Les fonds monétaires : une solution d’épargne désormais coûteuse

Ecrit par : Paul Buzy

Chef de projet patrimonial

Vu 6487

fois

1 min

de temps de lecture

En résumé :

Essentiellement composés de dettes émises par l’Etat à travers des titres à durée très courte, les fonds monétaires ou « OPCVM monétaires » ne sont désormais plus rentable. Dans la mesure ou leurs rendements, dépendent des taux d’intérêt à court terme aujourd’hui proche de zéro voir négatif dans certains cas comme pour la France et l’Allemagne. Cette catégorie d’investissement « prudente » se voit donc parfois coûteuse pour les investisseurs. Ajouté à cela des frais de gestion annuels qui peuvent aller jusque 0,6% et vous obtiendrez la recette parfaite pour un placement non rentable.

Pourquoi il ne faut pas investir dans les fonds monétaires ?

Si vous êtes à la recherche d’une solution « prudente » ou « sécurisée », le fonds en euro répondra plus favorablement à vos attentes. Le gain espéré sera certes plus ou moins important en fonction du sous-jacent (actif servant de référence) mais demeurera plus important qu’un fonds monétaire. En 2018, le rendement du fonds en euro varié globalement entre 1,5 % et 3,2 % pour l’investisseur. Pour comprendre cet écart ou « spread » de rendement entre les fonds en euros, je vous invite à lire cet article.

Pour un épargnant ayant un projet à très court terme (dans les semaines à venir) comme l’acquisition de sa résidence principale par exemple, les fonds monétaires auront très peu d’impact sur son épargne qui demeure ainsi très liquide. Au-delà de deux mois, l’investisseur aura tout intérêt à s’intéresser à d’autres solutions de placement.

Pourquoi suivre ce conseil ?

La conjoncture économique que nous traversons aujourd’hui est très particulière. Dans un contexte très volatil ou le rendement de la dette d’état ne réponds plus aux attentes des épargnants, il est plus rentable de se pencher vers d’autres solutions plus travaillées. En fonction de son horizon d’investissement et de ses appétences, un investisseur peut ainsi bénéficier de remèdes plus rentables sur la durée recherchée.

Conclusion :

En investissant dans un fonds en euro, la seule contrepartie se limite à accepter un rendement potentiellement nul si le sous-jacent évolue défavorablement car votre capital est garanti. En investissant dans un fonds monétaire, la contrepartie ne se limite pas seulement à la performance mais a une perte partielle ou totale en capital à cause des frais de gestion prélevés même si la performance est nulle.

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Paul Buzy, Chef de projet patrimonial

Avis des clients de Paul :

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier à l’INSEEC, Paul BUZY rejoint l’équipe de Netinvestissement en 2018, après y avoir effectué son stage de fin d’études. Les différents postes qu’il a occupés précédemment dans des établissements bancaires le pousse finalement à opter pour l’indépendance et il fait le choix d’exercer le métier de chef de projet patrimonial au sein du cabinet le plus disruptif de la place.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Mon conseiller a été très clair dans ses explications et on a les tenants et aboutissants dès le départ. Placement évalué selon notre profil, pas de produit imposé seulement des orientations que l'on valide ou non. Je recommande."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2021-05-01 08:34:04 par Thomas B.