Optimiser son investissement immobilier par le biais du prêt à palier

Visa expert

L’article « Optimiser son investissement immobilier par le biais du prêt à palier » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - Vu 304 fois

Les particuliers sont désormais nombreux à privilégier l’investissement en immobilier comme en témoigne la hausse du volume d’investissement au cours des deux dernières années et qui devrait enregistrer une progression supérieure à 4% à la fin de l’année 2016.

Véritable outil de diversification patrimoniale, l’investissement en immobilier répond également à différentes problématiques fiscales au travers de dispositifs tels que la loi PINEL entrée en vigueur au 1er Janvier 2015.

Dans le cadre de l’investissement défiscalisant de type loi PINEL, permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt allant de 12 à 21% en fonction de la durée d’investissement du bien, les mécanismes de financement se sont multipliés en vue de s’adapter aux différents profils d’investisseurs.

Parmi les mécanismes actuels, le financement en prêt à palier rencontre un succès grandissant et pour cause ce dernier offre notamment la possibilité aux futurs acquéreurs d’investir sans apport tout en réduisant leur effort d’épargne sur une durée pouvant aller de 9 à 15 ans.

Pourquoi est-ce le moment ?

Pourquoi est-ce le moment ?

Dans un environnement de taux extrêmement bas, le financement via un prêt à Palier présente un intérêt certain dans la mesure où ce dernier va dispenser le futur acquéreur de mobiliser son capital financier existant pour réaliser son investissement.

A la différence du financement amortissable classique, le prêt à palier va permettre à l’investisseur d’emprunter sans apport tout en diminuant de 20% le montant de ses échéances durant les premières années ce qui lui permettra de diversifier ses supports d’investissement et ainsi optimiser significativement son patrimoine.

En d’autres termes, les particuliers auront la possibilité, en parallèle de leur prêt immobilier, d’investir la part de liquidité restante sur des supports d’investissement disposant d’un potentiel de performance attrayant et ainsi faire fructifier leur patrimoine financier.

Pourquoi suivre ce conseil ?

Face à l’affaiblissement croissant des taux d’emprunt (Taux avoisinant les 1,60% sur 15 ans en 2016 contre 4% en 2011), il est désormais plus judicieux de ne pas investir l’ensemble de ses liquidités disponibles lorsque que l’on contracte un emprunt mais davantage de profiter de cet univers pour emprunter la totalité du capital nécessaire à son investissement.

Au regard du potentiel de rendement pouvant être servi par des supports d’investissement financier de type Assurance vie ou Plan Epargne Action (suivants les objectifs et l’appétence aux risque des investisseurs), cette stratégie d’investissement a pour principal atout d’offrir la possibilité aux investisseurs de se constituer un capital immobilier avec des mensualités réduites tout en conservant en parallèle de la liquidité.

Conclusion

Exclusivement réservé aux investissements immobiliers réalisés au travers du dispositif défiscalisant PINEL, ce type de financement dit différentiel va octroyer aux futurs acquéreurs la possibilité de diversifier leur patrimoine financier et immobilier sur un laps de temps déterminé.

Cette stratégie d’ingénierie patrimoniale saura parfaitement convenir aux particuliers ayant une capacité d’épargne relativement faible mais qui souhaitent tout de même optimiser leur patrimoine à moyen/long terme. Compte tenu de la particularité et des subtilités inhérentes à ce mode de financement, n’hésitez pas à vous faire accompagner par votre conseiller en gestion de patrimoine dans l’élaboration de votre stratégie d’investissement.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides