Comment tirer profit de la défiscalisation ?

Visa expert

L’article « Comment tirer profit de la défiscalisation ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - Vu 1190 fois

Comment tirer profit de la défiscalisation ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéos] Nos conseils pour utiliser au mieux les placements de défiscalisation

Stéphane van Huffel, cofondateur de Net-investissement.fr, se prête au jeu des questions - réponses sur BFM Business, lors de l'émission Intégrale Placements présentée par Cédric Decoeur et Guillaume Sommerer. Le sujet du jour : comment tirer profit de la défiscalisation ?

Cédric Decoeur : Pour commencer, qu’est-ce exactement que la défiscalisation ?

Stéphane van Huffel : Vous avez deux choses assez simples que nous expliquons à nos clients. Vous pouvez soit défiscaliser des revenus, c’est-à-dire que vous vous créez des revenus (du capital, de l’immobilier, du financier, etc.) qui n’est pas fiscalisé. Ici on va donc chercher à créer un revenu net. Soit vous pouvez défiscaliser directement en ayant un avantage fiscal type réduction ou déduction d’impôt parce que vous investissez dans un placement spécifique. La défiscalisation englobe ces deux cas et il faut bien faire la distinction car ce sont deux choses très différentes.

CD : A quoi ça sert la défiscalisation ?

alternatifs au fond euro

SVH : J’adore expliquer cela à mes clients. Contrairement à ce que l’on croit, la défiscalisation, la fameuse niche fiscale, n’a pas été prévue par le législateur pour enrichir de façon « éhontée » les investisseurs. Avant tout, la défiscalisation sert à vous pousser à « passer à l’acte ». C’est une incitation à prendre un risque ou à faire un investissement que vous ne feriez pas sans cette incitation. C’est très important de le rappeler. La défiscalisation n‘est pas une opportunité qui va faire de vous quelqu’un de très riche.

CD : Est-ce forcément rentable ?

SVH : Je vois cela comme une sorte de prime de risques. Il y a automatiquement dans la défiscalisation un levier de rendement supplémentaire à gagner. Prenez n’importe quel type d’investissement qui n’est pas fiscalisé en visant par exemple un rendement de 2,5% avec un risque assez sécurisé. Avec la défiscalisation, si vous prenez un petit peu plus de risque on va vous offrir une carotte fiscale pour obtenir 3% voire 3,5% mais en vous exposant un petit peu plus. C’est une sorte de prime de risques qui doit être utilisée raisonnablement.

Défiscalisation : les pièges à éviter ?

  • Penser « carotte fiscale » uniquement
  • Être trop concentré sur sa propre fiscalité
  • En faire un moyen de pression

CD : Quand on voit ces fameux produits estampillés « défiscalisation », est-ce que cela signifie que l’on doit être plus prudent ou sélectif ? Et plus scrupuleux dans l’étude du placement ?

SVH : Forcément. Nous utilisons nous-même ce levier de la défiscalisation, d’autant que la France est un pays qui a grosse « compétence fiscale » et donc une grosse « compétence en défiscalisation ». Mais il faut faire attention à la carotte fiscale et ne pas se comporter bêtement en fonçant car il y a un avantage fiscal. Je vous donne deux exemples très simples dans les dispositifs très connus.

Prenons le Pinel par exemple qui est un dispositif immobilier. Les gens vont aller dans ce type de projet « tête bêche » car on leur propose une réduction d’impôts alors que cela reste un investissement financier sur un actif immobilier. Donc avant même de penser à la défiscalisation, il faut penser que c’est un placement financier (car c’est une loi de finance) qui est sur un actif immobilier. Il faut prendre en compte toute l’ingénierie bancaire et financière du montage, l’emplacement du produit (et tout ce qui va avec un projet immobilier) et après sur le rendement locatif de 3,5%, on se rajoute 1% ou 2% de défiscalisation, ce qui va permettre d’obtenir un rendement plus intéressant qu’un fonds euro.

J'en profite


Autre exemple. On vous vend de la défiscalisation sur des produits qui sont des Fonds Communs de Placement à risque, les fameuses FCPI, qui sont pour moi des placements très intéressants car ils ont une vraie efficacité sur l’économie réelle. Mais ici la carotte fiscale fait oublier aux gens dans quoi ils investissent ce qui est vraiment dommage. Il faut savoir que ce sont des placements à risque mais la pédagogie est malheureusement effacée par la défiscalisation.

CD : Cela signifie qu’il ne faut pas s’aveugler et courir après le bonus fiscal ? Et surtout il va donc falloir faire un audit de sa propre fiscalité ?

SVH : Effectivement, c’est l’erreur principale de nos clients, qui visent par exemple des défiscalisations qui dépassent le montant global des impôts qu’ils payent. On se retrouve avec des gens qui nous disent « c’est génial je peux économiser 60 000€ d’impôts sur 5 ans » mais le problème est qu’ils ne les payeront jamais. Donc au final, ils ne les récupèreront pas.

CD : Avec, vous l’avez rappelé, une prise de risque…

SVH : ...qui est plus importante, tout à fait. Mais ils n’y pensent plus car la carotte fiscale leur a fait oublier cette prise de risques.

CD : Donc voilà pourquoi il faut manipuler ces leviers fiscaux avec précaution. Merci beaucoup Stéphane van Huffel.

J'en profite

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Défiscalisation immobilière : quel dispositif est le plus efficace (Pinel ou Malraux) ?
  • Investissement immobilier Pinel : les étapes de A à Z
  • Quels sont les meilleurs investissements immobiliers sur 20 ans ?
  • Loi Pinel : nos 10 conseils pour réussir son investissement (retour d’expérience)
  • Investissement locatif : les avantages des Monuments Historiques
  • La défiscalisation immobilière dans les DOM-TOM
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides