Les différents types de fonds structurés

Visa expert
avatar
Par Guilhem Garcia
Vu 2322 fois

L’article « Les différents types de fonds structurés » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Nouveauté : écoutez ce guide ou téléchargez-le !

Encore peu connus du grand public, les produits structurés sont pourtant des alternatives intéressantes pour celles et ceux qui souhaitent diversifier leurs placements financiers notamment au sein de leurs assurance-vie. Certains d’entre vous sont d’ailleurs peut être déjà détenteurs de produits structurés sans le savoir.

En effet, les fonds communs de placement à capital garanti commercialisés par beaucoup d’établissements bancaires font partie d’une des catégories de fonds structurés. Ces dernières années, nous assistons à une augmentation exponentielle de la demande de ce type de produits hybrides. Ce type de placement permet aux investisseurs de réaliser un investissement que l’on peut adapter de manière plus fine à leur profil. Mais avant de rentrer dans le détail de ces placements, nous allons d’abord en définir les caractéristiques.

Les différents types de fonds structurés

Définition d’un produit structuré

Un produit structuré est un mélange de plusieurs instruments financiers qui une fois combinés offre des profils de rendement qui s’adaptent aux différents besoins des investisseurs. Pour cela, les produits structurés s’articulent autour d’un sous-jacent (aussi appelé une variable de référence) qui peut être de différentes origines (un indice, un panier de valeurs...). Ils ont chacun une durée de vie variable (bien que la pratique habituelle soit de 10 ans) et la perception du rendement du produit (le coupon) est versé sous certaines conditions.

Un rôle dans l'économie réelle

Les produits structurés sont aussi acteurs dans l'économie réelle. Tout d’abord parce qu’ils offrent des solutions aux investisseurs, tant pour les particuliers que pour les institutionnels. De plus, les organismes financiers qui créent les produits structurés (on appelle cela des structureurs), peuvent être amenées à investir dans des actifs traditionnels pour couvrir leurs risques. Ils émettent ainsi des obligations, ce qui renforce leur solidité financière et ainsi leur capacité de financement de l’économie réelle.

Les principaux avantages de ce placement

Pouvant être construits quasiment sur mesure, les produits structurés permettent aux investisseurs d’avoir accès à une nouvelle classe d’actifs, mais également à des indices larges permettant une bonne diversification et à des structures de rémunération particulières. L’ensemble de ces éléments permettent aux investisseurs d’améliorer leur ratio risque / rentabilité de leur investissement à court ou long terme.

Pourquoi investir dans les produits structurés ?

Une classe d’actif opportuniste

Dans le contexte économique actuel, les investisseurs se retrouvent face à des supports à faible performance, (voire quasi nulle) pour les actifs peu risqués. On a donc souvent tendance à penser que performance rime avec risque.

Les produits structurés propose une solution innovante adaptée aux nouvelles conditions économiques et proposent un rendement potentiel, quelles que soient les fluctuations des marchés. Ils sont définis dans un cadre contractuel de performance et fondé sur un sous-jacent choisi avec expertise par la société de gestion. Ils viennent répondre à des objectifs précis et adaptés au profil de chaque investisseur, en termes de rendement et de protection du capital.

Des performances déterminées à l’avance

L’investissement peut être indexé sur la performance de deux types de variables. Par exemple, sur un panier de valeurs ou un indice boursier (CAC 40, Euro Stoxx 50 etc…). Son rendement est établi dans un cadre précis, déterminé à l’avance. Il peut par exemple offrir des coupons versés annuellement ainsi qu’une valorisation qui dépendra de la performance de l'actif choisi. L’objectif est de tirer parti d'un scénario défini (voir l’exemple de scenarii ci-dessous) sur les marchés financiers, tout en protégeant, partiellement ou totalement, son capital au terme.

Des produits au capital garanti ou protégé

Proposant un seuil de protection du capital, allant généralement jusqu’à une protection de 50 % du capital initial, les produits structurés peuvent donc permettre de conserver à l’échéance tout ou partie du capital. Cette protection se détermine à l’avance et vous permet ainsi de profiter de la performance potentielle d’un actif, même dans le cas où il subirait une forte baisse. Il est ainsi possible de définir le couple rendement-protection sur mesure.

Des solutions modulables

Les produits structurés répondent à de nombreux profils d’investisseurs, ils sont déterminés en fonction de plusieurs critères :

  • leur situation personnelle,
  • leur profil de risque,
  • leurs objectifs patrimoniaux.

Pour les profils prudents

Ces produits peuvent s’adresser aux investisseurs ayant un profil de risque plus modéré, qui souhaiteraient bénéficier d’un rendement potentiel avec un risque plus faible.

Pour les profils dynamiques

Ils s'adressent également aux investisseurs prêts à prendre des risques plus importants pour un rendement plus élevé, avec une protection du capital très faible ou inexistante.

Une diversification du portefeuille à court ou long terme

Les produits structurés constituent un atout supplémentaire dans la construction d’un portefeuille. Ils permettent aux investisseurs, d’accroître leur rendement potentiel. Il s’agit d’un placement attractif ventilé sur une allocation d’actifs diversifiée avec des possibilités de retrait déterminées.

La construction d’un produit structuré

La construction d’un produit structuré

Même si il est difficile de faire ressortir une stratégie type pour la création des produits structurés, nous pouvons mettre en avant deux composantes :

  • La composante-taux : il s’agit de l’investissement d’une partie du capital sur un produit de taux avec une échéance plus ou moins longue.
  • La composante dérivée : le résiduel du capital investi sur un produit de taux est investi sur un ou plusieurs dérivés dont le prix est fixé selon la valeur du sous-jacent. Cette composante détermine la sensibilité au sous-jacent et qui fixera la valeur du produit à son échéance.

J'en profite


Les grands types de produits structurés

Les produits à capital garanti : ils bénéficient d’une garantie totale ou partielle du capital investi. Ils ont un côté très sécuritaire, mais les coûts importants de la garantie en capital les rendent souvent peu rentables.
Les produits de rendement : ils amènent des rendements annuels élevés mais ne protègent pas le capital en cas de baisse du sous-jacent.
Les produits de participation : ils sont investis à 100% sur un sous-jacent.
Les produits à effet de levier : ils permettent une exposition supérieure à 100% du capital.

Ces quatre catégories sont classées par niveau de risque croissant. Elles offrent donc des possibilités de rendement très différentes. En effet, le risque est mesuré par la volatilité des performances du produit.

Nous pourrions encore affiner ce classement. Il existe par exemple des produits structurés qui sont dit « cappés ». C’est-à-dire que l’investisseur ne profite de la hausse du sous-jacent que jusqu’à un certain niveau. D’autres incluent une limite qui lorsqu’elle est atteinte impacte la rémunération du produit ou permettent une sortie anticipée du placement.

Les risques liés aux produits structurés

Nous pouvons discerner deux types de risques sur les produits structurés :

  • Le risque à l’échéance : le principal risque est ici que le sous-jacent ai évolué de manière négative amenant de fait une perte en capital ou un gain nul. Il peut également y avoir un risque de change ou de défaut de l’émetteur. Ces deux derniers risques peuvent tout de même être maîtrisés si le support intègre une couverture de change et si la qualité de la note de crédit de l’émetteur est bien choisie.
  • Le risque durant la vie du produit : ici le principal risque est la sortie anticipée du produit qui peut obliger l’investisseur à trouver un nouveau support pour son capital.

Quels supports d’investissement pour mes produits structurés ?

Les produits structurés peuvent être logés sur différents types de supports. Vous pouvez investir dans le cadre de votre contrat d’assurance-vie ce qui peut vous permettre de réorganiser votre allocation d’actifs. Ils peuvent également être présents sur votre compte titres mais également dans votre PEA si bien sûr ils respectent les règles d’éligibilités du PEA.

Les points à valider avec son conseiller

Lorsque vous souhaitez investir sur des fonds structurés, plusieurs points sont à maitriser car ils déterminent la performance future et la durée du produit.

  • L’émetteur : organisme qui fait appel public à l’épargne en émettant et distribuant des titres.
  • Le structureur : il met en œuvre le montage des produits structurés.
  • Titres de créance : titres composés essentiellement d’obligations et de billets de trésorerie.
  • La fenêtre de souscription : période durant laquelle il est possible de souscrire ces produits.
  • L’échéance (ou la maturité) : il s’agit de la durée du produit, prédéfinie lors de sa construction.
  • Le sous-jacent : il s’agit de la valeur de référence dont dépend la performance du support. Elle peut être de nature variable : actions, indices, taux d’intérêts… ou une combinaison de ces actifs.
  • Les risques : ils correspondent aux risques encourus par le souscripteur du produit structuré, et notamment en terme de perte de capital, de fluctuations des marchés financiers, de l’évolution des taux d’intérêt par exemple.


Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

Quelle est la fiscalité applicable ?

Selon si les fonds structurés sont détenus et logés dans un compte-titre, une assurance-vie ou un Plan d’Epargne en Actions (PEA), la fiscalité ne sera pas la même.

En effet, les revenus tirés des fonds structurés sont soumis à la même fiscalité que le produit d’investissement dans lequel ils sont investis : fiscalité des revenus mobiliers pour les dividendes et revenus des obligations et fiscalité de plus-value mobilière en cas de cession.

Exemple de calcul selon différents scénarii

Le remboursement du produit « Privalto convictions 2017 » est conditionné à l'évolution de l'indice Euro Stoxx 50.

Date de constatation annuelle le 15/06/2017.

Mécanisme automatique de remboursement anticipé

De l’année 1 à 6, à chaque date de constatation annuelle (tous les 15 juin), dès que la performance de l’indice Euro Stoxx 50 (depuis la date de constatation initiale) est positive ou nulle, un mécanisme de remboursement anticipé est activé et l’investisseur reçoit, à la date de remboursement anticipé l’intégralité de son capital initial ainsi que le coupon de 7 % par année écoulée depuis l’origine.

Scénario favorable à l’échéance

Si à l’échéance, l’indice Euro Stoxx 50 n’a pas baissé de plus de 40% par rapport à sa date de constatation initiale, l’investisseur reçoit l’intégralité du capital + 6 coupons de 7% (soit un gain de 42%).

Scénario défavorable à l’échéance

Si à l’échéance, le 15 juin 2023, l’indice Euro Stoxx 50 a baissé au-delà de 40% par rapport à son niveau du 15 juin 2017 (date de constatation initiale), l’investisseur subira une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse enregistrée par l’action.


Conclusion

Nous venons de voir ensemble que ce type de placements permet de diversifier vos solutions d’investissement. Il s’agit là d’un produit complexe qui peut permettre de dynamiser une partie de vos liquidités.

Mais le niveau de risque que certains supports peuvent présenter, ne peut qu’inciter les épargnants à se rapprocher d’un spécialiste en gestion de patrimoine afin de ne pas faire d’erreur sur ce type de solutions.

Vous êtes intéressé par ce produit ? Contactez nous dès maintenant au 0 805 111 934 ou par tchat. Pas encore convaincu ? Découvrez les 10 avantages des produits structurés ici.

J'en profite


À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides