Les valeurs bancaires en nette hausse

Visa expert

L’article « Les valeurs bancaires en nette hausse » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 17/11/2011

Les valeurs bancaires tant européennes que françaises, sont depuis quelques jours particulièrement recherchées bien que les bourses soient encore en attente d’une possible hausse du marché. En effet, les sommets de l’Union Européenne, même s'ils restent marqués par de multiples tensions, ont permis d’entrevoir quelques solutions notamment concernant la recapitalisation des banques mais aussi du FESF (Fonds Européen de Stabilité Financière).

Actualité

En chiffre

En termes chiffrés, ce sont trois banques françaises qui arrivent en tête de l’indice Stoxx des banques européennes affichant une progression de 1,71% :

? BNP Paribas affiche la meilleure performance avec un indice de + 4,7%

? La Société Générale atteste d'une augmentation de + 4,11%

? Enfin le Crédit Agricole augmente de + 3,22%

A Londres les chiffres, bien que positifs n’atteignent pas de tels sommets :

? Barclays gagne + 2,58%

? HSBC affiche une augmentation de + 2,2%

Les indices à Francfort, également positifs, avoisinent ceux de Londres :

? Commerzbank progresse de 2,2%

? La Deutsche Bank gagne quant à elle 0,7%

En Espagne la hausse est moins significative :

? Santatander gagne 0,6%

? La BBVA quant à elle 0,4%


L'alliance Franco-Allemande

Paris et Berlin ayant désormais trouvé un terrain d’entente, s’attaquent avec force et conviction à la crise avec la réforme du FESF mais aussi via un plan commun de recapitalisation des banques européennes.


« C'est le prix à payer pour rasséréner les marchés et, surtout, dégripper le marché interbancaire pour sortir de la crise de liquidité »

Paris et Berlin sur le même terrain d'entente

Grace à cette forte alliance Franco-Allemande, les Vingt-Sept, aux fins de permettre aux banques de trouver des financements à moyen et longs termes, ont ainsi peu à peu évoqué la possibilité d’une réactivation des garanties offertes.


« Je doute que les Etats aient encore les moyens de le faire en direct comme en 2008, compte tenu des sommes en jeu qui menaceraient la notation de plusieurs pays européens. Par contre, si on trouve un moyen indirect via le FESF, c'est évidemment à étudier de près »

Actualité

Les conséquences

Il sera naturellement nécessaire de tirer les conséquences du nouveau dispositif, en fonction des résultats qui seront divulgués aux différents sommets européens. Comprendre les tests effectués, les critères ayant été retenus ainsi que les détails de la mise en œuvre afin d’effectuer la recapitalisation nécessaire seront les éléments déterminants afin de crédibiliser l’utilité de la recapitalisation mise sur pied par les leaders européens.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides