Comment obtenir 1000€ de rente à la retraite ?

Visa expert

L’article « Comment obtenir 1000€ de rente à la retraite ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 928 fois

Comment épargner en 2017 ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour bien choisir les meilleurs placements en 2017

La retraite est aujourd’hui une préoccupation centrale des français. Alors que les anciennes générations ont pu bénéficier du système des retraites par répartition, les futurs retraités ont bien compris aujourd’hui qu’il fallait le plus tôt possible commencer à préparer sa retraite en utilisant les solutions disponibles sur le marché. Mais la question centrale qui va se poser est de connaître le montant du complément de revenu que l’on peut espérer.

Le point de départ ainsi que les budgets consacrés à ces solutions impacteront directement les résultats obtenus. Pour vous aider dans la construction de votre complément de revenu à la retraite, vous trouverez au travers de ce guide les solutions que l’on peut mettre en place pour obtenir un complément de revenu de 1000€ par mois.

J'en profite


Sommaire

Les solutions financières

Pour pouvoir obtenir un complément de revenu de 1000€ par mois, il vous faudra disposer d’un capital de prêt de 400.000€ au moment du départ à la retraite. Pour cela, il y aura plusieurs types de supports financiers que vous pourrez utiliser pour réussir à atteindre cet objectif. Mais une règle simple à garder en tête est que plus vous commencerez tôt à épargner plus le budget à y consacrer sera réduit.

1. L’assurance vie

La phase d’épargne

Pour ceux qui cherchent une solution d’épargne flexible pour préparer leur retraite, l’assurance vie peut être la solution la plus adaptée. En effet, véritable « couteau suisse » de l’épargne, elle peut grâce à la pluralité des supports qu’elle propose, vous permettre de vous préparer un complément de revenu à la retraite. Ainsi, vous pouvez épargner tous les mois sur les contrats d’assurance vie avec pour objectif d’atteindre un montant d’épargne suffisant au moment du départ à la retraite.

L’avantage de cette solution est la souplesse qu’elle vous apportera. Ainsi, pendant toute la phase d'épargne vous aurez la possibilité de stopper ou de reprendre les versements à tout moment mais également d’abonder de manière exceptionnelle si vous avez une rentrée d’argent. Cela vous permettra d’atteindre plus rapidement votre objectif. A l’opposé, si vous stoppez les versements ou si vous rachetez une partie de votre contrat, vous devrez compenser pour être sûr de créer suffisamment de capital pour obtenir le complément de revenu souhaité.

Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

La phase de retraite

Vous aurez une fois l'âge de la retraite atteint, plusieurs possibilités de sortie de votre épargne.

Le rachat progressif en consommant votre capital
Ce type de rachat vous permet de bénéficier d’un complément de revenu pendant une durée déterminée et ce jusqu’à épuisement du capital. L’avantage de cette solution est de vous permettre d’atteindre une rente de 1000€ par mois avec un capital moins important. Mais une fois votre capital consommé le complément de revenu s’arrêtera ; c’est donc un pari sur les tables de mortalité. Vous trouverez dans le tableau ci-joint des exemples de rachat d'un contrat d’assurance vie sur différentes périodes pour un complément de revenu de 1000€ en partant d’une rémunération de 3%.

Durée des rachats Capital à prévoir
10 ans 105 000€
20 ans 190 000€
30 ans 240 000€
40 ans 290 000€


Les rachats progressifs sans consommation du capital
Dans ce cadre, vous ne rachèterez que l’équivalent des gains réalisés sur votre contrat. Si l’on parle d’un contrat qui a un rendement de 3%, le capital de votre contrat devra au moins représenter 435.000€.

La rente viagère
Dans ce cas de figure, vous perdez la propriété de vos liquidités et l’assureur s’engage à vous verser une rente viagère jusqu’à votre décès. Cette rente pourra également être réversible si vous avez choisi cette option au moment du versement de la rente.

Que se passe-t-il en cas de décès ?

Dans le cadre d’une assurance vie, vos héritiers bénéficieront d’une exonération de droit de succession jusqu’à 152.500€ par bénéficiaire. Il faut dès lors rédiger la clause bénéficiaire en cas de décès avec l’aide de votre conseiller indépendant pour optimiser au mieux la transmission de ce patrimoine.

2. Le PERP ou Madelin Retraite

La phase d’épargne

Ce sont aujourd’hui les seules solutions spécifiquement dédiées à la retraite qui sont mis à disposition par l’état. Elles vous permettent de déduire de vos revenus les sommes que vous versez sur ces contrats. Mais cette déduction est plafonnée :

  • Plafond PERP : 10% du revenu imposable dans la limite de 30.432€.

  • Plafond Madelin retraite : 10% du bénéfice imposable dans la limite de 313.824 € en 2017 auquel s’ajoute 15% du bénéfice imposable sur la fraction comprise entre 39.228 € et 313.824 €.

Les deux solutions fonctionnent de manière similaire pendant la phase d’épargne. La seule différence est que les versements que vous vous engagez à réaliser sur votre contrat Madelin ne peuvent être stoppés et repris sur le même contrat Madelin.

La phase de retraite

Là aussi, le fonctionnement est similaire : vous pourrez sortir vos liquidités sous forme de rente. Avec tout de même une légère différence pour le PERP puisque vous pourrez récupérer jusqu’à 20% sous forme de capital au moment du départ à la retraite.

Le choix de la rente que vous allez effectuer au moment du départ à la retraite aura une grande importance sur le montant de celle-ci. Ainsi la rente la plus élevée sera celle qui ne bénéficie pas de réversion. La contrepartie de cette rente est que si vous décédez avant l’âge prévu par la table de mortalité, l’assureur conservera les fonds de votre contrat. Votre conseiller indépendant pourra vous accompagner dans le choix le plus adaptée à votre situation.

Je m'inscris


Les solutions immobilières

3. La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP)

C’est une des solutions immobilières les plus utilisée aujourd’hui pour obtenir des compléments de revenus. En effet, l’un des principaux avantages du dispositif LMNP est de pouvoir profiter de l’amortissement comptable du bien pour bénéficier de revenus exonérés en moyenne à plus de 90% d’impôt sur le revenu.

Notre conseil :

Chez Netinvestissement, nous vous conseillons d’être principalement investi dans des résidences étudiantes ou des EHPAD qui sont aujourd’hui les deux secteurs économiques qui proposent la plus grande profondeur de marché.

Mais comme tout investissement ce type de solution demande d’être préparé avant le départ à la retraite si vous souhaitez utiliser le levier du crédit. En revanche, si vous avez les liquidités suffisantes, vous pourrez investir directement sur un bien quelques mois avant votre départ à la retraite. Pour vous donner une idée de budget nécessaire pour obtenir un complément de revenu de 1000€ par mois, il vous faudra posséder des investissement compris entre 300.000€ et 400.000€.

4. Les SCPI

Pour ceux qui ont une appétence pour l’immobilier mais qui n’ont pas envie de supporter la gestion d’un bien, les SCPI sont une solution adaptée. Ainsi, grâce à ce type de support, vous devenez propriétaire d’une partie d’un parc immobilier détenu par un gestionnaire.

Vous bénéficiez dès lors de revenus fonciers distribués par la SCPI et des éventuelles revalorisations de parts. Autre avantage de ce type de support, vous ne subissez pas de frais au moment de la souscription. Ainsi, si vous investissez 100.000€ et que votre SCPI propose un rendement de 5%, vous obtiendrez un revenu de 5000€. Les frais de souscription sont en effet prélevés au moment vous revendrez vos parts.

Mais pour obtenir un revenu de 1000€ par mois pendant votre retraite, il faudra au moins être titulaire d’un montant de 240.000€ à 300.000€. Pour cette valeur de SCPI, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre conseillez indépendant qui pourra construire une allocation diversifiée pour sécuriser au maximum votre investissement.

Mais tous les épargnants n’ont pas à disposition ces sommes d’argent au moment du départ à la retraite. Il faudra donc préparer cette opération en amont. Vous pourrez ainsi profiter du levier du crédit. En effet, les parts de SCPI peuvent se financer à crédit au même titre qu’un bien immobilier. A noter tout de même que les taux pratiqués par les établissements bancaires sont légèrement supérieurs au prêt immobilier dans le cadre du financement de parts de SCPI.

Conclusion

Vous aurez pu noter au travers de ce guide qu’il y a de multiples manières d’atteindre un objectif de 1000€ de complément de revenu à la retraite. Que ce soit par des solutions financières ou immobilières, c’est un objectif de revenus qui est atteignable. Il faut cependant bien prendre en compte le facteur temps pour être sûr de ne pas avoir un manque de revenu à la retraite. Il peut être également important de diversifier les solutions dans un soucis d’équilibre de votre patrimoine. Nos conseillers indépendants vous accompagne dans la conception d’une solution sur-mesure répondant à vos objectifs.

J'en profite

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides