Certification AMF : préparation à l'examen des compétences pour les professions du secteur de la finance

Ecrit par : Stéphane van Huffel

Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine

Vu 53

fois

1 min

de temps de lecture

Depuis le 1er janvier 2020 les personnes physiques exerçant la profession de conseiller en investissements financiers, les personnes physiques ayant le pouvoir de gérer ou d’administrer la personne morale habilitée en tant que conseiller en investissements financiers, les personnes employées pour exercer le conseil en investissements par la personne morale habilitée en tant que conseiller en investissements financiers doivent justifier de la réussite à l’examen organisé par un organisme certifié par l’AMF (autorité des marchés financiers). Douze thèmes sont à connaître comprenant environ 2 500 questions. Voici quelques conseils pour maximiser vos chances de réussir cet examen.

Trouver la meilleure méthode de préparation à l'examen

Il est bien sûr possible de réviser seul avec un livre approprié et de se présenter à l'examen de certification AMF en candidat libre. Néanmoins, pour être certifié AMF (Autorité des Marchés Financiers), il est fortement conseillé de suivre une formation dans un centre certifié par l'AMF à organiser l’examen, à plus forte raison dans le cas où vous êtes salarié. En effet, la formation peut être financée par le plan de développement des compétences des entreprises (anciennement appelé plan de formation).

Utiliser les moyens pédagogiques

La formation proposée dans un centre certifié s’effectue avec des outils pédagogiques : vidéos, fiches techniques, validation des acquis et plusieurs examens blancs. Pour réussir l'examen, il est essentiel de s'astreindre à des révisions quotidiennes. Il est préconisé de respecter l’ordre des thèmes. En effet, certaines interrogations techniques de la seconde partie font référence à des questions de la première partie.

Comprendre les règles de l’examen

Le jour de l’examen de certification AMF, 120 QCM (questions à choix multiples) sont posées. Les candidats disposent de deux heures maximum pour y répondre. 33 questions sont des connaissances portant sur la protection des clients, le financement du terrorisme, le blanchiment des capitaux… 87 autres concernent la culture financière générale. Pour chaque thème, le score à atteindre est de 80 %. Aucune compensation entre les deux thèmes n'est accordée.

D'après l'AMF, depuis 2010, plus de 115 000 personnes ont passé l'examen avec succès. Dix mille personnes se présentent chaque année à cette certification. Enfin, sachez que le nombre d’erreurs admises le jour de l’examen pour la première partie est de six et pour la seconde partie, elle est de 17.

S'entraîner pour réussir

Un entraînement rigoureux doit être réalisé de manière à obtenir le résultat attendu en fin de formation. Grâce aux nouvelles technologies, il existe des outils très efficaces pour se préparer à l’examen, notamment ceux qui génèrent les QCM. Ils permettent de tester ses propres connaissances au quotidien. De plus, comprendre le programme est nécessaire, puisqu'il y a une certaine logique dans le déroulement des questions

Travailler seul en complément de l'accompagnement du centre de formation

Un travail personnel est à prévoir. Il est très judicieux de s'entraîner chaque jour en répondant à une centaine de questions. Une fois la totalité des chapitres abordés, s'exercer sur des examens blancs est une excellente façon de progresser. Au fur et à mesure du temps, un bon résultat apparaît. Il est important de poursuivre cet entraînement jusqu'à la date de l'examen, sans jamais faire d'impasses.

En résumé...

La meilleure solution pour réussir l'examen de certification AMF est de suivre une formation auprès d'un centre certifié par l'AMF. Mais encore, il est important de travailler quotidiennement en effectuant des QCM jusqu'à la date de l'examen.

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Stéphane van Huffel, Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine

Avis des clients de Stéphane :

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Très bon contact avec mon conseiller et des propositions de placements en phase avec ma stratégie d'investissement ainsi qu'au niveau de ma prise de risque acceptable. L'avenir me dira si les propositions étaient judicieuses"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-07-25 15:00:39 par Philippe R.
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !