Comparatif Assurance-vie – PERP : quel placement choisir pour la retraite ?

Visa expert

L’article « Comparatif Assurance-vie – PERP : quel placement choisir pour la retraite ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 642 fois

Comment préparer au mieux sa retraite ? [VIDEO]
netinvestissement media

[Vidéo] Tous nos conseils pour préparer votre retraite et les placements à privilégier

La retraite est une préoccupation essentielle de la population française. Que vous soyez salariés, fonctionnaires ou à votre compte, vous avez aujourd’hui tous pris conscience qu’il ne fallait compter que sur vous-même pour vous préparer un complément de revenus.

En effet, l’état financier des caisses de retraite des régimes obligatoires est catastrophique et la situation ne fait qu’empirer. Aujourd’hui, la seule question à se poser n’est pas de savoir s’il faut se préparer une retraite mais bien de savoir qu’elle solution mettre en place pour le faire au mieux.

A travers ce guide, nous allons vous proposer un comparatif entre l’assurance vie et le PERP (Plan Epargne Retraite Populaire). Ils bénéficient tous les deux d’avantages et d’inconvénients mais il est difficile pour beaucoup d’entre vous de déterminer la solution la plus adaptée. L’assurance vie n’est plus à présenter tant elle rencontre de succès auprès des épargnants français, mais le Perp est lui plus méconnu.

Comparatif Assurance-vie – SCPI de rendement

Sommaire

Présentation des deux placements

L'assurance-vie

L’assurance vie est un contrat d’épargne qui vous permet d’investir une partie de vos liquidités et de bénéficier d’un cadre fiscal avantageux aussi bien pendant la phase d’épargne que dans le cadre d’une succession. L’assurance-vie vous permet d’investir sur des supports garantis comme le fonds Euro mais également sur des supports en unité de compte avec des fonds actions, des fonds obligations, des fonds diversifiés ou des supports immobiliers comme des SCPI ou des SCI.

La richesse des supports sur votre contrat d’assurance vie permettra d’adapter au mieux votre convention de gestion. Pour une présentation plus détaillée des contrats d’assurance vie vous pouvez vous reporter aux guides ci-dessous.

Le PERP

Le Perp est un contrat d’épargne spécifiquement dédié à la préparation à la retraite. Il a été lancé en 2004 pour permettre à l’épargnant de se constituer un complément de revenu pour palier à la chute de celui-ci lors du départ en retraite. Il vous permet également d’investir sur différents types de supports, du classique fonds Euro aux unités de compte financières ou immobilières. Grâce à lui, vous pouvez bénéficier également d’avantages fiscaux. Pour en savoir plus sur le PERP, vous pouvez consulter le guide ci-dessous.

Pour nous permettre de comparer ces deux solutions, nous allons les analyser selon plusieurs phases de vie de ces deux placements.

Phase de constitution

La phase de constitution est la phase pendant laquelle vous allez alimenter votre contrat en vue de vous constituer un capital pour votre retraite.

La flexibilité

Assurance-vie

L’assurance vie ne doit pas son succès qu’au rendement qu’elle peut procurer. Elle est surtout extrêmement flexible. Vous pouvez mettre en place des virements permanents, faire des virements ponctuels, les stopper pendant quelques mois et les reprendre quand vous en avez la possibilité.

Les fonds investis sur le contrat sont d’ailleurs disponibles à tout moment. Vous pouvez en effet faire des rachats partiels ou totaux quand vous le souhaitez. Vous aurez dans ce cas une fiscalité particulière en fonction de l’ancienneté du contrat.

Mais il faut cependant nuancer cet avantage en termes de disponibilité. Si vous utilisez une partie de ces fonds avant l’âge de la retraite, il vous sera peut-être compliqué de les réinjecter avant votre retrait de la vie active. Il se pourrait dès lors que vous n’ayez pas assez de capital au moment où vous décideriez de partir profiter de la vie.

J'en profite


PERP

Au même titre que l’assurance vie, vous aurez la possibilité de verser des sommes sur votre contrat de manière très libre. Ainsi, vous pourrez tout à fait alimenter votre contrat de manière mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Vous aurez également la possibilité de stopper et de reprendre les versements à tout moment. En revanche, à l’inverse de l’assurance vie, les fonds ne sont disponibles que dans certains cas d’urgence comme :

  • Cessation d’activité professionnelle (avec fin de droits au chômage)
  • Invalidité de 2ème et 3ème catégorie
  • Décès du conjoint ou du partenaire de Pacs
  • Surendettement

Cela peut paraître désavantageux mais c’est pour vous la certitude de conserver vos liquidités pour votre retraite. Au même titre que votre régime obligatoire, les fonds ne seront disponibles que pour leur utilité principale : compléter vos revenus à la retraite.

AVANTAGE PERP

La fiscalité

Assurance-vie

Le contrat d’assurance vie bénéficie de plusieurs avantages fiscaux. Ainsi les bénéfices réalisés sur votre contrat ne sont pas soumis à fiscalité tant qu’ils restent au sein de celui-ci.

Par ailleurs, si vous souhaitez récupérer une partie des fonds sur le contrat, vous pourrez réaliser ce que l’on appelle un rachat partie. Les fonds que vous récupérerez sont composés alors d’une part de capital et d’une part d’intérêts. C’est la partie des intérêts qui sera fiscalisée en fonction de l’ancienneté du contrat :

  • De 0 à 4 ans : PFL (Prélèvement forfaitaire libératoire) de 35% ou IR (Impôts sur le revenu)
  • De 5 à 8 ans : PFL de 15% ou IR
  • Au-delà de 8 ans : exonération jusqu’à 4600€ d’intérêts pour une personne seule, 9200€ pour un couple marié. Au-delà de ce montant : PFL de 7,5% ou IR.

PERP

C’est l’un des principaux avantages du Perp. Au même titre que l’assurance vie, il ne subit pas de fiscalité sur les gains qu’il réalise. Par ailleurs, vous aurez la possibilité de déduire de votre revenu imposable les versements que vous effectuez sur votre contrat. Il faut cependant nuancer ces propos pour l’année 2016, avec le passage au prélèvement à la source en 2017, vous ne pourrez pas déduire les versements de 2016 lors de votre déclaration 2017.

Il y a cependant des plafonds à ne pas dépasser pour vos versements. Ainsi vous avez la possibilité de déduire jusqu’à 10% de vos revenus avec un minimum de 3 861€ et un maximum de 30 893€. Ces plafonds sont doublés si vous êtes mariés. Il faut cependant bien vérifier si vous n’avez pas de versements sur certains autres placements retraite comme des PERCO ou des articles 83 (au sein de votre entreprise), qui viennent réduire le montant de l’enveloppe globale disponible pour votre PERP.

Par exemple : une personne qui verserait 10 000€ sur son PERP et qui a une tranche marginale d’imposition à 30%, pourrait faire une économie d’impôts de 10000*30%=3 000€.

AVANTAGE PERP

Je m'inscris

Phase retraite

Assurance-vie

Quand vous souhaiterez utiliser le capital à disposition sur votre contrat d’assurance vie, vous aurez plusieurs possibilités de sortie.

Sortie en capital

Vous pouvez ainsi récupérer la totalité de votre capital pour en disposer et le consommer de la manière dont vous le souhaitez. Cette solution n’a pas un grand intérêt patrimonial. En effet vous perdrez l’ensemble des avantages successoraux liés au contrat et vous devrez subir la fiscalité sur les gains réalisés sur le contrat.

Les rachats partiels ou les rachats partiels programmés

C’est le mode de sortie le plus souvent utilisé. Vous pouvez ainsi programmer un montant de rachat selon plusieurs critères. Vous pouvez par exemple décider de consommer petit à petit le capital. Vous pouvez également décider de consommer le capital en totalité selon une période définie. Votre conseiller pourra vous aider à optimiser ces rachats et calculer la durée sur laquelle vous pourrez les programmer.

Sortie en rente

Dans ce cas, votre capital est aliéné et l’assureur vous versera une rente à vie. Le montant de la rente est calculé selon les tables de mortalité en vigueur au jour du calcul. Le risque est qu’en cas de décès, les fonds peuvent être perdus si une clause de réversion n’est pas prévue au contrat.

Au niveau fiscalité, votre rente est considérée comme une rente à titre onéreux. C’est-à-dire que seule une partie de la rente sera imposable. Ainsi la cote part imposée est :

Age du rentier Part imposable dans l'impôt sur le revenu
Moins de 50 ans 70 %
De 50 à 59 ans 50%
De 60 à 69 ans 40%
70 et plus 30%

PERP

Il y a deux possibilités de sortie sur le PERP.

Vous pouvez dès le départ récupérer 20% sous forme de capital ; et pour le reste du capital vous pourrez le récupérer sous forme de rentes. C’est ici que l’expertise de votre conseiller sera importante. Le type de rente que vous choisirez aura une grande influence par rapport au montant du capital que vous récupérerez avec certitude. Mais le plus gros avantage de la rente est la certitude d’obtenir un complément de revenu à vie, ce qui est essentiel pour un objectif retraite.

Pour ce qui est de la fiscalité, la rente sera fiscalisée au même titre que les retraites de vos régimes obligatoire.

AVANTAGE PERP

La fiscalité

J'en profite


En cas de décès (en phase de constitution)

Assurance-vie

Si vous décédez pendant la phase de constitution, les fonds cumulés avant vos 70 ans sur le contrat sont transmis sans droits de successions dans la limite de 152 500€ par bénéficiaire, toutes assurances vie confondues.

PERP

Plusieurs cas de figures vous seront proposés. Le bénéficiaire pourra demander le versement d’une rente immédiate ou il pourra attendre son passage à la retraite pour profiter de ce complément de revenus.

Par la suite, tout dépendra du type de rente que vous aurez choisi. Si vous avez choisi une rente simple sans réversion à votre décès, les fonds seront perdus et conservés par l’assureur.

En revanche, si une réversion est prévue, les bénéficiaires de la réversion percevrons un complément de revenu jusqu’à leur décès. La solution la plus protectrice en cas de décès est la rente à annuités garanties qui est la meilleure protection pour vos proches. Les fonds sont de surcroît exonérés de droits de successions.

AVANTAGE ASSURANCE-VIE

Conclusion

Nous venons de la voir, il est très difficile de savoir quelle est la meilleure solution entre un PERP et une assurance vie en matière de préparation à la retraite.

En fonction de votre âge et de vos liquidités, les deux solutions pourront se compléter. Il est en tous cas important de préparer sa retraite, et l’assurance vie comme le PERP sont deux solutions adaptées.

Vous pourrez profiter ainsi des avantages des deux contrats que ce soit en termes de fiscalité ou de rendement. Mais il faut bien garder à l’esprit que les fonds du Perp n’étant pas disponibles, il reste de fait la seule solution qui vous assure avec certitude d’obtenir un complément de revenus sans avoir dépenser le capital avant l’échéance de votre retraite.

J'en profite

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides