Investissement dans les vaches laitières : gare aux arnaques !

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 15/04/2019

L’article « Investissement dans les vaches laitières : gare aux arnaques ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

L’Autorité des Marchés Financiers alerte les consommateurs sur la multiplication d’une arnaque particulière : l’investissement dans les cheptels bovins. De nouveaux sites internet se déploient et vendent de la « vache papier » comme de la « pierre papier ». Petit tour d’horizon d’un phénomène nouveau.

Une escroquerie en recrudescence en ce début d’année

Après une année 2018 marquée par les arnaques sur les actifs virtuels (les « crypto-actifs »), l’année 2019 débute sur une offre frauduleuse concernant la commercialisation de vaches laitières. Le principe ? Un site internet, qui se prétend sérieux, se présente comme une société intermédiaire entre des investisseurs désireux de réaliser un bon placement et des éleveurs bovins. En contrepartie de l’achat d’un cheptel, autrement dit de plusieurs vaches laitières, le site promet à chaque nouvel investisseur un rendement annuel entre 4% et 12%.

Pour récupérer la mise, deux solutions leur sont alors proposées : revendre les vaches (qui sont supposées avoir pris de la valeur) ou réinjecter les gains dégagés dans de nouvelles vaches. En plus d’une nouvelle opportunité d’investissement, le discours commercial des escrocs met en avant l’aspect responsable de ce type d’investissement : en plus de générer un rendement nettement supérieur à celui du LDDS et du Livret A, cela permet à tout un chacun de soutenir l’élevage et l’agriculture en France, des secteurs en crise.

Les sites frauduleux demandent alors les coordonnées des potentiels investisseurs, où les incitent même parfois à payer directement en ligne. Une fois le paiement obtenu, c’est trop tard pour l’investisseur : les escrocs ont disparu avec les fonds qui sont déjà partis sur des comptes étrangers. Toutes les informations sont fausses, et n’ont pour finalité que de soutirer les fonds aux clients.

Nos conseils pour éviter l’arnaque

Tout d’abord, Netinvestissement vous préconise de vous informer sur les sites qui vous proposent ce genre d’offres. En ce sens, l’Autorité des Marchés Financiers a publié une liste noire des sites internet frauduleux. Cette dernière ne se cantonne pas aux arnaques sur les vaches laitières, mais concentre également d’autres arnaques financières. L’AMF incite donc les consommateurs à contacter directement la plateforme Épargne Info Service pour se renseigner sur la fiabilité d’un site.

Les rendements mirobolants sans risques n’existent pas. Alors, si vous êtes confrontés à ce genre de promesses, commencez par vérifier si les mentions légales du site existent ainsi qu’un contact (adresse, numéro de téléphone, adresse mail). Si ce n’est pas le cas, ne perdez pas plus de temps.

Si malgré votre vigilance vous êtes tout de même victime d’une arnaque, portez plainte au commissariat. Il est peu probable que l’enquête ait une fin heureuse et que vous récupériez votre argent : néanmoins, vous contribuerez à protéger d’autres consommateurs. Contactez également vitre banque : si elle ne vous a pas conseillé en amont ou mis en garde, vous pourrez selon certaines conditions engager sa responsabilité.

Conclusion

Les consommateurs ne sont pas les seuls à pâtir de ces arnaques à la vache laitière. L’association française de l’association cheptel (AFIC) est spécialisée dans ce domaine et s’est également vu pirater son identité. Ainsi, un faux site s’est attribué son contenu en poussant les internautes à investir. A ce sujet, Pierre Marguerit, président de l’AFIC s’exprime : « Nous avons déposé une première plainte le 21 septembre 2018 auprès du procureur de la République, puis une seconde, car cela continue. Certaines personnes ont été abusées mais croient qu’elles ont traité avec nous ». Alors, prenez garde à cette arnaque à la vache laitière !

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides