banniere article

Blockchain et cryptomonnaie : comment ça fonctionne ?

L’article « Blockchain et cryptomonnaie : comment ça fonctionne ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 9,5/10 pour 4 avis
Ecrit par : Chauncey Schmitt

Chef de projet Patrimonial

735 vues

par nos lecteurs

5 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

Phénomène majeur des marchés financiers, la cryptomonnaie attire plus que jamais les foules. Bitcoin, ether, les performances des cryptomonnaies ne cessent de croitre et de surprendre le grand public de par leur accessibilité mais également de par leurs performances qui, records après records, atteignent désormais des sommets. Neo-banques, investissements sur internet, applications sur smartphone, tous les moyens sont bons pour tenter de dénicher le prochain « coin à succès » et réaliser de potentiels gains astronomiques. Si l’ethereum fait office de nouveau phénomène avec une valeur régulièrement en hausse, il est complexe de définir la place des cryptomonnaies au sein de l’économie. Mais plus encore, phénomène à la fois volatile et mystérieux, quel est le fonctionnement et l’origine de ces actifs numériques ?

1. Qu’est-ce que la blockchain ?

Pour comprendre les cryptomonnaies, il est au préalable nécessaire de comprendre ce que désigne le terme de blockchain. En effet c’est un registre numérique qui est utilisé dans le cadre de deux activités : la transmission et le stockage des données.

La blockchain est particulièrement importante au sein des cryptomonnaiespuisqu’elle va stocker les transactions effectuées pour chaque unité. Cela permet dans un premier temps de conserver un historique permanent de propriété dans le temps mais aussi d’enregistrer les micro transactions sur les monnaies. Cette blockchain est donc essentielle au fonctionnement des cryptomonnaies puisqu’elle enregistre les transactions dans des blocs et fonctionne sur un continuum historique, les transactions les plus récentes sont donc à l’avant de la chaine.

Le trading consiste, soit à acquérir de nouvelles monnaies virtuelles et à les vendre via une plateforme d’échange, soit à négocier les mouvements de cours à l’aide d’un compte de trading pour réaliser des gains importants. Le trading est donc fondé sur ce double phénomène, à savoir les blockchains et les cryptomonnaies.

Le niveau de sécurité est particulièrement important ici. En effet, cela vient du fait que le cryptage de l’information est distribué entre plusieurs ordinateurs, et que chaque opération fait l’objet d’un traitement et d’un parcours différent. Aucune personne physique ne peut avoir de contrôle sur l’ensemble des opérations. L’idée est de rechercher le contrôle permanent et constant. En effet, chaque maillon va recevoir l’information comme étant une data nouvelle et ayant l’obligation d’être vérifiée et contrôlée. Au terme de tous ces contrôles, le système va faire progressivement avancer chaque transaction vers le noeud ou se situe la plus grande puissance de calcul disponible.

Très prometteur pour les experts financiers, la chaine de blocs, en français, est considérée comme une avancée majeure qui permet de sécuriser l’information, d’archiver une quantité importante de données mais aussi de la traiter. Plusieurs économistes voient ici une véritable révolution technologique au sein de domaines plus historiques tels que la comptabilité. Cette révolution a donné lieu des premiers systèmes informatiques, comme celui du bitcoin, mais d’autres proposent désormais leur fonctionnement comme c’est le cas d’IBM avec une nouvelle architecture des systèmes d’informations et des registres, ce qui permet de mieux interagir avec les clients, les fournisseurs et les grandes entreprises intéressées par ce développement.

netinvestissement vous recommande :

Cryptomonnaies 2021 et investissement

Investissement 2021 en Bitcoin, Ethereum, Altcoin… : le guide complet | Netinvestissement Net Academy | Suivez le cursus : SCPI

2. Qu’est-ce qu’un PIP pour les cryptomonnaies ?

Les Pips, sont des unités de mesure. En réalité ces derniers mesurent les mouvements des cours sur les cryptomonnaies. Ils permettent de voir à la fois l’intensité, la rapidité et la demande qui est réalisé sur une monnaie virtuelle. Au travers d’une technologie de pointe, cela représente donc un chiffre, une donnée, qui indique donc le mouvement de la monnaie en question. L’échelle de calcul est simple : en prenant l’exemple ci-après en passant de 200€ à 201€ cela signifie que la monnaie a augmenté d’un Pip. Cependant le cryptomonnaie ne prennent pas toutes la même base de référence. Si les cryptomonnaies les plus connues utilisent un Pip pour une variation d’une dizaine ou d’un euro, les monnaies virtuelles les moins populaires utilisent le Pip pour les variations allant au centime voire au dixième de centime.

Grâce aux plateformes il est possible de voir quel est le calcul utilisé et l’échelle choisie, cela permet d’éviter des mauvaises surprises. Ces deux phénomènes ayant été présentés, il est maintenant important de savoir ce que sont les cryptomonnaies et comment fonctionnent-elles.

3. Les cryptomonnaies : que sont-elles ?

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle issue de la finance décentralisée. Cette dernière possède en droit un statut singulier puisqu’elle est dite « ex-nihilo », fondée sur aucun principe, et opère ainsi indépendamment des banques, des marchés financiers traditionnels et des gouvernements.

Cette monnaie virtuelle peut être, comme tout bien marchandé, échangée, négociée. Elle fonctionne sur le même principe que les devises physiques (euros/dollars). Chaque cryptomonnaie est spécifique, unique, elles fonctionnent toutes sur des caractéristiques différentes et sur des applications n’ayant pas les mêmes logiques. Si le nombre augmente de manière exponentielle, les plus connues ayant une forte capitalisation boursière sont aujourd’hui encore minoritaires : on peut citer en exemple, le Bitcoin, l’Ethereum, le litecoin, le Year.finance ou encore Ripple, ou le Dash.

Le trading sur ces monnaies est décentralisé, autonome et rassemble aujourd’hui une véritable communauté. Experts mathématiques, foules, médias mais aussi gouvernements, tous s’intéressent et se rapprochent progressivement de ce phénomène. Lorsque l’on évoque le dollars, l’euro ou encore le livre, il s’agit de monnaie régulée par des banques centrales, présentes dans chacun des pays.

Définies comme des monnaies « légales », elles existent sous différentes formes, physiques avec les billets par exemple mais aussi sous forme de transaction électronique. Le principe du compte en banque est le même, il s’agit en effet, non pas d’une boite remplie de billet et de pièces mais d’une donnée chiffrée qui dépend des incomes (entrées, crédit) et des outputs (sorties, dépenses).

Ce compte a été attribué à un titulaire, une personne physique, une entreprise familiale ou une entreprise plus importante, ou par une institution. Ce compte est donc utilisable et possède différentes garanties : gestion courante, compte d’épargne, livrets, placements financiers). Ces comptes fonctionnement selon les règles attribuées par les Etats et leurs fonctionnements et ainsi définis comme tel. B

ien que cela fonctionne sur le principe de « l’électronique », les cryptomonnaies ne sont pas basées sur le statut « légal ». En prenant l’exemple des jeux vidéo sur iPhone, il est possible de débloquer un niveau ou d’avancer plus rapidement en achetant des accessoires sur ce jeu. Il s’agit ici d’une monnaie propre au jeu, dite monnaie fermée, et qui permet d’équiper son personnage ou d’avancer d’un niveau. Une monnaie virtuelle dite fermée ne sert qu’à l’intérêt du jeu bien qu’elle puisse être achetée avec de l’argent réel. Un autre exemple est celui de Itunes sur votre iPhone avec des achats à l’aide de votre carte de crédit.

La cryptomonnaie est donc une monnaie virtuelle avec une architecture ouverte puisqu’à la différence des jeux vidéo sur votre smartphone ou encore des achats réalisés sur ITunes, il est possible de réaliser des achats et des ventes. D’une part de réaliser des transactions via une plateforme informatique mais aussi dans un second temps d'avoir accès à des solutions de paiement permettant les achats notamment grâce à des institutions financières qui acceptent et reconnaissent la cryptomonnaie comme étant un nouveau moyen de paiement. Certaines grandes écoles se mettent désormais à accepter des paiements en bitcoin par exemple.

4. Aux origines : le bitcoin, un phénomène monétaire

Le bitcoin, célèbre cryptomonnaie, fait également office de pionnier, puisqu’il s’agit en 2009, de la première cryptomonnaie mise en circulation. Plus ancienne mais aussi la plus aboutie. Système d’échange fondée sur un parallèle avec les systèmes légaux des monnaies centralisées et standardisées, le bitcoin est ainsi créé sur les mêmes fondements que les plateformes Uber ou encore Airbnb.

En se fondant sur le principe sur lequel les banques, les gouvernements, ou encore les entreprises s’engagent pour pallier à une action ou une monnaie, il est aussi nécessaire ici de comprendre que le bitcoin ne repose pas sur ces entités traditionnelles. Pour réguler l’usage de cette monnaie, le bitcoin utilise le cryptage de l’information.

Ce cryptage, si essentiel et important, fait en sorte qu’on personne ne puisse imiter, copier ou détourner le bitcoin. Il s’agit d’informations en ligne, chiffrées et lettrées qui se nomment des captchas. Dans les faits, le cerveau humain est plus habile pour déchiffrer ces suites de logiciels qu’un système informatique pirate.

En ayant un mot de passe conséquent taper manuellement sera plus efficace qu’au travers d’un logiciel informatique potentiellement détournable. Enfin dans un second temps et pour s’assurer de la validité d’une action humaine sur le système, la deuxième validation provient d’un ordinateur, ce qui propose un raisonnement inverse du captcha et ce qu’on nomme « la preuve du travail ».

Cette cryptomonnaie est donc particulièrement singulière et repose-t-elle aussi sur un moyen de régulation.

En ce concerne plus spécifiquement le trading sur ces cryptomonnaies et sur les deux phénomènes mentionnés ultérieurement, nous analyserons ensemble celui qui consiste à négocier les mouvements de cours, en réalisant ses opérations notamment sur CFD puis l’acquisition et la vente des monnaies virtuelles.

5. La négociation sur CFD (contrat de différence)

Les CFD sont des produits dérivés. Cela permet dans les faits, de négocier et de parier sur les mouvements du cours et de pouvoir investir dans détenir la monnaie virtuelle en question. L’investissement est donc simple, en pensant que là cryptomonnaie va augmenter, on se positionne à l’achat en évoquant une stratégie de « long terme » et si l’on positionne sur le fait que la monnaie diminue alors on évoque une position de « court terme ». Ces sous-jacents permettent, en immobilisant une partie (la couverture) de votre capital, de percevoir des gains sur la totalité de votre exposition sur le marché.

L’achat et la vente - les plateformes d’échange

Sur une plateforme en ligne notamment, il est possible de négocier d’une seconde manière les cryptomonnaies en effectuant des acquisitions intégrales et en conservant les jetons sur votre portefeuille et lorsque vous décidez de les revendre. Des Néo-banques ou sites en ligne permettent de réaliser ces achats. Ces plateformes ne fonctionnent pas toutes de la même façon puisque certaines d’entre elles facilitent les micro transactions. Un point commun à ces différentes plateformes reste le dépôt de monnaie puisqu’elles demandent des limites. Attention aux fonctionnements de compte qui peuvent être parfois faramineux.

Le fonctionnement des marchés de cryptomonnaies

Les marchés des cryptomonnaies sont décentralisés, ce qui signifie qu’aucune autorité centrale ne peut émettre de cette monnaie. Comment cela fonctionne ? Via un réseau d’ordinateur. Il s’agit d’une bourse virtuelle, avec une preuve de détention numérique stockée par la blockchain. Le portefeuille virtuel permet donc d’acquérir ou de céder les différents cryptos achetés. Cette transaction d’achat et de vente entre deux portefeuilles est dite complète lorsque cette dernière est analysée, enregistrée et sauvegardée par la blockchain. C’est également sur ce même principe que fonctionne la création de nouvelle monnaie virtuelle.

Grâce à la technologie blockchain, le réseau est décentralisé, les fichiers sont stockés par des millions d’ordinateurs à la fois et rend donc ce processus transparent, résistant aux changements et sécurise. Cela possède également un avantage supplémentaire puisqu’il ne laisse aucun point faible aux erreurs humaines ou informatiques et plusieurs ordinateurs restent constamment en mouvement.

Comme tout marché, les cryptomonnaies dépendant de l’offre et de la demande. Cependant, il possède un avantage majeur puisqu’il s’agit de marchés décentralisés et donc sont moins dépendants et impactes par les changements externes, qu’ils soient économiques ou politiques qui peuvent impact et les monnaies ou devises traditionnelles. Certains événements présentent une importance majeure pour le cours de ces monnaies :

  • L’offre
  • La capitalisation boursière
  • La presse (la couverture médiatique - l’exemple récent d’Elon Musk)
  • L’intégration ou la capacité à se fondre dans des infrastructures - par exemple des sites de paiement en ligne)
  • Les événements clés - changement de réglementation ou encore une atteinte à la sécurité. L’exemple de la chine qui a souhaité réguler les transactions pour les cryptomonnaies.

Découvrez l'univers : Cryptomonnaies

Tout savoir sur les cryptomonnaies

Conclusion

Avec ce système et ce fonctionnement, n’importe qui, aidé d’informaticiens compétents, est capable de mettre en place une blockchain et de créer sa propre monnaie, ce qui permet, en dehors du cadre bancaire des développer une nouvelle forme de monnaie. Si cela se traduit par un avantage de voir se multiplier des opportunités et inventions sur le marché de la monnaie, les institutions voient également les risques et les trafiquants et spéculateurs sur ces monnaies. Le principal désavantage reste la consommation d’énergie énorme que demande ces cryptomonnaies, un argument environnemental serait donc à prendre en compte afin de ne pas tomber dans la surconsommation. Il est en tout cas de commune mesure de penser que désormais, tout le monde peut avoir accès à la cryptomonnaie et à ce phénomène grandissant.

Cette information n’est pas contractuelle et ne constitue ni un conseil en investissement ni une recommandation d’achat ou de vente de crypto-actifs ni une sollicitation d’utilisation de quelque plateforme en particulier. Si vous choisissez d’avoir recours aux services de conservation ou d’accès à des crypto-actifs et d’achat/vente de crypto actifs contre des monnaies fiduciaires (FIAT) ayant un cours légal, vérifiez que votre interlocuteur est bien enregistré auprès de l’AMF. Les prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) sont des intermédiaires financiers qui proposent différents services relatifs à l’investissement en crypto actifs, cryptomonnaies. L’investissement dans les cryptomonnaies, crypto actifs présente de nombreux risques dont un risque important de perte en capital et est sujet à une forte volatilité. Il existe de nombreuses arnaques sur les cryptoactifs, restez vigilants et renseignez vous avant tout investissement.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

9,5/10 pour 4 lecteurs

A propos de l'auteur Chauncey Schmitt, Chef de projet Patrimonial | 21 articles en ligne

Avis des clients de Chauncey :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Le site permet de s'informer de bonne manière sur les possibilités de placement"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2021-11-30 18:09:45 par Didier Q.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 498 avis clients

+ -
simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !