Acheter ou vendre en viager

Visa expert

L’article « Acheter ou vendre en viager » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 2439 fois

En ce moment il est possible d'assister à la « renaissance » d'un mécanisme immobilier qui attire chaque année de plus en plus de vendeurs : le viager. La rente viagère représente l'une des solutions intéressantes pour se procurer des revenus réguliers, et donc optimiser sa retraite, mais aussi pour acquérir un bien immobilier. Néanmoins, encore faut-il attirer les acheteurs car la durée du viager, liée à l'espérance de vie, augmente chaque année avec le phénomène du vieillissement de la population. Et pourtant le viager, bien que très marginal avec moins d'1 % des ventes immobilières, est en mesure de proposer bien des atouts lors de l'acquisition du bien.

investir-dans-limmobilier

Le principe du viager

Le viager est un mécanisme immobilier qui consiste à « aliéner tout ou partie de son capital immobilier» en contrepartie du versement d'une rente viagère durant toute la durée de sa vie. Ainsi, le viager représente la rencontre entre deux particuliers aux intérêts convergents : celui d'un vendeur d'un bien immobilier et celui de l'acheteur de ce futur bien immobilier.

Le vendeur ou crédirentier, va donc toucher une rente mensuelle, trimestrielle ou annuelle, tout en conservant le droit d'usage et d'habitation du bien immobilier.

Généralement dans le cadre d'un viager, le vendeur est une personne âgée souhaitant améliorer sa condition de vie et obtenir un revenu complémentaire, et l'acheteur est une personne souhaitant tout simplement investir.

Comment acheter ou vendre en viager ?

► Pour le vendeur/crédirentier

Deux possibilités s'offrent au vendeur :

  • le viager occupé : il représente 95 % du marché. Cette option permet au vendeur de continuer à occuper le bien tout en recevant un bouquet ainsi qu'une rente viagère qui est indexée sur le coût de la vie. Le viager occupé donne l'opportunité au vendeur d’alléger ses charges de propriétaire.
  • le viager libre : plus marginal, il ne représente que 5 % du marché du viager. Le bien est alors libre de toute occupation et il est possible pour l'acheteur d'en jouir immédiatement.

► Pour l'acheteur/débirentier

Lors de l'acquisition du bien immobilier, l'acheteur paie une rente viagère au vendeur durant toute la durée de sa vie. Par ailleurs, la rente est garantie à vie.

► Le contrat

Le contrat est ici rédigé par un notaire et représente donc un acte authentique de vente. Il comprend la répartition des charges de copropriété s'il s'agit d'un appartement, la prise en charge des travaux d'entretien de la maison et éventuellement du terrain et également deux clauses bien spécifiques :

  • le versement du capital dit bouquet : le bouquet dépend de l'occupation du bien en question ou non, il n'est donc présent que dans le cadre d'un viager occupé. Il est important de savoir que le bouquet et la rente sont négociables et que le montant de cette dernière variera en fonction du versement d'un bouquet.
  • montant et indexation de la rente : la plupart du temps l'indexation de la rente se fait à l'aide d'un indice de référence et notamment l'indice du coût de la construction ou l'indice de l'INSEE sur la consommation. Le montant de la rente quant-à lui est déterminée par des professionnels du marché immobilier de votre ville, agent immobilier ou compagnie d'assurance, et en fonction de divers éléments tels que : l'âge du vendeur, l'estimation du bien dans le cadre d'une transaction classique, etc.

Profitez de notre offre EXCLUSIVE pour investir dans l'immobilier SANS APPORT

J'en profite


Pourquoi acheter ou vendre en viager ?

► Les avantages du vendeur

Il est clair que le principal atout du viager est d'apporter au crédirentier un revenu régulier en complément de sa retraite et ce, jusqu'à son décès. De plus c'est un excellent outil de transmission, en effet le crédirentier organise sa succession en faisant donation du bouquet à ses proches et en protégeant son conjoint grâce à la rente qui est réversible et exonérée de tous droits de succession.

La fiscalité d'une vente en viager est également attractive car les rentes viagères peuvent bénéficier d'un abattement sur l'imposition en fonction de l'âge du vendeur, soit :

  • 30% avant 50 ans
  • 50% entre 50 et 59 ans
  • 60% entre 60 et 69 ans
  • 70% à partir de 70 ans

demembrement-de-propriete

Bon à savoir : en cas de vente en couple, l'âge retenu est celui du conjoint le plus âgé.

► Les avantages de l'acheteur

Bien que la plupart des investisseurs n'en soient pas conscients, les avantages d'un achat en viager sont multiples :

  • un investissement initial faible en comparaison à la valeur du bien
  • l'abattement qui est appliqué en fonction de l'âge du vendeur se répercute sur les frais de notaire : ces derniers sont effectivement calculés sur la valeur après abattement
  • lors d'un viager occupé votre bien est entretenu et ce, sans aucun revenu imposable ni aucune gestion d'un locataire
  • éviter les placements risqués et privilégier un investissement dans l'immobilier
  • préparer votre propre retraite

Attention : les cas de nullité du contrat

Trois conditions peuvent entraîner la nullité de la vente en viager :

  • le décès du vendeur dans les 20 jours de la signature de l'acte. A condition toutefois que ce décès résulte d'une maladie dont il était déjà atteint au moment de la signature
  • un prix insuffisant : il est important que la rente corresponde à la valeur réelle du logement
  • le décès imminent du vendeur à cause d'une maladie par exemple

Conclusion

Ce n'est pas un phénomène nouveau, avec la crise les projets de nombreux investisseurs ont été bouleversés, contraignant ces derniers à se diriger vers des valeurs refuges comme l'immobilier en général mais aussi le viager. En effet il y a en ce moment un regain d'intérêt général pour le viager et ce n'est pas étonnant, limitant les risques et cumulant les avantages de nombreux particuliers y voient l'opportunité de se constituer un patrimoine tandis que d'autres en profitent pour compléter leur retraite.

J'en profite

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides