci-dessus)
  • Une absence de connaissance à l’avance de la durée exacte de son investissement

Conclusion

Ce type de support peut donc être utilisé comme une alternative à votre poche investie en fonds euro, avec un objectif de s’assurer un rendement tout en protégeant au maximum son capital. Il faut pour autant rester prudent et ne pas trop concentrer son investissement sur cette classe d’actif, puisque le capital n’est pas pour autant garanti contractuellement. Choisir de diversifier son portefeuille jusqu’à 10% peut être une bonne approche pour préparer l’après fonds euro.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides