L’immobilier autrement par le démembrement

Visa expert

L’article « L’immobilier autrement par le démembrement » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 1063 fois

match immobilier

Pré requis :

L’investisseur privé acquiert la nue-propriété d’un bien de qualité, pour un prix inférieur à sa valeur en pleine propriété, en bénéficiant d’une réduction immédiate.

L’usufruit est acquis simultanément pour une durée fixe (15 à 25 ans) par un bailleur institutionnel qui perçoit les loyers et assure la gestion locative. Il prend en charge, sur toute la durée, l’intégralité des travaux et taxes. (Taxe foncière y compris)

Au terme de l’usufruit, l’investisseur retrouve automatiquement et gratuitement la pleine propriété de son bien qui aura été entretenu et remis en état.

immeuble5

Pourquoi est-ce le moment ?

Dans la conjoncture économique actuelle et le marasme économique environnant, vous avez bien compris que c’est maintenant qu’il faut investir pour bénéficier sur le long terme de bonnes opportunités. De plus, vous êtes certain de l’intérêt financier de bénéficier de l’effet de levier des prêts immobiliers actuellement au plus bas pour augmenter la rentabilité de votre investissement.

En revanche, vous entendez parler à tours de bras de la loi Pinel et de la nouvelle souplesse que celle-ci apporte aux investisseurs-propriétaires en comparaison avec la loi Duflot, mais vous souhaitez envisager une autre possibilité car selon vous votre situation fiscale est déjà lourde.

Vous êtes assujetti à l’ISF et bénéficiez de revenus fonciers déjà existant ? Vous avez des fonds propres (héritage, épargne,…) à investir et ne voulait pas alourdir encore plus votre fiscalité ?

Cet investissement est fait pour vous !

N’oubliez pas que nous arrivons en fin d’année et que le calcul de l’assiette imposable se fait au 1er janvier de chaque année.

Pourquoi suivre ce conseil ?

Si vous souhaitez investir mais sans alourdir encore votre fiscalité, si vous appréhendez avec le risque locatif et que vous ne voulez pas avoir de charges supplémentaires, si vous tentez déjà d’optimiser personnellement au mieux votre situation mais que vous arrivez à bout de vos connaissances quant aux différentes opportunités qui peuvent s’offrir à vous, alors faites-nous confiance et penchez-vous sur l’acquisition d’un bien immobilier démembré.

immeuble6

Effectivement, un investissement immobilier dans le cadre de la loi Pinel serait déjà une opération intéressante mais votre situation fiscale et patrimoniale (TMI à 30% et plus et selon, imposable à l’ISF) vous permet de bénéficier d’avantages supplémentaires qui peuvent permettre d’augmenter sensiblement la rentabilité de votre opération d’ 1 ou 2 points supplémentaires par rapport à « une loi Pinel ».

En effet, les investisseurs disposant de revenus fonciers économisent de l’impôt sur leurs revenus pour un investissement réalisé à crédit. Ils peuvent imputer les intérêts d’emprunt sur ses revenus fonciers existants ou à venir, procurant ainsi une économie d’IR et de contributions sociales (max. 45% + 15,5% soit 60,5%).

Les investisseurs assujettis à l’ISF quant à eux réduisent leur facture ISF grâce à l’investissement en nue-propriété :

  • Investissement en fonds propre : les investisseurs assujettis à l’ISF voient leur patrimoine taxable à l’ISF allégé du montant d’acquisition du bien en nue-propriété.
  • Investissement par l’emprunt : la nue-propriété acquise ne s’inscrit pas à l’actif patrimonial taxable, l’opération est neutre au regard de l’ISF.

Un investissement sans aucune charge fiscale supplémentaire pendant le démembrement :

  • La taxe foncière est à la charge de l’usufruitier – Article 1384 A alinéa 1 CGI / Article 104 LDF 2004
  • Pas de prélèvements sociaux – Article 1384 A alinéa 1 CGI / Article 104 LDF 2004
  • Hors plafonnement global des niches fiscales – LF 2013 : 10000 € de réduction d’impôt
  • Défiscalisation des revenus fonciers existants – Article 31,I,1°d CGI (depuis décembre 2008/ LDFR 2008)
  • La nue-propriété ne rentre pas dans la base taxable ISF – Article 885 CGI
  • Réduction de l’ISF du montant de la nue-propriété pour une acquisition réalisée en fonds propres – Article 885 C quater du CGI modifié par l’art 13.

Comment mettre ce conseil en application ?

Même si nous vous citons plus haut les articles de loi mis en œuvre pour pouvoir bénéficier des différents avantages dans le cadre d’un investissement en nue-propriété, nous ne serions que vous recommander de nous solliciter pour être certain du bon montage et de la bonne fin fiscale de votre projet. Faites confiance aux professionnels que nous sommes pour répondre aux mieux à vos besoins et à vos objectifs. Visitez notre site spécialisé à ce sujet : www.demembrement.com.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides