Le bitcoin, du virtuel au concret

Ecrit par : Stéphane van Huffel

Conseiller en gestion de patrimoine

Vu 3140

fois

2 min

de temps de lecture

Le bitcoin, nouvelle monnaie virtuelle plutôt controversée est en passe de faire son entrée dans l’économie réelle et de prendre une place dans la vie quotidienne du consommateur. Satoshi Nakamoto est le nom le plus connu des supposés fondateurs de la cryptomonnaie bitcoin, notamment grâce à la rédaction du livre blanc sur son fonctionnement en 2008. Basées sur le système de la technologie blockchain, les cryptomonnaies organisent une révolution historique des devises bancaires. 

Malgré un nombre de scandales important lié à l’essence même de cette monnaie dématérialisée et malgré les alertes de plus en plus nombreuses des instances financières mondiales, l’enseigne Monoprix annonce que ses clients pourront régler leurs achats en bitcoin d’ici à la fin de l’année. Révolution ou erreur ?

Un choix dangereux

Le directeur du e-commerce de l’enseigne Monoprix a déclaré mercredi 16 avril dernier que ne pas croire dans le bitcoin « ce serait comme ne pas croire aux réseaux sociaux il y a quelques temps ». Il a donc confirmé que le groupe de grande distribution permettrait à ses clients d’utiliser le bitcoin comme moyen de paiements.

Pourtant, le bitcoin n’est pas en odeur de sainteté actuellement. Entre les faillites de certaines plateformes d’échanges qui ont ruinées un grand nombre de détenteur et les enquêtes internationales sur l’utilisation de cette monnaie virtuelle pour blanchir de l’argent, le bitcoin a déjà un lourd passif. Il reste donc interdit comme monnaie d’échange dans de nombreux pays, dont la France. Pour l’instant, il est seulement possible d’acheter du bitcoin en tant qu’investissement financier.

Une inévitable croissance

Mais le bitcoin connaît une fulgurante ascension en Asie, qui constitue aujourd’hui plus de 50% du minage mondial (création des coins). Bien que n’ayant aucune réelle contre-valeur garantie et pouvant donc ne plus être échangeable du jour au lendemain contre les monnaies régulées mondiales, le bitcoin a été officiellement reconnu au Japon. Le pays a validé un taux de change avec le yen et taxe désormais les détenteurs de bitcoin au même titre que les autres épargnants. La monnaie virtuelle commence donc inévitablement à y circuler et cela ne pourra qu’avoir à terme un impact sur la croissance de son influence dans le reste du monde. Les records de trading montrent une forte capitalisation à venir, de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros.

Plusieurs dirigeants de l’enseigne Monoprix croient donc dans l’avenir de cette jeune monnaie qui se voulait dérégulée et non influencée par les réseaux financiers classiques tels que la bourse de Wall Street. . Ils reconnaissent que le système est encore opaque mais s’attendent à des clarifications. « On n’a pas encore bien compris l’ampleur du sujet » reconnaît Patrick Oualid, directeur de l’e-commerce de la marque. L’enjeu est tout simplement d’être prêts si le bitcoin connaît en effet une réelle croissance exponentielle.

Des milliers de nouvelles cryptos sont en phase de lancement, reposant chacune sur une technologie sécurisée appelée la « blockchain » ou « chaîne de bloc » en pour nos les français. Exemple de coin : BTC, Ethereum, Dogecoin, Atari Token, Libra… De fortes hausses sont à prévoir sur ces types de fonds dans les années à venir en raison de nombreux facteurs économique et politique en jeu. Des géants tels que Elon Musk, co-fondateur de Tesla, investissent aujourd’hui des milliards de dollars provenant directement de leurs portefeuilles dans cette technologie pour démocratiser ces nouveaux moyens de transactions.

Si vous souhaitez diversifier votre portefolio en investissant dans les cryptomonnaies, découvrez dès maintenant dans quelles cryptomonnaies investir cette année.

Conclusion

Initialement inventée pour éviter de tomber sous l’influence des réseaux et systèmes financiers mondiaux tels que les banques, les assureurs ou les régulateurs étatiques, le bitcoin est aujourd’hui au cœur de l’actualité économique. Entre escroquerie et révolution techno-financière, la nouvelle monnaie dématérialisée intéresse déjà les grands acteurs du commerce. En particulier la grande distribution qui n’a pas su gérer l’éclosion du e-commerce et qui peine à rattraper son retard.

L’intérêt pour les plus petits utilisateurs est de comprendre les différents usages de ces cryptomonnaies du monde de la tech. Bénéficiez d’un coup de pouce grâce à nos vidéos spécialisés qui permettent de comprendre les bases des blocs numériques pour ensuite acheter vos premiers bitcoins.

Cette information n’est pas contractuelle et ne constitue ni un conseil en investissement ni une recommandation d’achat ou de vente de crypto-actifs ni une sollicitation d’utilisation de quelque plateforme en particulier. Si vous choisissez d’avoir recours aux services de conservation ou d’accès à des crypto-actifs et d’achat/vente de crypto actifs contre des monnaies fiduciaires (FIAT) ayant un cours légal, vérifiez que votre interlocuteur est bien enregistré auprès de l’AMF. Les prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) sont des intermédiaires financiers qui proposent différents services relatifs à l’investissement en crypto actifs, cryptomonnaies. L’investissement dans les cryptomonnaies, crypto actifs présente de nombreux risques dont un risque important de perte en capital et est sujet à une forte volatilité. Il existe de nombreuses arnaques sur les cryptoactifs, restez vigilants et renseignez vous avant tout investissement.

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Stéphane van Huffel, Conseiller en gestion de patrimoine

Avis des clients de Stéphane :

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Une équipe de professionnels réellement au service de ses client. La diversité des produits de placement et la qualité des recommandations en font un acteur majeur du conseil en gestion de patrimoine, y compris en gestion privé. J'ai,pu comparer aux leaders du secteur, net investissement offre des atouts uniques. Je recommande vivement"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-07-07 08:05:38 par Christophe L.