Placements dans le vin : un marché en bonne santé

Visa expert

L’article « Placements dans le vin : un marché en bonne santé » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 04/07/2012

Il paraît que boire du vin avec modération permet de se tenir en bonne santé. Et bien il semblerait qu’investir dans le vin soit aussi un placement opportun sur un marché en bonne santé. Plus que des placements en vogue et originaux, les placements dans le vin peuvent offrir des rendements attractifs, d’autant plus que ce marché se porte bien alors que les classiques placements financiers sont soumis aux soubresauts que provoque la crise économique.

investir-vin

Le vin : un marché porteur

Le statut du vin évolue, il passe du simple bien de consommation ou de l’achat « passion » de grands crus à un placement financier opportun.


Deux phénomènes ont engagé cette évolution : l’émergence de nouveaux amateurs et connaisseurs dans le secteur et surtout, le fait que les aléas de la bourse éloignent les investisseurs des placements financiers classiques et les poussent vers de nouveaux comportements d’investissement.


Ainsi, à côté notamment de l’ investissement dans l’art, le vin vient se placer comme une valeur refuge dans laquelle investir pour profiter de rendements attractifs et éviter les spéculations.

Récemment, le marché du vin était encore jugé comme un secteur flou. Cependant, avec ces évolutions, il a dû s’adapter et devenir transparent. Ainsi se sont développés les travaux sur les rendements et la volatilité des grands vins comparés aux autres classes d’actifs, une réglementation s’est imposée et les échanges se sont régulés.


En parallèle, les grandes ventes prestigieuses se sont multipliées avec le développement des maisons d’enchères à Paris, Hong-Kong, New York, etc.


De plus, de nombreux sites Internet se sont lancés et une « bourse du vin » a ouvert à Londres, le Live-ex Fine Wine Exchange. Il a notamment permis une progression des transactions et la valorisation des grands crus sur les marchés.

Placer son argent dans le vin

Pour investir dans le vin, comme pour tout support classique d’investissement, il est possible de faire le choix de fonds communs de placements (FCP).


Ces FCP investissent dans des grands crus comme les vins étrangers ou les vins de Bordeaux, de Bourgogne ou de la Vallée du Rhône par exemple. Les bouteilles sont achetées directement auprès de négociants et sur le Liv-ex Fine Wine Exchange.

argent

Désormais, le vin est donc bel et bien considéré comme un produit financier à part entière, une nouvelle classe d’actifs dans laquelle investir. Et les perspectives sont belles puisque le rendement espéré d’ici 5 ans devrait être supérieur à celui des obligations françaises.


En faisant ce choix pour ses placements dans le vin, l’investisseur évite alors les risques liés à sa méconnaissance professionnelle du secteur. Les perspectives de gain sont plus grandes et plus garanties.

Conclusion

Investir dans le vin est un placement original et opportun en ces temps d’incertitude. Ce type de placement profite d’un marché en bonne santé et permet donc d’offrir des rendements attractifs. Toutefois, comme tout placement, des connaissances spécifiques sont nécessaires alors ne vous aventurez pas seul à la conquête des châteaux et faites appel à un spécialiste de la gestion de patrimoine qui saura vous diriger vers les meilleurs gestionnaires de FCP voire vous conseiller de plutôt choisir d’ investir dans une cave patrimoniale selon votre situation.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides